Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 23:25

"Ce que l'on ne voit pas sur la séquence diffusée, c'est l'invective d'une soignante. Syndiquée CGT, c'est elle qui enjoint ses collègues à applaudir tous les soignants engagés sur le front de la lutte contre le coronavirus après avoir pris à partie le président de la République. Le Parisien "

Les journalistes n'avaient pas été conviés à suivre ce déplacement.  C'est l'Elysée qui en a rendu compte et les chaînes de télé ont repris la communication élyséenne ...

Partager cet article
Repost0
4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 15:09

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

"Il est démontré que le confinement strict est le moyen le plus sûr pour stopper net l'épidémie. Peu importe qu'il émane d'une « dictature » ou d'une « démocratie », pourvu qu'il soit mis en œuvre. Comme disait Deng Xiaoping : « Peu importe que le chat soit blanc ou noir, pourvu qu'il attrape les souris. » Les virus ne font pas de politique."

Partager cet article
Repost0
4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 15:02
Les dessous de la Chloroquine : enjeux financiers plus importants que la vie des gens ! [ Rassemblement du peuple souverain]
Partager cet article
Repost0
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 23:34
Photo d'illustration, Sitel à Périgny en 2011. / © Couillaud Pascal, MaxPPP

Photo d'illustration, Sitel à Périgny en 2011. / © Couillaud Pascal, MaxPPP

La CGT exige du préfet de Charente-Maritime la fermeture administrative de la plateforme d'appels Sitel située près de La Rochelle. Le syndicat estime que les mesures mises en place par la direction sur le site de Périgny ne sont pas suffisantes.

[...]

"Les salariés travaillaient à 80 personnes dans la même pièce et se croisaient régulièrement, vendredi la direction a mis en place des fléchages pour que les salariés ne se croisent plus suite à notre intervention. On demande au moins une fermeture provisoire pour désinfecter l'ensemble du bâtiment mais on n'a pas eu de satisfaction sur ce point. La DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) nous a donné raison, il y a bien des suspicions de coronavirus, des salariés ont été mis en quarantaine, notre alerte n'était pas infondée."

Yvonne Gaborit, secrétaire départementale CGT de Charente-Maritime.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 17:00
Photo prise sur le blog "http://www.le-fruit-des-amandiers.com/2018/01/la-cgt-interviewe-christophe-prudhomme-medecin-urgentiste-sur-la-situation-des-etablissements-de-sante-il-evoque-la-crise-du-systeme"

Photo prise sur le blog "http://www.le-fruit-des-amandiers.com/2018/01/la-cgt-interviewe-christophe-prudhomme-medecin-urgentiste-sur-la-situation-des-etablissements-de-sante-il-evoque-la-crise-du-systeme"

Le quinquennat Macron a lui aussi fortement fragilisé l’hôpital public. Une augmentation du budget hospitalier de 5%, soit 4 milliards d’euros, aurait permis de faire face avec efficacité à la crise du Coronavirus et de sauver de nombreuses vies. Mais depuis des années les alertes ne sont pas entendues. Interview du porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France

Dans  "Quartier général - Le média libre"

Partager cet article
Repost0
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 16:45

Le groupe La Poste fait don de 300 000 masques de protection au ministère de l’Intérieur. Une décision qui fait bondir le syndicat Sud PTT, en Ille-et-Vilaine, qui se bat pour que les postiers puissent justement être équipés de masques.

La suite ici : https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/l-etat-recupere-300-000-masques-de-la-poste-un-comble-pour-sud-ptt-6793575

Ce manque de respect des femmes et des hommes qui travaillent au service du public justifie pleinement tout préavis de grève et tout droit de retrait. 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 14:26

Annie Ernaux à la 30e Foire du livre de Brive-la-Gaillarde, le 5 novembre 2011.

Voir sur le site de Wikipedia :

Romans et récits autobiographiques

"Et ceux dont, naguère, vous avez dit qu’ils n’étaient rien, sont maintenant tout, eux qui continuent de vider les poubelles, de taper les produits aux caisses, de  livrer des pizzas, de garantir  cette vie aussi indispensable que l’intellectuelle,  la vie matérielle. "

Annie Ernaux est écrivain. Elle vit à Cergy, en région parisienne. Son oeuvre oscille entre l'autobiographie et la sociologie, l'intime et le collectif. Dans cette lettre adressée à Emmanuel Macron, elle interroge la rhétorique martiale du Président.

Sur France Inter

Cergy, le 30 mars 2020

Monsieur le Président,

« Je vous fais une lettre/ Que vous lirez peut-être/ Si vous avez le temps ». À vous qui êtes féru de littérature, cette entrée en matière évoque sans doute quelque chose. C’est le début de la chanson de Boris Vian Le déserteur, écrite en 1954, entre la guerre d’Indochine et celle d’Algérie. Aujourd’hui, quoique vous le proclamiez, nous ne sommes pas en guerre, l’ennemi ici n’est pas humain, pas notre semblable, il n’a ni pensée ni volonté de nuire, ignore les frontières et les différences sociales, se reproduit à l’aveugle en sautant d’un individu à un autre. Les armes, puisque vous tenez à ce lexique guerrier, ce sont les lits d’hôpital, les respirateurs, les masques et les tests, c’est le nombre de médecins, de scientifiques, de soignants. Or, depuis que vous dirigez la France, vous êtes resté sourd aux cris d’alarme du monde de la santé et  ce qu’on pouvait lire sur la  banderole  d’une manif  en novembre dernier -L’état compte ses sous, on comptera les morts - résonne tragiquement aujourd’hui. Mais vous avez préféré écouter ceux qui prônent le désengagement de l’Etat, préconisant l’optimisation des ressources, la régulation des flux,  tout ce jargon technocratique dépourvu de  chair qui noie le poisson de la réalité. Mais regardez, ce sont les services publics qui, en ce moment, assurent majoritairement le fonctionnement du pays :  les hôpitaux, l’Education nationale et ses milliers de professeurs, d’instituteurs si mal payés, EDF, la Poste, le métro et la SNCF. Et ceux dont, naguère, vous avez dit qu’ils n’étaient rien, sont maintenant tout, eux qui continuent de vider les poubelles, de taper les produits aux caisses, de  livrer des pizzas, de garantir  cette vie aussi indispensable que l’intellectuelle,  la vie matérielle.  

Choix étrange que le mot « résilience », signifiant reconstruction après un traumatisme. Nous n’en sommes pas  là. Prenez garde, Monsieur le Président, aux effets de ce temps de confinement, de bouleversement du cours des choses. C’est un temps propice aux remises en cause. Un temps   pour désirer un nouveau monde. Pas le vôtre ! Pas celui où les décideurs et financiers reprennent  déjà  sans pudeur l’antienne du « travailler plus », jusqu’à 60 heures par semaine. Nous sommes nombreux à ne plus vouloir d’un monde  dont l’épidémie révèle les inégalités criantes, Nombreux à vouloir au contraire un monde  où les besoins essentiels, se nourrir sainement, se soigner, se loger, s’éduquer, se cultiver, soient garantis à tous, un monde dont les solidarités actuelles montrent, justement, la possibilité. Sachez, Monsieur le Président, que nous ne laisserons plus nous voler notre vie,  nous n’avons qu’elle, et  « rien ne vaut la vie » -  chanson, encore, d’Alain  Souchon. Ni bâillonner durablement nos libertés démocratiques, aujourd’hui restreintes, liberté qui  permet à ma lettre – contrairement à celle de Boris Vian, interdite de radio – d’être lue ce matin sur les ondes d’une radio nationale.

Annie Ernaux

Partager cet article
Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 17:20
Etats-Unis, coronavirus et Chine : Commerce des armes - Prix de la santé ? - Navires de guerre sur toutes les mers
Etats-Unis, coronavirus et Chine : Commerce des armes - Prix de la santé ? - Navires de guerre sur toutes les mers
Etats-Unis, coronavirus et Chine : Commerce des armes - Prix de la santé ? - Navires de guerre sur toutes les mers

Etats-Unis, coronavirus et Chine : Commerce des armes - Prix de la santé ? - Navires de guerre sur toutes les mers

La production et la vente d’armes considérées comme activités «essentielles» face au coronavirus

Etats-Unis, capitalisme et profits sur la vie : Une facture avoisinant les 35 000 dollars après avoir été testée positive.

États-Unis : Le Corps des Marines va profondément se réorganiser pour contrer la menace chinoise
Partager cet article
Repost0
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 15:25
AFP

AFP

  • Pour des raisons budgétaires, les financements nécessaires à l'étude de ces virus ont été ralentis sinon stoppés.  Au nom, bien sûr des priorités immédiates (?) et de l'austérité européenne (règle des 3%) ... :

Le laboratoire d’Etienne Decroly, "Architecture et fonction des macromolécules biologiques", basé à Marseille, travaille sur le coronavirus depuis l’épidémie du Sras en 2003. " Mais la majorité des projets qu’on avait sur ce virus étaient en stand-by, en partie à cause de problèmes de financement et de difficultés à renouveler les contrats de recherches pour financer ce genre d’activités." http://sauvonsluniversite.com/spip.php?article8675

  • Avec la mondialisation - capitaliste, les grandes firmes françaises ont délocalisé une partie de leur production.  (voir ci-dessous).  Notons qu'elles investissent, notamment,  grâce à l'argent de la sécurité sociale, c'est-à-dire, notre argent.
  • La France n'a pas suffisamment de laboratoires qui puissent être réactifs dans le cas d'une épidémie aussi rapide et soudaine ( voir ci-dessous)

Pourquoi le test du Covid-19 n'est-il toujours pas généralisé en France

par Fabien Magnenou sur France Info "On vous répond"

le vendredi 27 mars

 

Objectif 30 000 tests par jour

Le médecin a dit que vous étiez infecté, mais vous n'avez pas été testé au Covid-19. Vous êtes loin d'être le seul puisque les généralistes ont diagnostiqué la maladie chez plus de 40 000 patients la semaine dernière. Ces cas ne sont pas confirmés en laboratoire, car le protocole de test reste réservé au personnel soignant, aux cas graves et aux patients hospitalisés. La direction générale de la santé a recensé 25 000 patients testés positifs à l'hôpital – un chiffre vraisemblablement minime par rapport à l'ampleur réelle de l'épidémie.

La semaine prochaine, le pays devrait être en mesure d'en réaliser près de 30 000 par jour (contre 9 000 actuellement), a promis Jérôme Salomon, directeur général de la santé, soit 200 000 hebdomadaires. En guise de comparaison, l'Allemagne, elle, est bien en avance puisqu'elle a réalisé 500 000 tests cette semaine. C'est d'ailleurs "la raison pour laquelle le pays compte si peu de décès par rapport au nombre de personnes infectées", estime le virologue berlinois Christian Drosten.

La recette de cette efficacité ? Le pays dispose d'un maillage de laboratoires régionaux avec une plus grande liberté pour mener des tests et moins de directives centralisées, estime le chercheur. Mais même avec ce système, le virus court trop vite pour être détecté partout en Allemagne.

[...]

La suite en cliquant sur le lien ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 17:30
Urgence Sanitaire : Il faut nationaliser Luxfer-Gerzat et Famar-Lyon – Par Eric Juillot
Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents