Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 mai 2021 3 12 /05 /mai /2021 22:54

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Agent orange : Tran To Nga va poursuivre son combat - La justice française cède aux Etats-Unis et aux multinationalesAgent orange : Tran To Nga va poursuivre son combat - La justice française cède aux Etats-Unis et aux multinationales
Partager cet article
Repost0
23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 14:51
Manifestation de soutien à Hervé Ossant, secrétaire départemental de la CGT-93, accusé par des policiers d'avoir giflé l'un d'entre eux - Une vidéo dément les accusateurs

Manifestation de soutien à Hervé Ossant, secrétaire départemental de la CGT-93, accusé par des policiers d'avoir giflé l'un d'entre eux - Une vidéo dément les accusateurs

SOURCE : L'Humanité

Deux semaines après l’audience du 8 février dernier, le tribunal a décidé de relaxer Hervé Ossant, le secrétaire départemental de la centrale. Il était accusé d’avoir giflé un policier lors d’une manifestation. Une vidéo a permis de le disculper.

Le tribunal de Bobigny a relaxé Hervé Ossant ce lundi. Le secrétaire départemental de la CGT 93 était accusé d'avoir giflé un policier lors d'une manifestation organisée en octobre 2019 devant la préfecture, en soutien au service public de la Seine-Saint-Denis.

Les faits avaient d'abord été considérés comme des violences. Ils avaient été requalifiés en outrage lors de l'audience du 8 février dernier. « C'est une victoire de la vérité contre le mensonge éhonté de personne dépositaire de l'autorité publique, écrit la CGT dans un communiqué de presse. C'est aussi une victoire de nos libertés syndicales. »

Hervé Ossant était poursuivi pour avoir donné une gifle à un policier, alors qu'il affirmait avoir seulement fait tomber le calot du gardien de la paix. C'était parole contre parole. Mais lors de la manifestation du 31 octobre 2019, qui rassembla une quinzaine de militants cégétistes, l'un d'eux avait filmé la scène avec son smartphone. En l'occurrence, c'est Abdel Saidi, élu depuis maire de Bobigny, qui a immortalisé ces instants.

Cette vidéo montrait bien un couvre-chef s'envoler mais nullement un soufflet sur la joue du policier. Le procureur l'avait lui-même admis : « Il y a eu une grosse foire d'empoigne, mais on ne peut pas en déduire qu'il y a eu gifle. » Il avait donc demandé la requalification des faits en outrage.

Cette vidéo est maintenant brandie par le syndicat qui la place au cœur de son combat : « Cette décision rappelle l'utilité de la liberté de filmer, d'informer alors qu' une sombre loi dite de sécurité globale souhaite l'entraver », martèle le syndicat.

Fort de sa relaxe, Hervé Ossant ne souhaite pas en rester là. « Il faut que toute la lumière soit faite sur ces policiers qui ont menti sciemment, insiste-t-il. Nous réfléchissons aux suites à donner ».

Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 16:15
 Agent Orange : Trần Tố Nga, le dernier (long) combat 25 janvier 2021 - Crédit photo : Duc Trương - De gauche à droite Nguyen Thuy Phuong et Tran To Nga. Le 25 janvier 2021, au tribunal de grande instance…

Agent Orange : Trần Tố Nga, le dernier (long) combat 25 janvier 2021 - Crédit photo : Duc Trương - De gauche à droite Nguyen Thuy Phuong et Tran To Nga. Le 25 janvier 2021, au tribunal de grande instance…

La première audience du procès historique de Trân Tô Nga contre les multinationales de l’agrochimie a attiré l’attention de nombreux participants.

Extraits

"Les avocats représentant 17 sociétés chimiques américaines ont eu plus de 4 heures de débat, tandis que la durée des débats des maîtres William Bourdon, Amélie Lefèbvre et Bertrand Repolt avocats de Trân Tô Nga n’a que de 90 minutes."

