Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
29 août 2022 1 29 /08 /août /2022 03:09
Des avocats en grève devant la Haute Cour criminelle de Londres (Old Bailey) afin d’obtenir une hausse de leurs honoraires, le 27 juin 2022. TAYFUN SALCI / ZUMA PRESS / MAXPPP

Des avocats en grève devant la Haute Cour criminelle de Londres (Old Bailey) afin d’obtenir une hausse de leurs honoraires, le 27 juin 2022. TAYFUN SALCI / ZUMA PRESS / MAXPPP

Métro fermé le 19 Août - (Crédits : Reuters)

Métro fermé le 19 Août - (Crédits : Reuters)

Lu dans Parti révolutionnaire Communistes

N°783 25/08/2022

En Angleterre, les salaires et les conditions de travail sont au cœur d'un mouvement de grève historique. Le pays est confronté à une inflation record, se traduisant par une baisse du pouvoir d'achat.

10,1 % d'inflation en un an, selon les derniers chiffres de juillet, jusqu'à 12 % pour les produits alimentaires, et des tarifs de l'énergie qui pourraient tripler lors de la prochaine hausse prévue en octobre…une inflation prévue à 18% en janvier 2023.
Un vaste mouvement de grève s'est donc mis en place.
*Les trains étaient à l'arrêt le 18 et 20 août. Les employés, qu'ils soient dans le secteur privé ou public, les agents de nettoyage, de maintenance, le personnel de bord, réclament l'arrêt des suppressions de poste et une hausse des salaires en lien avec l’inflation. En juin, 50 000 conducteurs de train s'étaient déjà mis en grève pour dénoncer des "milliers de licenciements prévus". Les employés du secteur ferroviaire ont refusé le chantage d’une offre de revalorisation des salaires à hauteur de 8%, faite par la société privée Network Rail, en échange de leur consentement à des réformes. Les syndicats accusent la société privée de vouloir en réalité procéder à des licenciements massifs et dénoncent des salaires trop bas au regard de l'inflation et une dégradation des conditions de travail. Dans les chemins de fer, c'est la première grève nationale depuis 1994.
Le syndicat Maritime and Transport (RMT) a prévenu que la grève des cheminots pourrait "se poursuivre indéfiniment" si aucun accord satisfaisant n'est trouvé. Le ministre des transports Grant Shapps a refusé de s'impliquer directement dans les discussions, mais il a modifié la loi pour permettre de remplacer les grévistes par des intérimaires et assure qu'il réformera le rail par la force... l'ombre de Margaret Thatcher n'est pas loin!
*Le métro londonien a aussi été entièrement paralysé et les salariés font aussi grève pour que les emplois, le régime de retraite et les conditions de travail soient maintenus.
*Le principal port de fret britannique, Felixtowe est à l'arrêt avec la grève des dockers. Le mouvement de grève pourrait durer jusqu'au dimanche 28 août. C'est la première grève depuis 1989 pour ce port situé dans l'est de l'Angleterre qui traite environ quatre millions de conteneurs par an.
*Les mouvements de contestation se propagent, une grève générale se prépare au Royaume-Uni, la grève s'étend aux soignants, éboueurs, avocats …De nombreux autres corps de métiers réclament également de meilleurs salaires, comme les infirmières, ou encore les ingénieurs de British Telecom., employés de l'opérateur télécoms BT, manutentionnaires d'Amazon, colère sociale partagée par les pilotes de British Airways, les employés du Royal Mail, l’équivalent de La Poste, les syndicats d’enseignants ne sont pas en reste : ils exigent 12% de hausse de salaire, sous peine de bloquer le système éducatif à l’automne.
Tous réclament une hausse des salaires. Baptisées les "grèves de la colère". Les grévistes réclament des revalorisations de salaire au niveau de l'inflation
 [...]

Lire le texte en cliquant ci-dessous :

Développements récents :

Au Royaume-Uni, grèves et manifs contre l’inflation se multiplient

Éboueurs, dockers, ou encore cheminots demandent une hausse des salaires. Le mouvement « don’t pay », contre la hausse des prix de l’électricité, prend aussi de l’ampleur.

Partager cet article
Repost0
21 août 2022 7 21 /08 /août /2022 08:12
Partager cet article
Repost1
13 août 2022 6 13 /08 /août /2022 23:30
Royaume-Uni : la conspiration des caciques Tories pour faire chuter Boris Johnson

Le 5 septembre, le nom du nouveau premier ministre britannique sera connu. Durant le mois d’août en effet, les adhérents du Parti conservateur (« Tory ») sont invités à voter pour départager les deux finalistes dans la course à la tête de ce parti, le gagnant devenant automatiquement le chef du gouvernement. Lors du mois de juillet, les parlementaires Tories avaient successivement éliminé les différents candidats pour ce poste – il y en avait initialement une douzaine – avant que n’ait lieu ce duel final.

Ce dernier se joue entre le chancelier de l’Échiquier (ministre des Finances) du cabinet de Boris Johnson, Rishi Sunak ; et sa collègue des Affaires étrangères, Elisabeth Truss. Le premier était un « Brexiter » de la première heure, tandis que la seconde ne s’est ralliée à la sortie de l’UE qu’après le référendum de juin 2016. Paradoxalement, celle-ci est soutenue par l’aile la plus favorable au Brexit, son concurrent étant présenté comme plus « mou » par ses adversaires.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 23:10
CSG, Pouvoir d'achat, Services Publics - Les retraités se mobilisent en Seine-Maritime
CSG, Pouvoir d'achat, Services Publics - Les retraités se mobilisent en Seine-Maritime
CSG, Pouvoir d'achat, Services Publics - Les retraités se mobilisent en Seine-Maritime
Partager cet article
Repost0
1 avril 2019 1 01 /04 /avril /2019 16:31
Changer sa chaudière ou isoler ses combles pour un euro : les dessous d’un marché coûteux et entaché de fraudes

par

 

Peut-être faites-vous partie des usagers ayant reçu une offre commerciale proposant, pour un euro, de changer votre chaudière ou d’isoler vos combles. Ces offres sont financées par un dispositif peu connu : les certificats d’économie d’énergie. Basta ! lève le voile sur ce dispositif opaque qui ne contribue pas toujours efficacement à la transition écologique, alors même que son coût est répercuté sur l’ensemble des factures des ménages, à hauteur de 100 à 150 euros par an.

Changer sa chaudière ou isoler ses combles pour un euro ? Vous avez sans doute déjà eu vent de cette offre alléchante. [...]Une question s’impose : comment les entreprises peuvent-elles proposer des équipements ou des prestations à si bas prix ? Pour le comprendre, il faut se pencher sur la mention rédigée en minuscule qui accompagne ces offres : elles s’inscrivent dans le dispositif dit des « certificats d’économies d’énergie », sans autre précision.

Ces certificats ne vous disent absolument rien ? [...] Ils existent pourtant depuis 2005 [2] : la France les a instaurés avec l’idée d’appliquer le principe « pollueur payeur » aux vendeurs d’énergie - électricité, gaz, carburants, fioul - comme EDF, Engie ou Total. Tous les 3 ans, l’État leur fixe un objectif d’économie d’énergie [3].

Pour prouver qu’ils ont atteint l’objectif, les fournisseurs d’énergie doivent produire ces certificats. Pour en obtenir auprès de l’Etat, ils ont deux possibilités : soit changer leur propre mode de production en allant vers davantage de sobriété, soit inciter leurs clients, dont les particuliers, à faire des économies d’énergie [4]. C’est cette deuxième voie que les entreprises privilégient. C’est ce qui explique la profusion d’offres pour remplacer des chaudières par un équipement « moins polluant », ou pour faire des travaux de rénovation sensés générer des économies d’énergie.

Aucun opérateur indépendant ne vérifie que les travaux entrainent réellement des économies d’énergie

[...]

La suite et l'intégralité ici sur le site de Bastamag : https://www.bastamag.net/Changer-sa-chaudiere-ou-isoler-ses-combles-pour-un-euro-les-dessous-d-un-marche

Partager cet article
Repost0
2 février 2019 6 02 /02 /février /2019 15:43

2 000 manifestants environ d’après le comptage de nos journalistes ( actu.fr)

Ils étaient 800 la semaine dernière pour l’acte XI, les Gilets jaunes sont beaucoup plus samedi 2 février 2019 à Rouen (Seine-Maritime). (©J-M/76actu)

La grève du 5 février est évoquée dans le cortège : « On n’a plus le choix, il faut faire grève », lance un Gilet jaune.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2019 4 31 /01 /janvier /2019 17:53
A ROUEN le 31 janvier 2019

A ROUEN le 31 janvier 2019

ROUEN le 31 01 2019ROUEN le 31 01 2019
ROUEN le 31 01 2019

ROUEN le 31 01 2019

850 manifestants à Rouen, plusieurs centaines au Havre.  Beaucoup de drapeaux CGT, et aussi, des  Solidaires, FO, FSU et quelques gilets jaunes.  A Rouen les retraités se sont arrêtés sous les fenêtres du député LaREM Adam, cadre au crédit agricole et fervent adepte de la mondialisation capitaliste.  Il s'était signalé par ses paroles insultantes à l'égard les chômeurs dont certains, selon lui, " «  partent en vacances aux Bahamas ou en Chine grâce à l'assurance chômage » ... 

Les revendications et mots d'ordre portaient sur le pouvoir d'achat, l'annulation de la hausse de la CSG, la revalorisation des pensions et le retour à l'indexation sur les salaires. Tout ce qui nourrit la colère des retraités.  Mobilisés sur les ronds-points ou dans les manifs. Une politique qui est le résultat de la politique européenne d'austérité et du pacte de stabilité.  Mais l'UE ne fut pas nommée.  Et pourtant.  Elle est dans les têtes.  Quel sera le résultat de ce silence lorsque le moment de glisser un bulletin dans l'urne sera venu ?  YG.

Rouen - Ils étaient venus nombreux

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 22:25

Manifestation des retraités

Jeudi 31 janvier 2019

ROUEN 10h 30 Cours Clémenceau - Entrée du Conseil Départemental

LE HAVRE   : départ 10 h 30 devant la sous-préfecture

ÉVREUX : départ 10 h devant la préfecture

DIEPPE : départ 10 h 30 place Louis-Vitet.

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 14:12

Confortée par le mouvement des gilets jaunes, la problématique du pouvoir d’achat sera l’objet d’une nouvelle manifestation des retraités, jeudi 31 janvier. Plusieurs cortèges sont prévus dans la région. (Paris-Normandie)

Manifestation des retraités

Jeudi 31 janvier 2019

ROUEN 10h 30 Cours Clémenceau - Entrée du Conseil Départemental

LE HAVRE   : départ 10 h 30 devant la sous-préfecture

ÉVREUX : départ 10 h devant la préfecture

DIEPPE : départ 10 h 30 place Louis-Vitet.

« Les retraités de la Seine-Maritime ne peuvent faire les frais de la politique (anti) sociale développée dans notre pays, quand ce même pays est le champion des dividendes versés aux actionnaires. » Michel Masdebrieu, nouveau responsable de l’USR CGT 76.

Manifestation des retraités dans les rues de Rouen en 2018

Extraits

"Le recul partiel du gouvernement sur la hausse de la CSG, ou encore la lettre d’Emmanuel Macron aux Français, n’ont en rien calmé la colère, assure de son côté Michel Masdebrieu, nouveau responsable de l’USR CGT 76. Au contraire : dans sa récente missive à la population, le président de la République « commence par opposer les retraités aux actifs, dénonce-t-il. Et puis rien n’est dit sur la revalorisation des pensions, sur la question du maintien des pensions de réversion, etc. »

Sur la CSG : « Il faut qu’ils remboursent ! »

Pas un mot, non plus, sur ce projet de retraite par points qui inquiète tant les organisations syndicales... « Reprenez vos cadeaux ! Rendez-nous notre pouvoir d’achat ! », clame l’appel national à manifester de l’intersyndicale retraitée, alors que des défilés sont prévus à Rouen, au Havre, à Évreux et Dieppe*."

Lire l'article de Paris Normandie ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2018 7 09 /12 /décembre /2018 00:12

Les hausses de prix ont concerné les « produits de base de l’équipement des familles » comme des réfrigérateurs, des lave-linge, des lave-vaisselle, des cuisinières ou des fours …

Et une fraude de plus ! Sur le dos des consommateurs - et salariés - les moins fortunés.  En pleine révolte des "gilets jaunes".

Ces entreprises ont obtenu une "réduction de sanction".  Soit-disant au nom de la pédagogie.

Le problème n'est pas seulement la fiscalité.  C'est tout le système qui fait problème. Et ce système a un nom : Capitalisme. Et le capitalisme du XXIème siècle, c'est le capitalisme mondialisé, sans entraves ...

AC.

Lu sur "20 minutes" ici :

https://www.20minutes.fr/justice/2389651-20181207-electromenager-amende-189-millions-euros-six-fabricants-accuses-entente-prix

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents