Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 17:47
 Publié 4 janvier 2021-Mis à jour 4 janvier 2021  Extrait du sondage Ipsos pour l’Humanité, novembre 2020

Publié 4 janvier 2021-Mis à jour 4 janvier 2021 Extrait du sondage Ipsos pour l’Humanité, novembre 2020

On lit et on entend souvent, sur les réseaux sociaux comme ailleurs, que « Les Français » seraient des « moutons », qui s’entassent dans les hypermarchés et n’auraient aucun sens de la révolte. Nous serions majoritairement soumis à la pensée capitaliste et néolibérale, séduits par ses atouts supposés. En réalité, si l’on regarde les grands sondages sur la question depuis une décennie, rien n’est plus faux ! Les français sont au contraire de plus en plus anticapitalistes. C’est d’ailleurs pour cela que l’on n’en entend pas plus parler. [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 17:26


 

 

VŒUX 2021

Par Michèle Dessenne, présidente du Parti de la Démondialisation
Le 13 janvier 2021

Allons à l’essentiel pour l’année qui s’ouvre. Les priorités absolues se nomment souveraineté et démocratie contre mondialisation et système autoritaire. Ou autrement dit : Brexit contre Collectivité européenne d’Alsace. On vous explique.

C’est à la même date symbolique, le 1er janvier 2021, que le Royaume Uni a commencé sa sortie opérationnelle de l’Union européenne et que de l’autre côté de la Manche est née la Communauté européenne d’Alsace (CEA). Ainsi, tandis que les Britanniques débutent la mise en œuvre du retour à leur souveraineté, les Français subissent une nouvelle fois un déni démocratique avec la création d’un Ovni institutionnel préfigurant la loi 4D : des lois à la carte ! « C’est une révolution institutionnelle, avec une prise en compte de nos spécificités », affirme l’ancienne présidente du conseil départemental du Haut-Rhin, Brigitte Klinkert, actuelle ministre de l’Insertion.

Pour lire la suite cliquez ci-dessous :

https://pardem.org/actualite/1097-souverainete-et-democratie-ou-mondialisation-et-regime-autoritaire

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 05:24
Un entretien de Maxime Vivas avec l’Antidiplomatico

Maxime Vivas a récemment accordé un entretien à l’AntiDiplomatico sur l’impérialisme des États-Unis, la Chine et quelques autres questions brûlantes. Ci-dessous la version en français de cet entretien.

L’assaut du Capitole est un événement qui peut marquer l’avenir des États-Unis ?

L’assaut du Capitole démontre une chose : le système électoral états-unien est mauvais, les Etats-unis ne sont pas la “plus grande démocratie du monde”. En effet, le comptage des voix est compliqué, il demande plusieurs jours, il offre des possibilités de fraude. En France, les résultats des élections sont connus quelques heures après la clôture du scrutin et ils sont officialisés le lendemain. De plus, aux États-Unis, un candidat peut être proclamé vainqueur en ayant moins de voix que son concurrent à cause du poids différent des Etats et du vote des sénateurs. Quoi qu’il en soit, et même si le dépouillement des élections était parfait, les anomalies sont antérieures. Toutes les pré-campagnes ne laissent en compétition que deux candidats soutenus par des milliardaires et souvent milliardaires eux-mêmes. L’un est de droite (le “Démocrate”) et l’autre d’extrême-droite” (le Républicain”). Quel que soit le vainqueur, il est un défenseur du capitalisme, un gestionnaire zélé des quelques 800 bases militaires des EU à travers le monde et un adversaire hystérique de tout ce qui ressemble, de près ou de loin, au communisme (Cuba, Venezuela, Chine, Russie...).

Donald Trump schématisait son programme en disant « America first ». Joe Biden, avant même d’être entré dans le bureau ovale de la Maison blanche, dit que les Etats-unis « sont prêts à diriger le monde ». [...]

La suite sur le site du Grand Soir :

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2020 1 21 /12 /décembre /2020 12:00

Cet article est reposté depuis ROUGE CERISE.

Notre but: discours de Robespierre du 18 pluviose an II - 5 février 1794

"Quel est le but où nous tendons? la jouissance paisible de la liberté et de l’égalité ; le règne de cette justice éternelle, dont les lois ont été gravées, non sur le marbre et sur la pierre, mais dans les cœurs de tous les hommes, même dans celui de l’esclave qui les oublie et du tyran qui les nie.

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2020 1 21 /12 /décembre /2020 11:41
Le nickel et les tensions en Nouvelle Calédonie
Le nickel et les tensions en Nouvelle Calédonie
Lu sur le site "Communistes"

Trois mois après le référendum Kanak, sur l’autonomie du territoire colonisé par la France, la vente par le groupe brésilien Vale de l’usine de Nickel suscite la colère des indépendantistes et des chefferies kanak.

Depuis l'annonce mercredi 9 décembre par le groupe brésilien Vale de vendre son usine de nickel à un consortium calédonien et international, incluant le groupe Suisse spécialisé dans le courtage et le transport de matières premières, Trafigura dont le chiffre d’affaires s’élève à plus de 100 milliards de dollars. Les violences vont crescendo dans l'archipel français du Pacifique.
Le Nickel représente près de 80% des exportations de la Nouvelle Calédonie, alors que seulement la moitié de la production est traitée sur place.
Le collectif "usine du sud: usine pays" et l'Instance coutumière autochtone de négociations (ICAN) soutenus par les indépendantistes du FLNKS sont "totalement opposés" à ce projet, qui consacre selon eux "la mainmise des multinationales sur les richesses du pays". Et nous pouvons ajouter, favorise le transfert du minerai vers d’autres destinations !
Bien entendu les serviteurs du colonialisme donnent de la voix : « Laurent Prévost, haut-commissaire en Nouvelle-Calédonie, a aussitôt "condamné fermement ces actes irresponsables", à l'instar de Sonia Backés (loyaliste), présidente de la province sud, qui a dénoncé des "manœuvres inconscientes". "Chacun doit privilégier la voie du dialogue et de la recherche d'un consensus plutôt que de laisser les fantômes… ». Les fantômes parlons-en : Éloi Machoro et Marcel Nonnaro, sont abattus le 12 janvier 1985 pendant le septennat de Mitterrand par des tireurs d’élite du GIGN de la gendarmerie à La FOA. Venue de France pour ça ! D’autres avant lui, ont été abattus : Pierre Declercq, le 19 septembre 1981, dirigeant du FLNKS Jean Marie Djibaou, un démocrate-chrétien, il est assassiné le 4 mai 1989, pendant le 2ème Septennat de Mitterrand avec Yeiwéné Yeiwéné son bras droit au FLNKS, par un indépendantiste Kanak téléguidé. Etc…
Les colons ne sont pas en reste, samedi 12 dans Nouméa 23.000 personnes ont manifesté selon la police, 30.000 selon les organisateurs, pour dire "stop aux blocages" et réclamer la "liberté de circuler". Il avait le soutien du sénateur Pierre Frogier (LR), ainsi que du président du gouvernement local Thierry Santa et la présidente de la province Sud Sonia Backés ainsi que du RN de Marine Lepen !
Le soutien de Parti Révolutionnaire Communistes va au peuple Kanak et à leur exigence de voir leur droit à l’indépendance, les richesses du sous-sol leur appartenir, ils ont raison de les défendre, de vouloir leur nationalisation contre les multinationales.
https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/oceanie/1091-nouvelle-caledonie-l-independance-en-jeu

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 18:04
Révolte des agriculteurs de l’Inde - [ Blog Histoire et Société]
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 23:46
Manifestation contre la vente de l’usine du Sud à l’entreprise suisse Trafigura, à Nouméa, le 9 décembre. © Theo Rouby / Hans Lucas via AFP

Manifestation contre la vente de l’usine du Sud à l’entreprise suisse Trafigura, à Nouméa, le 9 décembre. © Theo Rouby / Hans Lucas via AFP

Une mobilisation massive est en cours en Kanaky Nouvelle-Calédonie sur le sort de l’usine Vale, dite usine du Sud. La multinationale brésilienne Vale a mis l’usine en vente et a annoncé le 9 décembre, l’avoir cédée au consortium Prony Ressources, contrôlé en partie par le courtier suisse Trafigura. C’est la souveraineté du peuple de ce territoire sur ses ressources minières qui est en cause. Or le pouvoir colonial joue la tension et répond par la répression. Il a été violemment mis en cause par le Front de libération nationale kanak socialiste (FLNKS, indépendantiste), mais aussi par l’Instance coutumière autochtone de négociation (Ican). En solidarité avec les protestations en cours en Kanaky Nouvelle-Calédonie, l’Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak (AISDPK) organise un rassemblement statique à Paris le mercredi 16 décembre.[...]

La suite ci-dessous sur le site histoirecoloniale.net

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 17:02

Action Communiste partage en partie cette analyse.  Mais l'UE n'est qu'une des institutions du capitalisme mondialisé.  E Macron adhère totalement et à l'UE et au dogme capitaliste : toujours plus pour le taux de profit.  C'est pour cela qu'on ne peut défendre le service public ferroviaire sans combattre en même temps  le gouvernement Philippe-Macron et l'Union Européenne qui nous impose ses directives contre notre vote ! La libéralisation du rail - c'est à dire sa privatisation - faisait partie des objectifs du traité constitutionnel.

Défendre le service public ferroviaire,
c'est être contre l'UE !

Par le Parti de la démondialisation

Le 7 février 2018

Les cheminots et les usagers du rail sont appelés à manifester le 8 février à Paris à partir de 13 h à la République pour la défense du service public ferroviaire et contre la concurrence ferroviaire.

Le Pardem soutient cette initiative de la CGT et les revendications en faveur du service public du rail dont la privatisation a commencé et va s'accentuer. Mais peut-on défendre le service public sans remettre en cause l'appartenance à l'Union européenne qui impose ses directives néolibérales et détruit tous les services publics ? EDF, La Poste, les télécommunications, la SNCF...

Pour mémoire, il y a 10 ans, le 8 février 2008, les parlementaires français trahissaient le NON au Traité constitutionnel européen voté par près de 55% en 2005 et adoptaient le Traité de Lisbonne ! N'y a-t-il aucun lien de cause à effet ?

Etre pour le service public ferroviaire, c'est être contre l'Union Européenne ! [PARDEM] Paru en 2018
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 14:00

Paru en 2016 sur ce blog.  C'est toujours valable en 2022 ...

Mais comment faire ?  Quelle stratégie pour sortir de ce piège ?

Sortir du piège de la Présidentielle (par André Bellon)
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 13:29

" Evo Morales était donc élu. Il n’a pas été poussé à la démission en raison de « fraudes » ayant entaché sa victoire ; alors qu’explosait une vague de violence destinée à terroriser ses ministres et législateurs, ses proches, ses militants et électeurs, il a été victime d’un Coup d’Etat "

Nouveau « coup pourri » de l’OEA en Bolivie ? par Maurice Lemoine

Le 18 octobre auront lieu en Bolivie des élections générales afin d’élire le président, le vice-président et de renouveler les 130 députés et 36 sénateurs du Parlement. Peut-on parler d’une « grande fête démocratique », selon l’expression consacrée ?
Pour mémoire : suite aux élections d’octobre 2019, le pays a connu une rupture constitutionnelle débouchant sur une prise de pouvoir (le 12 novembre) de la sénatrice d’opposition Jeanine Añez, dont le parti conservateur Unité démocratique (UD) venait d’obtenir un spectaculaire… 4,24 % des voix. Elle devint néanmoins miraculeusement « présidente » grâce à l’appui des Forces armées, de la police, des partis de droite et des factions d’extrême droite, de transfuges de la société dite « civile » – les Eglises catholique et évangéliques apportant leur bénédiction. En quelques heures, les Etats-Unis (de Donald Trump), le Brésil (de Jair Bolsonaro) et l’Union européenne (par la voix de son représentant León de la Torre) adoubèrent l’enfant adultérin de cette union et le baptisèrent « gouvernement de transition ». [...]

La suite sur le site Mémoire des luttes :

Partager cet article
Repost0

Articles Récents