Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
2 mai 2022 1 02 /05 /mai /2022 05:32
Mémoire et Histoire - Violences politiques en Ukraine en septembre 2014 - 23 militants communistes arrêtés par la police et le SBU à Kharkov pour avoir organisé et participé à une manifestation pour la paix - Qui les soutenus et défendus en Europe ?
Mémoire et Histoire - Violences politiques en Ukraine en septembre 2014 - 23 militants communistes arrêtés par la police et le SBU à Kharkov pour avoir organisé et participé à une manifestation pour la paix - Qui les soutenus et défendus en Europe ?
Lu sur le site de Nicolas Maury le 27 septembre 2014
23 militants communistes, dont la Première secrétaire du Comité régional du KPU, Alla Aleksandrovsk, ont été arrêté par la police et le SBU à Kharkov après une manifestation pour la paix dans le Donbass - article et traduction Nico Maury

Les communistes ukrainiens ont appelé à manifester pour la paix dans le Donbass, 1300 personnes ont défilé pour la paix à Dnepropetrovsk, 1500 à Odesssa, un millier à Kiev et Nikolaev. A Zaporozhye et Kharkov, la police et les services secrets ont dispersé par la force les rassemblements des communistes.

La police a arrêté 23 personnes dans le centre de Kharkov. Selon Arsen Avakov (ministre de l'intérieur) la Première secrétaire du Comité régional de Kharkov du Parti communiste, Alla Aleksandrovsk faisait parti des 23 prisonniers. Des véhicules blindés ont été déployé pour "sécuriser" la ville.

"Pravy Sektor" et la police main dans la main contre les communistes

La veille l'organisation néonazie (soutenue par l'UE et bras armé de la junte fasciste de Kiev) a attaqué les communistes et leurs sympathisants. Les communistes de Kharkov étaient rassemblés pour la campagne législative. Les activistes néonazies ont détruit la matériel de propagande du KPU et ont déclaré que "Kharkiv (nom ukrainien de Kharkov) est et restera une ville ukrainienne". La police n'est pas intervenue. [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
16 mars 2022 3 16 /03 /mars /2022 17:06
ÇA SUFFIT ! RENDEZ -NOUS NOTRE ARGENT ! - UD CGT 76 - Manifestations en Seine-MaritimeÇA SUFFIT ! RENDEZ -NOUS NOTRE ARGENT ! - UD CGT 76 - Manifestations en Seine-Maritime

LE 17 MARS : MANIFESTATIONS EN SEINE-MARITIME :

  • ROUEN 10H Cours Clemenceau
  • LE HAVRE 10H Cercle Franklin

LE 17 MARS, T O U S  E N S E M B L E , E X I G E O N S

  • L’augmentation de nos salaires, pensions, indemnités et bourses pour les étudiants
  • Les emplois pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail
  • La paix qui construit le progrès social !

Le contexte social et économique devient de plus en plus difficile pour les salariés, les retraités, les privés d’emploi et les étudiants…
Maintenant ça suffit ! ça ne peut plus durer ainsi : nous devons réagir et agir.
Les produits de première nécessité, de l’énergie, l’alimentation… ne cessent d’augmenter, remplissant pourtant toujours les poches des plus riches.
A contrario, les salaires, les pensions, les aides et allocations continuent de stagner, même de diminuer comparés au coût exorbitant de la vie. D’ailleurs il n’y a qu’à se référer à la récente étude de l’ONG Oxfam qui a mis les chiffres sur l’inégalité en France en exergue.
Ainsi, En France, la fortune des milliardaires a augmenté de 86 % depuis le début de la pandémie, tandis que, dans le même temps, 4 millions de personnes supplémentaires se sont retrouvées en situation de vulnérabilité.
Sous la présidence d’Emmanuel Macron, les 1% les plus riches ont vu leur niveau de vie augmenter de 2,8% en moyenne, quand les 5% des ménages les plus modestes ont perdu jusqu’à 0,5% de leur pouvoir d’achat.

L’actualité dramatique qui se fait jour, avec les derniers évènements depuis les actions militaires introduites par la Russie le 24 février, aura aussi des conséquences importantes pour toute la population, comme elle en a toujours au travers des trop nombreux conflits dans le Monde, où le droit international est bafoué et les populations sont réduites à la misère et à l’exil, subissant la haine et le fanatisme.
Ce sont toujours les populations, quelles que soient leurs origines, qui sont les premières victimes des guerres et des situations de pauvreté qu’elles engendrent. La misère, le désespoir, le chômage et la détresse alimentent les conflits.
Les éradiquer est une des conditions de paix. Le commerce des armes et des munitions, considérées comme des marchandises comme les autres par les Etats, participe aussi fortement à la déstabilisation de régions entières, au
surarmement et plus globalement à l’insécurité.
Cette journée d’action est donc aussi à placer comme un combat pour imposer la Paix, par la voix du dialogue, pour une solution négociée et un cessez-le-feu immédiat !

ÇA SUFFIT !
RENDEZ -NOUS NOTRE ARGENT !

• L’inflation a atteint 2,8% en décembre 2021.
• Carburant, électricité, gaz… Le prix de l’énergie a augmenté de 18,6 %.
• Les produits alimentaires de première nécessité ont également vu leur coût augmenter de manière importante.

LE 17 MARS, T O U S E N S E M B L E , E X I G E O N S : MANIFESTATIONS EN SEINE-MARITIME :

  • ROUEN 10H Cours Clemenceau
  • LE HAVRE 10H Cercle Franklin
  • LE JEUDI 17 MARS 2022,
  • RÉAGISSONS… et AGISSONS
  • PAR LA GRÈVE ET LES MANIFESTATIONS !

Lire la suite ci-dessous sur le site de l'UD-CGT 76:

La FSU appelle aussi à la grève et aux manifestations le 17mars

Partager cet article
Repost0
3 mars 2022 4 03 /03 /mars /2022 14:57
Manifestation de soutien contre la guerre et pour la paix immédiate en Ukraine le :

Samedi 5 mars : 15 H devant l’Hôtel de ville à Rouen

Pour

  • Un cessez-le-feu en Ukraine et la mise en oeuvre des accords existants
  • L’arrêt des menaces et des livraisons d’armes à toutes les parties
  • Que les Nations-Unies soient le cadre privilégié d’élaboration des solutions politiques et diplomatiques pour régler la question ukrainienne.
  • Avec les organisations du Collectif national des marches pour la paix, la CGT appelle aux initiatives de mobilisation pour la paix et une solution négociée en Ukraine.
Partager cet article
Repost0
2 mars 2022 3 02 /03 /mars /2022 15:24

Peu de chose dans cette intervention de F Roussel sur les raisons qui ont poussé à en arriver là.  C'est un choix.  Mais cela contribue à obscurcir les responsabilités de l'OTAN, des Etats-Unis.  Les décisions de Trump concernant le retrait des USA de deux traités sont particulièrement lourds de conséquences.  Il s'agit du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), abandonné en 2019 et le  traité « Ciels ouverts », signé en 1992 et entré en vigueur en 2002.  Il permettait l’ouverture de l’espace aérien à des vols de reconnaissance mutuels, après notification des plans de vols dans un délai relativement court. Les Etats européens membres de l'OTAN ont été mis devant le fait accompli.  Ils sont cependant restés particulièrement silencieux à cet égard. 

YG

Notre responsabilité est immense.

Une guerre se déroule en Europe.

Au nom du groupe communiste et GDR, je tiens à exprimer toute notre solidarité et notre soutien au peuple ukrainien, plongé dans une souffrance indicible depuis jeudi dernier.

C’est d’abord à lui, à toutes ces femmes, ces hommes, ces enfants exposés au feu des bombes, à ces familles entières contraintes à l’exil, que nous pensons en tout premier lieu.

Nous sommes à leurs côtés. La France est à leurs côtés.

Je souhaite à cet égard que nous puissions nous organiser collectivement pour accueillir dans chaque commune de France des familles, des réfugié·e·s ukrainien·ne·s, et que chaque pays de l’Union européenne prenne ainsi sa part et fasse vivre pleinement le droit d’asile.

Je veux dire aussi ma condamnation la plus ferme et la plus implacable du choix des armes et du sang par le président russe.

Vladimir Poutine, l’irresponsable, l’autoritaire, le va-t-en-guerre, qui distille depuis des années le poison du nationalisme, qui s’appuie sur ses amis d’extrême droite partout en Europe.

Poutine, qui s’apprête à sacrifier les peuples.

Le peuple ukrainien d’abord, mais aussi le peuple russe qui aura à souffrir durement des graves conséquences de ce conflit.

Lui qui a déjà semé dans son pays la pauvreté, les inégalités et la violence.

Lui encore qui brandit la menace de l’arme nucléaire, faisant fi des tragiques événements que furent Hiroshima et Nagasaki.

Le président russe met en péril, l’avenir de l’humanité, l’avenir de nos enfants, avec cette froideur et ce cynisme qui caractérisent les régimes autoritaires.

Il ne trouvera dans cette guerre que la désolation pour son peuple, l’effondrement pour son économie et le déshonneur pour son régime.

Oui, la France et tous les pays mobilisés aujourd’hui, en Europe et dans le monde, doivent prendre des sanctions politiques, diplomatiques et économiques fortes afin de contraindre le président russe au cessez-le-feu, à s’asseoir à la table des négociations et à mettre un terme à son offensive.

Bravo aux mondes du sport et de la culture qui y prennent aussi toute leur part.

L’union des nations, la force des peuples unanimes, le poids des sanctions doivent permettre d'obtenir un cessez-le-feu immédiat !

Aucun pays, aucune nation ne peut accepter que le droit international, que l’intégrité territoriale d’un État soient à ce point violés, bafoués.

Et nous serons d’autant plus unis à faire respecter le droit international que nous nous battrons à le faire respecter partout, pour tous les peuples. C’est aussi la condition de l’union des nations contre Poutine.

Bien sûr, nous pourrons toujours débattre de ce qui a précédé ce conflit, de l’obstination de ces 30 dernières années de la part États-Unis et de certains membres de l’Otan à toujours vouloir implanter de nouvelles bases aux portes de la Russie.

Mais aujourd’hui le débat n’est pas là.

En revanche, le danger de voir ce conflit s’élargir et s’étendre est réel.

Car la réalité de cette guerre, c’est qu’elle fait peser le risque d’une guerre mondiale.

Je veux plus que jamais rappeler que, face aux armes et au risque d’un embrasement généralisé du conflit, nous devons donner toute sa force à la diplomatie, à la force du dialogue et à la construction d’un rapport de force politique et économique nous permettant d’éviter un engrenage fatal.

La France doit tout mettre en œuvre pour éviter l’embrasement, pour éviter que l’Otan participe à cette guerre, car les conséquences en seraient en terrifiantes.

Notre histoire, celle de l’humanité, s’illustre malheureusement d’engrenages guerriers menant au pire.

Gardons-les en mémoire pour qu’ils ne se répètent jamais.

N’oublions jamais les 80 millions de morts des deux premières guerres mondiales et les sacrifices de plusieurs générations.

Ce 21e siècle est encore plus dangereux, plus dévastateur. Car à la menace d’une guerre mondiale, s’ajoute celle de l’utilisation de l’arme nucléaire.

Alors, de tout notre cœur, forts de cette histoire que nous portons en nous, au nom de ces hommes et ces femmes qui ont tout fait pour empêcher les escalades guerrières au siècle passé ; au nom de ces députés comme Jaurès, bien seul ici à défendre la Paix, faisons tout, pour ne pas ajouter la guerre à la guerre.

La course aux armements engagée au cours de ces dernières années par les grandes puissances fait peser sur le monde, sur les peuples, sur la jeunesse, la menace d’une destruction à grande échelle.

Alors oui, la France a un rôle important à jouer.

Les décisions qui seront prises dans les heures, dans les jours qui viennent seront capitales, afin d’éviter l’escalade du conflit, l’escalade guerrière qui, à un moment donné, peut finir en spirale infernale que personne ne pourra plus arrêter. Rappelons-nous qu’il est impossible de prévoir l’issue d’un conflit armé.

Les seules certitudes sont la destruction, le chaos et les victimes civiles et militaires.

Gardons-nous, gardons-nous toujours, des surenchères démagogiques et des postures de va-t-en-guerre.