L'intégralité ci-dessous :

Sur le même sujet :

Soutien aux victimes de l’Agent Orange-dioxine, les 9 et 10 août 2020

Le 10 août est au Vietnam la journée des victimes de l’Agent Orange (date anniversaire du premier épandage de défoliants de l’armée américaine sur le Vietnam, le 10 août 1961). [...]

Voir l'intégralité ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 06:58

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 15:48
Etats-Unis contre Julian Assange : Comptes-rendus des Audiences

JOUR 4 - JOUR 3 - JOUR 2 - JOUR 1 - Cette page est mise à jour au fil de l’eau dans un ordre chronologique inverse (le plus récent en haut) Avertissement : FaceBook et Twitter exercent une "censure furtive" sur Assange et Wikileaks. Vous pensez avoir partagé, mais en réalité très peu de vos amis/abonnés le verront. N’hésitez donc pas à recommencer "plus tard"...

Suite à un test au Covid 19, l’audience est ajournée jusqu’à lundi.

JOUR 4

La grande question après l’audience d’hier était de savoir si l’avocat de l’accusation James Lewis QC continuerait à accuser les témoins de la défense comme un dérangé (spoiler - il le fera), et plus important encore, pourquoi ?

Les représentants des gouvernements cherchent généralement à exercer un contrôle serein et traitent les arguments de défense comme s’ils étaient presque insignifiants, et certainement pas comme une menace concevable pour la pensée majestueuse de l’État. Lewis ressemblait plutôt à un terrier affamé tenu à l’écart d’une saucisse de premier choix par une clôture d’acier dont la fabrication et l’apparence dépassaient de loin son entendement.

Il a peut-être mal aux dents.

PROFESSEUR PAUL ROGERS

Le premier témoin de la défense ce matin était le professeur Paul Rogers, professeur émérite d’études sur la paix à l’université de Bradford. Il a écrit 9 livres sur la guerre contre la terreur, et a été pendant 15 ans responsable des contrats du ministère de la défense sur la formation des forces armées en matière de droit et d’éthique des conflits. Rogers est apparu par liaison vidéo depuis Bradford.

La déclaration complète du professeur Rogers est ici.

Edward Fitzgerald QC a demandé au professeur Rogers si les opinions de Julian Assange sont politiques (en rapport avec l’article 4 du traité d’extradition entre le Royaume-Uni et les États-Unis qui interdit l’extradition politique). Le professeur Rogers a répondu que "Assange est très clairement une personne ayant des opinions politiques fortes". [...]

La suite sur le site du Grand Soir

L'avocat de Julian Assange : "C'est l'existence même de l'Etat de droit qui est au centre de ce procès"

12 Septembre 2020

TRIBUNE - Antoine Vey, l'avocat de Julian Assange, appelle à s'intéresser au procès du fondateur de Wikileaks, alors que la demande américaine d'extradition est actuellement examinée par la justice britannique. "L'affaire n'est plus juridique, mais politique", affirme-t-il. 

La tribune de l'avocat Antoine Vey : "Lundi s'ouvrira à Londres la deuxième phase de l'audience au terme de laquelle une juge britannique décidera si Julian Assange doit être ou non extradé vers les Etats-Unis. Dans cette attente, et depuis mai 2019, Assange est détenu à l'isolement dans une prison de haute sécurité. Il ne reçoit d'ailleurs plus la moindre visite de l'extérieur depuis le mois de mars. En janvier, lorsque nous, ses avocats, avions pu le rencontrer, il nous était déjà apparu, quoique toujours lucide et combatif, dans un état d'extrême fragilité, tant physique que psychologique.  

Le peu de résonance collective de cette affaire dans le monde francophone n'est clairement pas à la hauteur de l'enjeu

La suite ici :  https://www.lejdd.fr/International/lavocat-de-julian-assange-cest-lexistence-meme-de-letat-de-droit-qui-est-au-centre-de-ce-proces-3991394

Partager cet article
Repost0

Articles Récents