Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 16:17
Renault Cléon - Appel à la grève et à la manifestation le 26 mai - Tous ensemble !
Renault Cléon - Appel à la grève et à la manifestation le 26 mai - Tous ensemble !
LARGES EXTRAITS DU TRACT DISTRIBUE à RENAULT CLEON PAR LE SYNDICAT CGT

LARGES EXTRAITS DU TRACT DISTRIBUE à RENAULT CLEON PAR LE SYNDICAT CGT

Partager cet article

Repost0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 15:36

Un préavis de grève a été déposé dans des centrales nucléaires de Normandie, à Flamanville (Manche), Paluel et Penly (Seine-Maritime). La nouvelle menace des syndicats.

Mise à jour : 25/05/2016 à 13:24 par Élodie Armand sur Normandie-actu - Extraits.

penly-centrale1-630x0.jpg

Des votes organisés dans les sites nucléaires de Normandie pour une éventuelle baisse de charge. (DR)

Les opposants à la loi Travail brandissent une nouvelle menace pour tenter de faire plier le gouvernement. La CGT a appelé les salariés des centrales nucléaires à se mettre en grève. À Nogent-sur-Seine (Aube), l’arrêt de la production d’électricité a été votée, mardi 24 mai 2016. En Normandie, le préavis de 24 heures doit débuter dans la soirée du mercredi 25 mai à Flamanville (Manche), Paluel et Penly (Seine-Maritime). Le syndicat CGT appelle à une grève reconductible, sur le modèle de celle de la SNCF.[...]

Dans les deux centrales de Seine-Maritime et les unités de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche), les salariés doivent décider si des baisses de charge (une diminution de la production d’électricité) seront mises en place. Ces perturbations dans la production d’électricité pourraient débuter dès la soirée, mercredi 25 mai.

"Nous ne pouvons pas mettre à l’arrêt une centrale car tout est relié et cela prend du temps. Mais on peut baisser la charge. Cela se décidera dans les assemblées générales. Cela pourrait coûter cher à EDF. S’il n’y a pas assez de courant, il faut en importer d’Allemagne ou de Belgique », explique Bruno Prepoleski, responsable régional de coordination énergie FNME-CGT à Normandie-actu.

Partager cet article

Repost0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 15:26

FR3 Normandie

Action des opposants à la Loi Travail  ce mercredi matin (25 mai) à la gare de péage du pont de Normandie, entre Le Havre et Honfleur

  • Par Richard Plumet
  • Publié le , mis à jour le

 

Voir la video sur le site de FR3 Normandie

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine de Eddylia Eugène-Mormim et Hervé Guiraudou

Après un blocage (dans les deux sens) de la circulation du pont de Normandie, le trafic des véhicules ayant besoin de traverser la Seine s’est reporté sur le pont de Tancarville où d’importants ralentissements étaient signalés en début de matinée.

A 9h30, les opposants à la Loi Travail ont levé leur barrage.


© Eddylia EUGENE-MORMIM / France 3 Le Havre-Baie de Seine

Partager cet article

Repost0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 15:14

Mercredi 25 et jeudi 26 mai 2016, le trafic SNCF sera perturbé, en raison d'un nouvel appel à la grève. Quatre syndicats appellent désormais à une grève dure. Les prévisions.

Mise à jour : 25/05/2016 à 14:49 par La Rédaction sur Normandie-actu

© AFP/Archives/MIGUEL MEDINA. La gare Saint-Lazare à Paris le 26 avril 2016 lors d'une grève à la SNCF

La gare Saint-Lazare, à Paris, le 26 avril 2016, lors d'une grève à la SNCF. (© AFP/Archives/MIGUEL MEDINA)

Le trafic SNCF était perturbé mercredi 25 mai 2016, mais « moins que la semaine dernière » avec 3 TGV sur 4 et 4 RER sur 5 en circulation, en raison d’un nouvel appel à la grève de la CGT-Cheminots et SUD-Rail, a indiqué un porte-parole de la SNCF. En province, la SNCF annonce 2 TER sur 3 et 6 Intercités sur 10. Il s’agit du cinquième épisode de grève des cheminots SNCF depuis début mars pour défendre leurs conditions de travail.

Partager cet article

Repost0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 08:53
Publié le 23/05/2016 á 23H15 sur Paris-Normandie.fr
 
 
Le Havre : Ken Loach soutient un documentaire sur les dockers
Tournage au Havre lors d’une des journées de mobilisation contre la loi Travail (photo Christophe Frébou).
 

Une partie de 421 au Marie-Louise, le bar hors du temps du quai de la Saône (quartier de l’Eure). Une barricade de pneus en feu pour bloquer un rond-point tenu par quelques dockers, chasubles rouges fièrement portées. La présentation en quelques plans semble virer aux clichés...

La journaliste Auberi Edler, ayant mis avec talent le pied dans la réalisation de documentaires depuis plusieurs années, trahit en réalité, et avec bonheur, son attachement à un monde découvert en 2014 à l’occasion d’un précédent tournage sur Aki Kaurismäki (réalisateur du film Le Havre, 2011). Celui des docks et de ses hommes. « Depuis, j’y suis retournée, souvent », confie-t-elle sur la page de présentation de son documentaire, mise en ligne sur le site de financement participatif kisskissbankbank.com. Aussi touchant soit-il, il reste effectivement à le financer afin de concrétiser deux années de travail. Non seulement de tournage qui se poursuivait encore ces dernières semaines, mais aussi d’échanges, de rencontres « pour apprendre à se connaître, à imaginer la confiance ».

Certains considéreront le film orienté puisqu’il donne également un coup de projecteur sur un dernier bastion du syndicalisme en France, alors que se poursuit le bras de fer entre la CGT (notamment au niveau local la très puissante fédération ports et docks) et le gouvernement autour de l’adoption de la loi El Khomri, dite loi Travail.

Un village ouvrier qui résiste

Havraises, Havrais, fils de dockers ou non, c’est donc le moment de contribuer à la réalisation d’un projet « alternatif », probablement livré aux alentours de septembre 2017, présentant un des visages de la ville du Havre à l’occasion de son 500e anniversaire. Celui d’un village ouvrier qui résiste aux forces de la transformation, architecturale et mentale.

Des mois durant, Auberi Edler suivra donc trois dockers, de génération différente, racontant leur approche de la condition ouvrière. Pas de commentaire, ni d’interviews. Juste la parole des ouvriers, de leurs épouses sur une bande originale, c’était inévitable, produite par l’icône Little Bob. Un projet ne saurait aboutir sans parrain. Celui de ce documentaire est en or. Au sens propre comme au figuré. J’ai nommé Ken Loach, tout juste entré dans le cercle des doubles récipiendaires de la Palme d’or du Festival de Cannes. Dans une vidéo, le réalisateur de Moi, Daniel Blake, connu pour l’ensemble d’une œuvre très militante, n’y va pas avec le dos de la cuillère. « Je souhaite bonne chance à cette campagne (N.D.L.R. : de financement), je suis certain que le film sera très bon... J’envoie ce message de soutien à Auberi et aux dockers du Havre, à leur combat pour tirer parti des nouvelles technologies (...). Elles ne devraient pas signifier des licenciements mais de meilleures conditions de travail (...). Victoire aux dockers ! »

Christophe Frebou

https ://www.kisskissbankbank.com/fr/ projects/la-classe-ouvriere

 

 

Partager cet article

Repost0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 17:29
Exxon Mobil

Exxon Mobil

Selon France 3 Normandie, les salariés de la raffinerie d'Exxon Mobil de Port-Jérôme, à Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime), près du Havre, ont voté la grève, mardi 24 mai, à l'appel des syndicats CGT et FO, contre la loi Travail.

Des salariés non-grévistes, des cadres, des salariés des bureaux, une dizaine en tout selon FR3 Normandie, ont voulu participer à la réunion pour "exprimer leur opinion" et dire « Non à la grève ». Ce qu'ils ont fait devant les caméras.

Reste que ce ne sont pas les personnels qui travaillent dans les bureaux ou les cadres qui oeuvrent à la production. Or "Nous avons 50% de grévistes parmi les personnels postés et cela va avoir un impact sur la production", a déclaré à l'AFP la CGT d'ExxonMobil, par la voix de son porte-parole, Christophe Aubert. "Couper le robinet, c'est notre 49-3 à nous"!

Le blog du syndicat CGT rapporte que les conditions sont parfois difficiles pour les salariés qui désirent se joindre au mouvement de grève car les pressions faites par la hiérarchie sur les grévistes sont nombreuses. Pour les dirigeants d'Exxon Mobil, le droit de grève n'est, semble-t-il, valable que pour les salariés non grévistes. Ceux qui veulent faire grève ont eux eu droit aux pressions de leur hiérarchie …Le syndicat salue le « formidable soutien apporté par UL de Lillebonne, Harfleur et du Havre et des entreprises du HAVRE comme TOTAL ».  Pour l'usine de Notre-Dame de Gravenchon, il est évident que l'intervention policière à Fos sur Mer a été un facteur déterminant dans la décision de la grève.

La production est à l'arrêt ou ralentie dans plusieurs secteurs. La production de carburant est fortement réduite.

Vous pouvez consulter le blog CGT de la raffinerie Exxon Mobil. L'honnêté et la rigueur du compte-rendu permettent de comprendre l'âpre combat de classe qui oppose une multinationale étasunienne ( siège social à Dallas ) et le gouvernement socialiste à des salariés qui veulent juste sauver leurs droits.

Les journalistes chiens de garde ( et chiennes de garde - soyons féministes ) ne nous ont pas habitués à une telle exactitude dans leurs reportages et débats.  Depuis aujourd'hui effectivement les chiens et les chiennes sont lâchés, sur les ondes et à la télé, contre les salariés en grève .  Comme cette interview de Pierre Laurent par Nathalie Lévy, journaliste très engagée au côté du gouvernement et qui n'a cessé de couvrir la voix de P. Laurent.  C'est que, pour une fois, il ne parlait pas d'union avec les socialistes, mais de soutien aux salariés en grève et de retrait de la loi Travail.

YG.


 

EXXON MOBIL - Sous l'oeil de la police - A quand la police dans les usines ?

EXXON MOBIL - Sous l'oeil de la police - A quand la police dans les usines ?

Partager cet article

Repost0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 16:15
Solidarité avec le militant CGT de Renault Cléon menacé de licenciement !

Partager cet article

Repost0
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 09:17

Partager cet article

Repost0

Articles Récents