Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 14:43

Le personnel des urgences est en grève depuis lundi  à l’appel de leur intersyndicale pour demander notamment des effectifs supplémentaires. Le mouvement a été reconduit hier. 

  • DM avec Julie Howlett
  • Publié le
 
© France 3 Normandie

© France 3 Normandie

 
La proposition faite par la direction de créer 4,3 équivalents temps plein n'a visiblement pas été jugée suffisante pour les grévistes aux Urgences.

Partager cet article

Repost0
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 10:06

Ils en ont gros !

Les urgences du CHU de Rouen sont en grève illimitée

CHNL’intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FO et SUD a déposé un préavis de grève pour une durée illimitée à partir de lundi pour le personnel des urgences adultes du CHU de Rouen. La direction de l’hôpital devrait rencontrer l’intersyndicale jeudi.

« Le personnel est en grève à partir de lundi car aujourd’hui au regard du flux de patients accueillis aux urgences il n’est plus possible de soigner dignement et en toute sécurité les patients », explique pour la CFDT Céline Blondiaux. Le mouvement de grève n’a pas d’incidence sur l’accueil des patients. Le personnel est réquisitionné ou “assigné“.

Les grévistes demandent notamment la mise en place d’une “unité tampon“ afin de réduire l’engorgement des couloirs aux urgences. Huit agents sur dix (infirmiers, aide-soignants, agents de service hospitalier, brancardiers) se déclarent grévistes selon l’intersyndicale. la direction donne le chiffre de 40%. Le service rouennais des urgences adulte, l’un des plus fréquentés de France après l’assistance publique des hôpitaux de Paris, reçoit « plus de 300 patients par jour contre 170 en moyenne il y a 10 ans » (150.444 passages en 2014 soit 412 par jour en ajoutant les urgences gynéco-obstétriques). Selo la direction, la moyenne pour les seules urgences adultes est de 220 consultations par jour. Le CHU dispose d’une capacité de 2.459 lits et places répartis sur 5 sites, il emploie plus de 10.000 personnes.

© CHU Rouen

© CHU Rouen

Agence Normande d'Information

Partager cet article

Repost0
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 09:59

Publié le 4 Juin 2016 par Canaille Le Rouge

De l'anti-Pepy

un vrai souci de la population

Info : le vrai Service Public

Communiqué de la Fédération Cgt des Services publics


-----------------------------------
Alors que la crue de la Seine menace d'emporter les stocks d'ordures ménagères non collectées à proximité des berges, pour des raisons sanitaires, la Fédération CGT des Services publics et les syndicats de la ville de Paris, qui organisent le blocage de la TIRU d Ivry, ont décidé en accord avec les grévistes de faire débloquer deux garages pour effectuer une collecte d'urgence. Cette decision exceptionnelle et temporaire prise par les grévistes avec la Cgt montre le professionnalisme et le sérieux des agents publics en grève et dans l'action pour le retrait de la loi dite Travail, a contrario du gouvernement dont l' entetement est la seule cause de la poursuite du conflit.


Montreuil, le 3 juin 2016, 20h

Partager cet article

Repost0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 16:10
Motion des syndicats CGT cheminots de Chartres, Paris Montparnasse, Trappes, et UFCM Paris Montparnasse
Motion des syndicats CGT cheminots de Chartres, Paris Montparnasse, Trappes, et UFCM Paris Montparnasse
Motion des syndicats CGT cheminots de Chartres, Paris Montparnasse, Trappes, et UFCM Paris Montparnasse

Partager cet article

Repost0
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 09:23

Retrouvez l’intervention Michèle PICARD prononcée lors de l’Audience au tribunal administratif de Lyon ce mardi 10 mai 2016.

 

Monsieur le Président,

87 % des Français se disent inquiets sur l’avenir de leurs enfants. Six enfants sur dix ont peur de devenir pauvres un jour. Les chiffres publiés par le Baromètre IPSOS / SPF en 2015, ne laissent place à aucune équivoque, la pauvreté est, aujourd’hui, la première peur des Français.

Source d’inquiétude pour les uns, confrontation à une réalité dramatique et insupportable pour les autres, les chiffres sont implacables. 8,5 millions de nos concitoyens vivent en-dessous du seuil de pauvreté et 31 000 enfants n’ont pas de toit. Face à une crise qui perdure et s’amplifie, à un taux de chômage qui explose, la précarité se durcit et s’enracine dans notre pays. Des hommes, des femmes, des familles toujours plus nombreuses, n’ont plus accès aux droits fondamentaux et vitaux inscrits dans notre Constitution. Ce sont des personnes confrontées à des logiques de survie quotidiennes, obligées, pour ceux qui le peuvent encore, à faire des choix cornéliens comme celui de se nourrir ou se loger, de se soigner ou se chauffer.[...]

Voir la vidéo et lire la suite sur le blog de Michèle Picard

Partager cet article

Repost0
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 12:38

Sur Fr3 Normandie

Le Havre : une unité de l'hôpital psychiatrique menacée de fermeture

Faute de personnel, le pavillon Equinoxe qui accueille, 24/24, des jeunes atteints de troubles psychiatriques pourrait fermer et être transformé en hôpital de jour. 

  • DM avec Hervé Guiraodoux
  • Publié le

© France 3 Baie de Seine

© France 3 Baie de Seine

Le pavillon Equinoxe de l'hôpital psychiatrique du Havre est une structure qui accueille jour et nuit des adolescents de 12 à 17 ans en souffrance psychique ou qui présentent des troubles psychiatriques graves. 
Suite à un congé maternité et à un arrêt longue maladie, il ne reste plus qu'un médecin à temps partiel dans ce pavillon. 
Faute d'une présence médicale suffisante, la structure pourrait être transformée en hôpital de jour le 1er juin prochain. 
Dans cette hypothèse, et selon un élu au CHSCT, les mineurs pourraient être transférés le soir dans des pavillons qui accueillent des adultes souffrant de graves troubles psychiatriques. 

 

Une pénurie de médecins psychiatriques au Havre 

De son côté la direction dément cette fermeture. Les enfants devraient être pris en charge dans d'autres services qui accueillent des adolescents. Par ailleurs, elle dit chercher activement les médecins psychiatriques qui font défaut au Havre. Trois d'entre eux devraient être recrutés prochainement. 
 

Les actions des salariés 

Après un courrier adressé à la ministre de la santé et des rencontres avec les députés, les salariés ont investi lundi soir (9 mai) le conseil municipal du Havre afin de se faire entendre.

 

Voir la vidéo en cliquant sur le lien ci-dessous

VIDEO : le reportage d'Hervé Guiraodoux et Jérôme Bègue, avec les interviews de : 

  • Yann Adret, élu au CHSCT - Syndicat SUD 
  • Laurence Biard, directrice du pôle santé mentale de l'hôpital du Havre

Partager cet article

Repost0
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 17:18

  Publié par El Diablo

HAUTE-LOIRE : la CGT-ÉNERGIE 43 revendique la coupure d’alimentation de fibre optique sur Brives-Charensac et motive son action [communiqué]

HAUTE-LOIRE : la CGT-ÉNERGIE 43 revendique la coupure d’alimentation de fibre optique sur Brives-Charensac et motive son action [communiqué]

Le Puy en Velay, le 04 Mai 2016

Communiqué de PRESSE

Depuis huit semaines nous agissons contre la loi travail et depuis des mois contre la privatisation et le démantèlement de nos entreprises de service public. Le dialogue social n’a jamais été aussi inexistant, et l’information au citoyen autant déformée. Nous n’avons plus de solution pour nous faire entendre et vous informer sur le désastre financier que préparent les directions des IEG (Industries Électriques et Gazières NDLR) avec l’aide du gouvernement.

Jusqu’où sommes-nous prêts, nous citoyens, à accepter cette déliquescence ? C’est pourquoi suite à l’action, la commission exécutive du syndicat CGT Energie43, revendique la coupure d’alimentation de fibre optique sur Brives-Charensac le mardi 3 mai 2016.

Explications…

Vous avez dit : « EDF serait en faillite »

Cette année 2016, il y a 70 ans que la nationalisation d’EDF a mis à disposition de notre pays, un modèle économique basé sur une architecture d’entreprise intégrée (production, transport, distribution) permettant de répondre aux besoins énergétiques de la nation.

L’entreprise avec son personnel a relevé avec succès tous les défis jusqu’au début des années 2000, date de l’ouverture à la concurrence du secteur et de la privatisation de l’entreprise.

Depuis, le libéralisme économique avec à sa tête l’Europe d’un côté et le gouvernement français de l’autre agissent méthodiquement pour détruire ce modèle quelles qu’en soient les conséquences aussi bien pour le développement industriel de notre pays que pour l’intérêt général.

 C’est la lecture que fait la CGT de l’énergie, des différentes annonces sur la situation financière difficile que rencontre EDF et le plan d’économie et de suppression d’emplois qui en résulteraient.

Nous entendons informer, éclairer les salariés, la population de notre pays, sur les causes et les responsables de cette situation et appeler les usagers et les citoyens à se mobiliser contre la casse de leur bien commun et à soutenir la mise en œuvre d’un véritable projet industriel pour le secteur énergétique et le service public.

Les représentants du personnel au comité central d’entreprise d’EDF SA ont lancé une alerte économique dès décembre 2015 afin de disposer de tous les éléments d’analyse. Le constat qui en ressort est édifiant :

- Absence totale d’orientations stratégiques tant au niveau de la direction d’EDF que du gouvernement sur un secteur vital pour l’intérêt général.

Ensemble de mesures qui impose des obligations financières et qui en même temps prive EDF de ses ressources à savoir :

- Rachat de la partie réacteur d’AREVA, 2,5 Milliards d’euros

- Versement de dividendes à l’état 2,3 Mds d’euro par an. Depuis le début des années 2000 EDF a versé en cumulé de l’ordre de 30 Mds à l’état, il faut se rappeler qu’avant la privatisation, le statut d’EPIC conduisait EDF à équilibrer ses comptes et à ne pas faire de bénéfice.

- Engagement dans un projet HINKLEY POINT C incertain en Angleterre, sans que l’on ait de retour d’expérience complet sur la construction de l’EPR de Flamanville et pour un coût de 22 Mds d’euro.

- Libéralisation du secteur de l’énergie, ouverture à la concurrence des marchés d’entreprises et collectivités locales. A ce sujet, comment interpréter le fait qu’ERDF filiale à 100% d’EDF achète son courant à Direct Energie sinon pour obéir à des stratégies de casse d’EDF.

- Vente d’actifs pour dégager du cash et en particulier le réseau de transport RTE ce qui est inacceptable pour la CGT ne serait-ce que par son caractère stratégique. Comment se priver du moyen de transport de l’énergie qu’on produit et de le livrer au privé qui aura la main mise sur les prix du transport.

- Plafonnement de la production nucléaire, loi Nome, intégration anarchique des ENR sans corrélation avec les besoins et obligation d’achat à plus de 5 fois le prix du marché payé par la population via la CSPE.

- Fermeture des centrales thermique à flamme Porcheville et Cordemais (3800 MW) uniquement pour des raisons financières et Européennes.

- Duplicité complète de l’Europe qui prétend vouloir lutter contre le réchauffement climatique mais qui casse le secteur électrique et met en demeure la France et EDF d’abandonner le secteur Hydraulique et d’ouvrir les concessions à la concurrence.

- Suppression annoncée de 4300 emplois dans les fonctions support recherche commerce qui hypothèque le développement et l’avenir de l’entreprise.

- Etc.

Alors oui, si EDF est en faillite, c’est voulu et organisée par les pouvoirs publics et l’Europe libérale.

La CGT n’acceptera pas cette situation.

Pour La Commission Exécutive du Syndicat CGT Energie43 

Site internet:

CE QU'ÉCRIT LA PRESSE LOCALE :

HAUTE-LOIRE : la CGT-ÉNERGIE 43 revendique la coupure d’alimentation de fibre optique sur Brives-Charensac et motive son action [communiqué]

Coupure de réseau mardi : la CGT Energie revendique, le parquet poursuit

Coupure de réseau mardi : la CGT Energie revendique, le parquet poursuit

La commission exécutive du syndicat CGT énergie en Haute-Loire vient de revendiquer dans un communiqué la coupure de l'alimentation de fibre optique sur Brives-Charensac, le mardi 3 mai. Nous av...

http://www.leveil.fr/faits-divers/Coupure-de-reseau-mardi-la-CGT-Energie-revendique-le-parquet-poursuit-109069

Partager cet article

Repost0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 17:30
Lu sur le site de Respublica
 
 
 

Comme prévu, l’absentéisme des soignants paramédicaux augmente. Faute d’en analyser les causes profondes, la seule proposition « efficace » est de réinstaurer un jour de carence qu’on pourra augmenter si nécessaire à deux ou trois jours, en attendant que le président de la FHF devenu ministre « fluidifie » le statut des personnels en permettant aux hôpitaux publics de se transformer en ESPIC.
 

