Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 18:34
Déjà, dans de nombreux établissements des enseignants s'étaient mis en grève comme ici, à Saint-Etienne du Rouvray. Une vingtaine d’enseignants du collège Louise-Michel avaient décidé de faire grève le 2 novembre(©DR)

Déjà, dans de nombreux établissements des enseignants s'étaient mis en grève comme ici, à Saint-Etienne du Rouvray. Une vingtaine d’enseignants du collège Louise-Michel avaient décidé de faire grève le 2 novembre(©DR)

Toutes et tous en grève le 10 novembre !
Appel de la CGT éduc’action 76-27

Soyons nombreux à manifester :


ROUEN   11h00 devant l’Inspection académique
le HAVRE   10h00 à Franklin
DIEPPE    10h30 Sous préfecture
EVREUX   14h00 devant la DSDEN

Pour les manifestations le port du masque sera obligatoire et la distanciation physique devra être respectée. Les organisations syndicales enverront via la boîte mail académique une attestation pour les manifestations dès que possible.

2ème vague épidémique : non à la mise en danger de millions de jeunes et d’adultes dans les écoles et les établissements scolaires !
Le 29 octobre, Jean-Michel Blanquer annonçait les conditions de reprise des cours le 2 novembre, en plein reconfinement, alors même que la circulation du coronavirus est très active. Ses propos montrent une fois de plus la totale impréparation pour affronter l’épidémie, mais aussi un total mépris pour la situation sur le terrain, pour les personnels et les élèves à qui il fait courir de gros risques.
Depuis mars, aucun investissement, que ce soit en termes d’emploi ou de matériel de protection, n’a été fait dans l’Education Nationale :

  • pas de création de postes pour permettre de dédoubler des classes, veiller à limiter le brassage d’élèves et faire respecter les gestes barrières ;
  • pas de masques protecteurs, gratuits et aux normes (FFP2 et chirurgicaux) mais des masques textiles peu protecteurs voire potentiellement toxiques comme ceux de la marque DIM ;
  • pas de personnel d’entretien supplémentaire pour aérer correctement et désinfecter les locaux, le matériel et le mobilier, et assurer de bonnes conditions sanitaires dans les restaurants scolaires.

Cette politique risque fort d’aboutir à court terme au choix cruel de devoir fermer complètement des écoles, collèges, lycées pour endiguer l’épidémie, alors que l’absence d’école est très préjudiciable pour nos élèves.
Blanquer n’ignore absolument pas cette situation et publie dans la soirée du 29 octobre un protocole de 8 pages à la fois très insuffisant pour protéger la santé de tous.tes et souvent inapplicable, faute de moyens. C’est une véritable provocation et il est irresponsable de mettre ainsi en danger la santé de millions d’enfants, de jeunes et d’adultes !

Macron et Blanquer confirment donc leur choix de soutenir l’économie « quoi qu’il en coûte » sans exiger de garanties sur l’emploi. La CGT Educ’action 76-27 estime au contraire que le gouvernement, avec les collectivités locales, peut et doit se donner les moyens d’accueillir l’ensemble des élèves avec les meilleures garanties sanitaires pour tou-tes, et mettre tout en œuvre immédiatement pour éviter une fermeture complète.

La CGT Educ’action 76-27 appelle l’ensemble des personnels à se réunir dès lundi 2 novembre en Assemblée Générale ou en heure syndicale, à faire valoir leurs droits et à exiger collectivement le respect de leur santé et de leur sécurité, y compris par l’utilisation du droit de retrait et de la grève.

  • le dédoublement des effectifs partout sans surcharge de travail pour les enseignants
  • le recrutement massif de personnels, notamment en ayant recours aux listes complémentaires des concours.
  • des masques chirurgicaux et FFP 2 pour celles et ceux qui en font la demande et des tests rapides, l’abrogation du jour de carence.
  • le renforcement, par les collectivités territoriales, des équipes de personnels techniques et ouvriers pour le nettoyage des établissements et la cantine

La CGT Educ’action 76-27 appelle l’ensemble des personnels à être en grève le mardi 10 novembre et à discuter de suites pour gagner sur ces premières revendications urgentes.

Ci-dessous le texte intersyndical :

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 18:18
- Rouen : 11h, devant la DSDEN 76, place des faïenciers.
Dieppe : 10h30, sous-préfecture.
- Le Havre : 10h, rassemblement devant la maison des syndicats - Franklin.
Extraits de la lettre du SNES-76 à ses adhérents
 
"Le SNES-FSU demande :
- un cadrage clair des demi-groupes en lycée - et non un renvoi au local qui dépendrait de chaque chef d’établissement,
- des mesures pour les collèges, grands oubliés des annonces ministérielles,
- des précisions sur d’autres éléments du protocole sanitaire, notamment le nettoyage et l’aération des salles qui restent des zones d’ombre du protocole actuel,
- un rappel strict de nos obligations de service : le dédoublement des classes ne peut entraîner une augmentation de notre charge de travail. Il convient de refuser l’enseignement hybride présentiel/distanciel.
- l’abrogation immédiate du jour de carence
- le recrutement de personnels de vie scolaire, particulièrement éprouvés par la gestion du protocole en vigueur.
 
Pour toutes ces raisons, le SNES-FSU, rejoint par une très large intersyndicale, appelle à la grève demain, mardi 10 novembre. Il appelle les collègues à se rassembler dans ou devant les établissements si l’application du protocole pose problème localement, ou à rejoindre les rassemblements ou manifestations académiques :
Rouen : 11h, devant la DSDEN 76, place des faïenciers.
Dieppe : 10h30, sous-préfecture.
- Le Havre : 10h, rassemblement devant la maison des syndicats - Franklin.
 
Ces rassemblements ont été déposés et autorisés par la préfecture, malgré le confinement. Il conviendra néanmoins, si vous y participez, d’y respecter strictement le port du masque ainsi que les gestes barrières, et notamment la distance physique entre les participants. Il nous faut rendre visibles nos revendications, et les appliquer dans ces rassemblements. Enfin, pour vous déplacer jusqu’au lieu de rassemblement, vous pouvez utiliser le modèle d’attestation de déplacement ci-dessous, modifié avec l’accord des services préfectoraux."
 
Partager cet article
Repost0

Articles Récents