Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 09:28

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 16:05

On allait voir ce qu'on allait voir. Le 18 mars, Bruno Lemaire osait ce gros mot : "Nationalisations". Pour protéger les entreprises françaises qui seraient déstabilisées, l'Etat pourrait intervenir de différentes façons : " des recapitalisations, des prises de participation ou même des nationalisations si nécessaire ». On se prend à rêver.

Ci-dessous l'article du Monde.

Quinze jours plus tard, le 3 avril, Bruno Lemaire précise : "Il s'agit simplement d'avoir l'Etat qui protège, pour une durée limitée, des entreprises en prenant une participation ou éventuellement en faisant une nationalisation temporaire" .

Bruno Lemaire se reprend donc.  Il précise que les nationalisations, si elles existent, seront temporaires.  En langage de manifestant et de syndicaliste, ça s'appelle socialiser les pertes ( tout le monde paie) et privatiser les profits ( seuls les actionnaires touchent l'argent des dividendes ).

Ci-dessous l'article du 3 avril de BFM Business la bien nommée:

Le 14 mai, 3 jours après le déconfinement, Bruno Lemaire refuse de rétablir l'ISF.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 10:35

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 09:17

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

MACRON refuse de nationaliser LUXFER, fabricant français de bouteilles d’oxygène liquidé en 2019
Partager cet article
Repost0
5 août 2019 1 05 /08 /août /2019 16:32

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2019 3 05 /06 /juin /2019 16:30

Les cheminots à Paris le 4 juin 2019

Les quatre syndicats de cheminots ont appelé à une manifestation contre la réforme ferroviaire qui ouvre le transport de personnes à la concurrence et instaure l'arrêt des embauches au statut de cheminot en 2020.

Ce 4 juin, les cheminots manifestent en France et à Paris pour la première fois depuis la promulgation du «nouveau pacte ferroviaire», fin juin 2018. Après leur longue grève de 36 jours sur trois mois du printemps 2018, la CGT-Cheminots, l'Unsa ferroviaire, SUD-Rail et la CFDT-Cheminots se mobilisent à nouveau pour dénoncer les incertitudes encore liées à cette réforme et les «réorganisations permanentes» à la SNCF, entraînant «sans exception des suppressions de postes».

Plusieurs centaines de manifestants se sont ainsi rassemblés. [...]

Lire la suite ici : https://francais.rt.com/france/62701-cheminots-retournent-dans-rue-contre-nouveau-pacte-ferroviaire

Partager cet article
Repost0

Articles Récents