Les causes de l’absentéisme sont connues :

1°) Les conditions d’application des 35 heures et des RTT ayant entraîné une fragmentation de la prise en charge des patients. Quand, dans une unité d’hospitalisation de semaine, les infirmières changent tous les 2 ou 3 jours, elles ont bien du mal à connaître les patients. La motivation au travail n’est pas la même.

2°) Le tout T2A qui conduit à toujours plus d’hospitalisations de durée toujours plus courte.
La « productivité hospitalière » a augmenté depuis 2003 de plus de 2 % par an. Jusqu’à il y a 3 ans, l’augmentation du nombre de médecins avait suivi, mais pas celle des soignants non médicaux.
Avec une augmentation de l’ONDAM de 1,75 % pour une augmentation programmée des charges de 3 %, le tout T2A va finir enfin par casser la machine hospitalière ! Fin de « l’hospitalo-centrisme » se réjouiront certains, hélas sans réelle alternative pour les malades.

3°) Dislocation voulue des équipes de soins au profit du taylorisme managérial. Les infirmières « polyvalentes » passent d’un jour à l’autre du 5e (service X) au 3e (service Y).
Les plus modernes ont même supprimé le terme de service pour que chacun et chacune comprenne bien qu’il n’est qu’un élément d’un pool. Le statut de « bouche-trou » ne suscite pas la motivation malgré les discours sur l’enrichissement personnel entraîné par la « polyvalence ».

4°) Au-delà d’un certain seuil, l’absentéisme des uns induit l’absentéisme des autres qui en ont assez de combler l’absentéisme des premiers. Et les cadres doivent se « recentrer sur leur cœur de métier : faire le planning » (sic).

5°) L’accroissement abracadabrantesque des inégalités salariales dans le pays, révélées tous les jours par les médias. En bas de l’échelle, l’idée « j’en fais assez pour ce que je suis payé » se répand.

Et la seule conclusion que tirent les managers et les commentateurs, c’est que l’absentéisme coûte cher à l’hôpital ! Aucun n’ose dire la vérité brutale: L’absentéisme va de pair avec une dégradation de la qualité des soins.

Pour appliquer le slogan publicitaire « mettre le patient au cœur de l’hôpital ! », il faudrait d’abord peut-être se préoccuper des conditions de travail des soignants et arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise.

Partager cet article

Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 15:42

SNCF : Plus de 60% des roulants en grève

Publié le 26/04/2016 sur Solidarité ouvrière

La grève de ce 26 avril à la SNCF est massivement suivie. On compte plus de 60% de grévistes au niveau national chez les conducteurs et les contrôleurs.

cheminot

Les cheminots sont en grève pour défendre le RH0077, la convention collective des cheminots. La direction cherche en effet, comme le gouvernement avec la loi El Khomri pour l’ensemble du monde du travail, à remettre en cause les droits collectifs des cheminots.

Partager cet article

Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 15:28

Dans un pays où les chômeurs se comptent par millions les pouvoirs publics trouvent encore le moyen de supprimer des emplois...

Communiqué de presse du 15 avril

 

PREAVIS DE GREVE CGT CONTROLEURS
LE 25 ET LE 26 AVRIL 2016

Alors que jusqu’à présent tous les TER PACA sont équipés d’un Contrôleur (ASCT Agent du Service Commercial des Trains) à bord pour veiller au confort des passagers, assurer la tranquillité et la sécurité des voyageurs mais aussi lutter contre la fraude, la direction de la SNCF a fait circuler des trains sans Contrôleur vendredi 15 avril 2016 par manque d’effectifs sur la ligne Aubagne/Marseille. Les Usagers sont livrés à eux-mêmes et la CGT craint que les trains en EAS (Equipement Agent Seul) circulant avec le seul Conducteur à bord se développent sur la région PACA. De plus, le métier de Contrôleur (ASCT) est avant tout une fonction de sécurité. Ce métier nécessite une aptitude médicale et une solide formation sur la sécurité ferroviaire, l’agent étant susceptible d’intervenir à tout moment pour effectuer une tâche de sécurité (incendie à bord, déraillement…).

[...]

La suite ci-dessous sur le site de Rouge-Midi

Partager cet article

Repost0

Articles Récents