C’est pourquoi, je demande que le Parlement puisse se prononcer à chaque étape sur la parole et les décisions de la France face à cette guerre.

Car c’est par la démocratie que l’on peut le mieux déjouer les menaces qui pèsent sur elle.

Oui, dans cette situation, la France a une grande responsabilité pour la paix.

Oui, pour la paix.

Quand la France, au nom même de son histoire, parle pour la paix, elle parle d’une voix forte et juste.

Quand la France refuse les logiques de blocs, quand elle affirme sa pleine indépendance pour dire le droit et la justice, elle est entendue des peuples du monde.

Oui, comme beaucoup le disent : « La solution à ce drame ne sera pas militaire ».

La France doit dire haut et fort que sa priorité est l’établissement d’un cessez-le-feu.

Que les armes se taisent !

La France doit mettre toute son énergie, toute sa tradition à la recherche d’une solution diplomatique, politique, qu’elle apportera toute sa solidarité au peuple ukrainien.

L’urgence, c’est de tout mettre en œuvre pour obtenir un cessez-le-feu et ouvrir des négociations !

C’est bien sûr l’intérêt du peuple ukrainien.

C’est aussi l’intérêt du peuple russe avec qui nous ne voulons pas la guerre ! Et c’est celui de tous les peuples d’Europe.

Ouvrir tous les espaces de dialogue possibles, mettre en œuvre toutes les pressions, les sanctions possibles pour obtenir ce cessez- le-feu, la protection des Ukrainien·ne·s et le retrait des troupes russes d’Ukraine.

Nous pouvons jouer ce rôle, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité, pour proposer que les Nations unies relancent le processus réunissant l’ensemble des États européens, avec l’Ukraine et la Russie.

Parmi toutes les pressions à exercer, il y a celles, claires, fortes venant des peuples, unis, solidaires, exprimant leur solidarité et appelant à la paix.

Notre peuple, avec tous les autres peuples du monde doit se lever, uni dans sa grande diversité, tendre la main aux pacifistes russes, soutenir le peuple ukrainien et faire entendre cette voix forte et symbolique des travailleurs, des jeunes, des familles unis pour la paix.

Oui, c’est aux peuples de se faire entendre, car ce sont eux qui sont en première ligne, eux qui sont toujours les victimes des logiques de force et des logiques guerrières.

Nous devons aussi être intraitables contre tous les profiteurs qui abusent cyniquement de ce conflit en rendant la vie toujours plus chère par la spéculation sur le gaz, sur le pétrole, sur le blé.

Enfin, et je tenais à le dire ici aussi, que l’heure est suffisamment grave pour qu’elle ne laisse aucune place aux polémiques, aux querelles stériles.

Pour notre part, pour ma part, je n’y participerai pas.

Nous apporterons notre contribution, nous ferons entendre notre voix en faveur de la paix et pour l’unité des Français·es pour la paix.

Nous serons toujours de celles et ceux qui choisirons la paix et l’espoir de la Paix car, comme l’écrivait Aragon,

« il faut continuer de croire qu’il fera beau quand il pleut. »

Partager cet article
Repost0
28 février 2022 1 28 /02 /février /2022 16:24
Des soldats ukrainiens se tiennent à côté d’un véhicule de l’armée ukrainienne incendié sur le côté ouest de la capitale Kiev le 26 février 2022. L’Ukraine et la Russie doivent tenir des négociations à la frontière entre la Biélorussie et l’Ukraine. Photo : AFP Cliquez ici pour rester à l’écoute de nos mises à jour en direct sur les tensions en Ukraine.

Des soldats ukrainiens se tiennent à côté d’un véhicule de l’armée ukrainienne incendié sur le côté ouest de la capitale Kiev le 26 février 2022. L’Ukraine et la Russie doivent tenir des négociations à la frontière entre la Biélorussie et l’Ukraine. Photo : AFP Cliquez ici pour rester à l’écoute de nos mises à jour en direct sur les tensions en Ukraine.

Un texte essentiel parce qu’il éclaire la situation réelle et la véritable attente des parties en présence, le rôle de la Chine qui se refuse à participer au conflit pour devenir facteur de paix.

La Chine à l’inverse des Etats-Unis, qui attisent les haines et la guerre parce qu’ils veulent un conflit long en Ukraine et en Europe qui lui permette de tenir leurs alliés et fasse de l’UKRAINE un nouvel Afghanistan, n’a pas d’intérêt à la poursuite de la guerre. Elle montre l’évolution de la situation et les responsabilités réelles, ce qui peut réellement être un facteur de paix et elle se voit comme désormais ce facteur de paix qui doit avoir adopté depuis le début du conflit une position de neutralité. Effectivement c’est ce que nous aurions souhaité pour la France, mais malheureusement Macron a bradé le prestige français en jouant au chef de guerre pour des raisons internes et par lâcheté et dans le cadre de la présidentielle personne n’a réellement osé affronter une opinion publique chauffée à blanc, comme prévu l’extrême droite a changé de camp apparent mais elle a toujours été dans celui de la guerre. La FI et JLM étaient partis sur des bases sans neutralité possible ils se sont trouvés dans l’union sacrée, les seuls qui en sont les plus proches sont les communistes. Le candidat à la présidentielle qui adoptera une telle ligne sera celui que je choisirai par parenthèse parce que sans une paix durable il n’y aura ni pour la France, ni pour le monde la possibilité pour les plus humbles et pour les travailleurs de vie digne et heureuse. Publié: Feb 27, 2022

 

Bien que les États-Unis et d’autres pays occidentaux tentent de gérer la situation actuelle en Ukraine avec des vagues de sanctions contre la Russie et en remettant en question la position de neutralité de Pékin, la Chine a une fois de plus clarifié sa neutralité et la raison pour laquelle l’UE, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni s’opposent aux sanctions avant la session extraordinaire d’urgence de l’ONU dimanche.

Le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a eu des conversations téléphoniques avec la ministre britannique des Affaires étrangères Elizabeth Truss, le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères Josep Borrell, avec le conseiller diplomatique du président français Clément Beaune et la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock de vendredi à samedi, selon le site Web du ministère des Affaires étrangères dimanche.

Ils ont eu des échanges de vues approfondis sur la situation en Ukraine, tandis que M. Wang a exposé la position fondamentale de la Chine sur la question ukrainienne. M. Wang a souligné que « la Chine soutient et encourage tous les efforts diplomatiques propices à un règlement pacifique de la crise ukrainienne. La Chine se félicite du dialogue direct et des négociations les plus rapides possibles entre la Russie et l’Ukraine.

[...]

La suite sur le site "Histoire et Société"

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 00:02
Photo (Julian Assange devant la Cour royale de justice en 2011)

Photo (Julian Assange devant la Cour royale de justice en 2011)

Karen Sharpe s’interroge sur l’œuvre du prisonnier fondateur de WikiLeaks. Julian Assange a été nominé à huit reprises pour le prix Nobel de la paix, sans jamais l’obtenir. Pourtant, quand on regarde les dernières volontés d’Alfred Nobel, on peut se dire qu’Assange ne volerait pas la récompense. Mais quand on regarde aux lauréats, on comprend mieux aussi pourquoi le fondateur de WikiLeaks n’a pas eu le fameux prix… (IGA)

Julian Assange a été nominé huit fois pour le prix Nobel de la paix. Pourtant, il croupit actuellement à Londres dans une prison à sécurité maximale dans l’attente d’une décision des juges anglais, suite à une demande d’extradition formulée par le gouvernement des États-Unis. Assange pourrait alors y subir de nouvelles accusations et une peine potentielle de 175 ans.

Les anciens récipiendaires de ce prix prestigieux incluent Henry Kissinger, Menahem Begin et Barack Obama qui ne furent jamais emprisonnés ou condamnés pour aucun crime. Or, leurs décisions ont directement ou indirectement été responsables de la mort, du déplacement, de la torture et de la famine de millions de personnes dans le monde.

Il n’est alors pas étonnant que certaines et certains aient depuis lors, ironiquement suggéré de rebaptiser le prix Nobel de la paix, en prix Nobel de la guerre.

À l’opposé, le crime reproché à J. Assange, est d’avoir pratiqué un vrai journalisme en découvrant et diffusant, parmi une multitude d’autres malversations, un nombre faramineux de preuves méticuleusement documentées comprenant crimes de guerre, faits de corruption, actes de surveillance gouvernementale illégale et piratages. [...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
19 juin 2021 6 19 /06 /juin /2021 23:33
Le Parti Communiste Colombien souligne la composition diverse de la grêve

Bogota, 15 juin (RHC) Le secrétaire général du Parti Communiste Colombien, Jaime Caycedo, a assuré que la Grève  Nationale contre le gouvernement a une composition sociale diverse qui montre la convergence de différents niveaux de la rébellion populaire.

Il a rappelé dans une analyse rapportée ce lundi par le quotidien Voz, de cette force politique, que la Grève a commencé le 28 avril contre la réforme fiscale profondément régressive du Ministère des finances et de la Banque mondiale.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
13 juin 2021 7 13 /06 /juin /2021 14:47

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 18:03

Pourquoi le gouvernement français soutenu par EELV, le PS et malheureusement FI, veut-il démanteler les centrales nucléaires mais refuse-t-il de signer ce traité ?

On peut s'étonner que l'engouement anti-nucléaire en France ne vise que la production d'électricité, bénéfique tout de même pour le plus grand nombre.  Chez les mêmes, notamment les Verts, c'est silence radio sur les armes nucléaires, beaucoup plus dangereuses pour les populations.

L'OTAN réaffirme : " Les armes nucléaires sont une composante essentielle des capacités globales de dissuasion et de défense de l'OTAN, aux côtés des forces conventionnelles et des forces de défense antimissile."

Mais toutes les puissances détenant l’arme atomique, en particulier les cinq principales – États-Unis, Russie, France, Royaume-Uni et Chine – ont exprimé leur rejet du TIAN, et ne seront donc pas contraintes d’éliminer leur arsenal comme cela est prévu dans le traité.

Extraits

Porté par l’ONU et la société civile, le traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) est entré en vigueur vendredi 22 janvier. Fruit de dizaines d’années de travail de nombreuses ONG, ce texte demeure rejeté par les principales puissances nucléaires, dont la France.

Si ce traité est mis en œuvre, ce sera pour le moment plus symbolique qu’autre chose. En effet, toutes les puissances détenant l’arme atomique, en particulier les cinq principales – États-Unis, Russie, France, Royaume-Uni et Chine – ont exprimé leur rejet du TIAN, et ne seront donc pas contraintes d’éliminer leur arsenal comme cela est prévu dans le traité.

Les puissances nucléaires préfèrent et encouragent un meilleur suivi du traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP), nettement plus avantageux pour elles. « Le problème, c’est que le TNP ne remet pas en cause les États qui détiennent déjà ces armes. Il empêche seulement les autres de la développer. Ce qui, explique le porte-parole du CICR, n’est ni égalitaire ni satisfaisant. »

[...]

« Aujourd’hui est un jour de victoire pour l’humanité. Ce Traité – le résultat de plus de 75 années d’effort – affirme avec force que les armes nucléaires sont inacceptables d’un point de vue moral, humanitaire et désormais juridique. En renforçant l’arsenal juridique visant à lutter contre les armes nucléaires et en portant plus loin la délégitimation de ces armes inhumaines, il nous permet de croire en l’avènement possible d’un monde enfin libéré de la menace nucléaire », a déclaré Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge.

51 Etats sont d'ores et déjà signataires :

Afrique du Sud, Antigua-et-Barbuda, Autriche, Bangladesh, Belize, Bénin, Bolivie, Botswana, Costa Rica, Cuba, Dominique, Équateur, El Salvador, Fidji, Gambie, Guyane, Honduras, Îles Cook, Irlande, Jamaïque, Kazakhstan, Kiribati, Laos, Lesotho, Malaisie, Maldives, Malte, Mexique, Namibie, Nauru, Nicaragua, Nigéria, Niue, Nouvelle-Zélande, Palaos, Palestine, Panama, Paraguay, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Martin, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, Samoa, Thaïlande, Trinité-et-Tobago, Tuvalu, Uruguay, Vanuatu, Vatican, Venezuela, Viet Nam.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2020 3 18 /11 /novembre /2020 15:53

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents