Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
22 novembre 2021 1 22 /11 /novembre /2021 17:28
E Macron, B Arnault et quelques patrons ... L’ancien PDG de Cisco Systems, John Chambers (gauche), Emmanuel Macron et Mounir Mahjoubi lors de la rencontre  avec les grands patrons à Versailles en 2018 - EMacron s'adresse en anglais, la langue des affaires, aux grands patrons en 2018E Macron, B Arnault et quelques patrons ... L’ancien PDG de Cisco Systems, John Chambers (gauche), Emmanuel Macron et Mounir Mahjoubi lors de la rencontre  avec les grands patrons à Versailles en 2018 - EMacron s'adresse en anglais, la langue des affaires, aux grands patrons en 2018
E Macron, B Arnault et quelques patrons ... L’ancien PDG de Cisco Systems, John Chambers (gauche), Emmanuel Macron et Mounir Mahjoubi lors de la rencontre  avec les grands patrons à Versailles en 2018 - EMacron s'adresse en anglais, la langue des affaires, aux grands patrons en 2018

E Macron, B Arnault et quelques patrons ... L’ancien PDG de Cisco Systems, John Chambers (gauche), Emmanuel Macron et Mounir Mahjoubi lors de la rencontre avec les grands patrons à Versailles en 2018 - EMacron s'adresse en anglais, la langue des affaires, aux grands patrons en 2018

LA PRÉPARATION DE LA PRÉSIDENCE REFLÈTE UNE INQUIÉTANTE CULTURE DU SECRET ET DU MANQUE DE TRANSPARENCE, QUI N’AUGURE RIEN DE BON POUR LA VISION FRANÇAISE DE LA «DÉMOCRATIE EUROPÉENNE»

LES THINK TANKS POURRAIENT AUSSI BIEN ÊTRE CONSIDÉRÉS COMME UN OUTIL DE LOBBYING PARTICULIÈREMENT COMMODE POUR LES GRANDES ENTREPRISES

Emmanuel Macron veut ainsi, avec l'avis éclairé de ces "Think Tanks" ou "Lobbies" piloté par des multinationales, promouvoir la fameuse "souveraineté européenne" ... Cela n'est nullement de bon augure pour la souveraineté des peuples ... Une "souveraineté européenne" chapeautée par les grands groupes multinationaux ?  Les mauvais esprits pourraient y voir la démonstration que l'Union Européenne et le Conseil européen, "conseillés" par la Commission de Bruxelles, sont au service du Capital.

Un nouveau rapport de l’Observatoire des multinationales et de Corporate Europe Observatory lève le voile sur la préparation de la présidence française de l’Union européenne, qui va commencer en janvier 2022 et durer six mois.

Recours à des sponsors privés, rendez-vous secrets avec des industriels, événements de lobbying co-organisés par les autorités françaises avec des multinationales, et une Représentation de la France à Bruxelles où les “portes tournantes” avec les grandes entreprises ne s’arrêtent jamais...

Une nouvelle fois, la présidence tournante du Conseil de l’UE risque de se trouver instrumentalisée au profit des intérêts des grandes entreprises, avec la coopération active du gouvernement français.

Les enjeux sont importants aussi bien pour l’Europe que pour Emmanuel Macron et son gouvernement. La présidence française de l’UE coïncidera avec les élections présidentielles et législatives en France, et l’Europe sera l’un des thèmes clés de sa campagne de réélection. Le gouvernement français affiche sa volonté de promouvoir la « souveraineté européenne », et aura à gérer au cours de sa présidence tournante des dossiers cruciaux comme le nouveau paquet climat, la régulation du numérique et des GAFAM, ou encore les leçons à tirer de la crise du Covid.

« La préparation de la présidence française de l’UE offre une nouvelle illustration de la confusion croissante entre intérêt public et intérêts des grandes entreprises,

Partager cet article
Repost0
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 23:21

Cet article est reposté depuis Le blog de Roger Colombier.

Vive la "concurrence libre et non faussée" répètent les admirateurs aveugles et soutiens inconditionnels de l'Union Européenne et du capitalisme mondialisé. 

Plus Macron brade l'industrie en France, plus il répète "souveraineté".  On savait qu'il vilipendait les "souverainistes" avant de découvrir que le mot était de moins en moins ostracisé, et même revendiqué.  Il l'a alors associer à Europe sous la forme "souveraineté européenne" - ce qui est un non-sens - et a même promis la "souveraineté industrielle française".  Mais on découvre ici qu'il se moque totalement de quelque souveraineté que ce soit. 

Avec le rachat d'YposKesi par le conglomérat SK Holdings, conglomérat sud-coréen, E Macron brade non seulement l'indépendance industrielle pharmaceutique de la France, mais aussi la soit-disante "souveraineté européenne".  Preuve que plus il emploie le mot, plus il le contredit dans les faits.

Yvette Genestal

Quelques infos supplémentaires ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

Articles Récents