Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
16 février 2020 7 16 /02 /février /2020 16:07

Bulletin d'information scientifique de l'IHU : nous avons le droit d'être intelligents Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection Dr Philippe Gautret, Médecin responsable du centre de vaccination de l’IHU Interview par Yanis Roussel, Etudiant en thèse de science à l'IHU Méditerranée Infection

Nice Matin

Partager cet article
Repost0
4 février 2020 2 04 /02 /février /2020 00:40

A l'appel du Collectif Inter-hôpitaux, 37 médecins chefs de service au CHU de Caen remettent leur démission administrative à la direction. Une façon de dénoncer, une nouvelle fois, la situation critique de l'hôpital public. 

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2020 2 21 /01 /janvier /2020 14:49
 Les chômeurs, victimes collatérales de la retraite universelle
Stéphane Béchaux

Les demandeurs d'emploi font partie des grands perdants de la réforme. Car ils acquerront demain beaucoup moins de droits qu'aujourd'hui. Et gare à la décote pour ceux qui terminent leur carrière au chômage.

« Une avancée majeure ! » Dans son exposé des motifs du projet de loi, le gouvernement assure que son système universel de retraite sera particulièrement bénéfique pour tous ceux qui connaissent des interruptions de carrière. Une vaste population qui englobe tout à la fois les femmes en congé maternité, les travailleurs en arrêt maladie ou en invalidité et, bien sûr, les demandeurs d’emploi. Si l’on en croit l’exécutif, le nouveau dispositif permettra ainsi à ces assurés « de réellement percevoir la dimension solidaire du système universel de retraite tout au long de leur carrière ».

Potion amère pour les demandeurs d’emploi indemnisés...

La « dimension solidaire » ? Les chômeurs aimeraient bien. Mais le futur régime, applicable à partir de 2025, leur prépare au contraire des vieux jours difficiles. Quelle que soit la situation de recherche d’emploi dans laquelle ils se trouvent. Pour les chômeurs indemnisés, la pilule s’annonce particulièrement amère.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2020 2 14 /01 /janvier /2020 21:30

Selon eux, il manque 600 millions d’euros aux 200 millions supplémentaires débloqués pour 2020 par le gouvernement en faveur de l’hôpital public.

 

Par

Le geste, sans précédent, témoigne de l’ampleur de la crise traversée par l’hôpital public. Près de 1 200 médecins hospitaliers, dont 600 chefs de service et 470 responsables d’unités, vont officiellement annoncer, mardi 14 janvier, lors d’une conférence de presse, leur démission de leurs fonctions d’administration, de gestion et de représentation, en l’absence de négociation avec le gouvernement sur les moyens de l’hôpital public. [...]

Lire la suite sur le site du Monde :

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 00:28

Santé. Les salariés des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Les Escales ont suivi le mouvement de grève mardi 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites. Ils ont aussi débrayé l’après-midi.

Lire la suite ici : https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/au-havre-les-salaries-des-ehpad-en-colere-contre-la-reforme-des-retraites-et-la-loi-autonomie-OO16098565?utm_source=newsletter_mediego&mediego_euid=f2c3147b0e&mediego_ruuid=51a9db47-a742-4f75-b021-8d05c1ccb6dd_3&mediego_campaign=20191218_news_actu&utm_content=20191218&utm_campaign=newsactu&utm_medium=email

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 00:18

Les équipes hospitalières de Caen, Rouen et du Havre ont mis en ligne, lundi 16 décembre 2019, une vidéo macabre afin d’alerter l’opinion publique sur une situation qu’ils jugent « critique ».

Des corps immobiles et empilés, une caméra qui sillonne les couloirs à la manière d’un film d’horreur, une musique macabre et des messages chocs… Telles sont les images diffusées sur le site web YouTube depuis lundi 16 décembre 2019.

Les équipes des CHU de Caen et Rouen et de l’hôpital du Havre ont choisi ce scénario pour alerter l’opinion publique « sur le système de financement des hôpitaux publics qui privilégie la productivité plutôt que la qualité des soins ».

Les soignants demandent « un changement du mode de financement de l’hôpital, une association des soignants aux décisions, l’arrêt de la fermeture des lits et une diminution de leur temps administratif qui les éloignent des malades ».

Ils appellent également les internautes à signer une pétition en ligne.

Lire la suite et voir la vidéo ici :

https://admin.over-blog.com/1440038/write/new

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2019 3 04 /12 /décembre /2019 17:22
  • Rouen à 10h cours Clémenceau-côté fontaine
  • Le Havre à 10h30 à Franklin
  • Dieppe à 10h30 à la gare
  • Evreux à 13h30 à la gare
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 23:35
© France 3 Normandie

© France 3 Normandie

Les salariés grévistes se sont réunis ce mercredi 18 septembre devant la plus récente de ces structures, l'Ehpad Desaint-Jean dans le quartier Dollemart. [ Fr3 Normandie)

Après des débrayages hebdomadaires depuis plusieurs mois, les personnels des Ehpad publics du Havre (Seine-Maritime) étaient en grève pour 24 heures, mercredi 18 septembre 2019.

Partager cet article
Repost0
29 août 2019 4 29 /08 /août /2019 16:39
Partager cet article
Repost0
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 09:50
Le personnel des urgences en grève à l'hôpital de Dieppe - 13 mai 2019

Le personnel des urgences en grève à l'hôpital de Dieppe - 13 mai 2019

SOUTIEN AUX GREVISTES PARTOUT EN FRANCE ! SOLIDARITE ET ACTION DES USAGERS

par J.M. Toulouse, membre du Conseil national du Parti de la démondialisation
le 24 juillet 2019

 

Liquidation de l'hôpital public sous l'impulsion de l'Union Européenne

Dans l’histoire de la France, l’hôpital public est passé d'une institution d'assistance et de charité à un établissement dispensateur d'actes techniques au service du malade. Ceci est le fruit d'une longue évolution, que Macron et son gouvernement entendent liquider sous l’impulsion, comme d’habitude, de l’Union européenne. Rappelons simplement que la loi HPST de Madame Bachelot est la mise en œuvre de la directive services qui a fait suite à la directive Bolkenstein. Afin de ne pas réanimer la mobilisation qui avait conduit à la suppression de cette directive, l’Union européenne a, en effet, adopté la directive services. Le gouvernement français de l’époque a alors décidé de la mettre en œuvre secteur par secteur. Ainsi a « surgi » la loi HPST, concernant les hôpitaux publics.
Alors oui les gouvernements (de droite comme de gauche) portent une lourde responsabilité. La première est d’avoir obéi à l’Union européenne, pour être dans « les clous » du néolibéralisme, la seconde est de l’avoir fait dans l’ombre, à l’abri du regard des citoyens, attachés à tous leurs services publics. Les résultats sont là, cruels et mortifères pour les citoyens qui ont eu, ou auront recours, à l’hôpital et à ses urgences, pour eux ou leurs proches.
L’objectif est toujours le même : livrer ce « marché juteux » au privé en paupérisant l’hôpital public et en le décrédibilisant aux yeux des citoyens.


Tous ceux qui dénoncent aujourd’hui la situation d’urgence dans laquelle sont plongés les hôpitaux publics, qui s’indignent de la fermeture des maternités et hôpitaux de proximité, ont eux, la responsabilité, de ne pas désigner les causes de la paupérisation des hôpitaux publics tout autant que de ne pas conduire des mobilisations pour y résister. Car, décidément, où que se tourne notre regard pour défendre le service public, plane l’ombre de l’Union européenne ! Ne pas le dire c’est se condamner à l’échec perpétuel. Et c’est bien la stratégie perverse de cette institution supranationale qui prive les citoyens du droit de décider de la société dans laquelle ils veulent vivre et des mécanismes de solidarité dont ils ont besoin.
Alors, puisque « l’Europe sociale » n’existe pas et ne peut exister, il est grand temps d’appeler à rompre avec les tabous qui aveuglent le camp syndical français et les organisations qui se réclament de la gauche notamment ! L’Union européenne, pilier du libre-échange, est la première responsable du démantèlement des services publics. Macron en est l’exécuteur servile. Comme le furent N. Sarkozy et F. Hollande, au grand bonheur du Medef, avide de rafler la mise !

La suite sur le site du Pardem ici : http://pardem.org/actualite/luttes/971-etat-d-urgence-pour-l-hopital-public

Partager cet article
Repost0

Articles Récents