Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
14 décembre 2022 3 14 /12 /décembre /2022 18:13
Après 30 ans de libéralisation de l’énergie : maintenant on coupe le courant ! ( Jean-Paul Lecoq, député communiste)

D 7 décembre 2022    


1945 : À la Libération, les dizaines de sociétés du secteur de l’énergie sont nationalisées. À l’époque, le Conseil National de la Résistance prend comme engagement :

«  Le retour à la Nation des grands moyens de production monopolisés, fruit du travail commun, des sources d’énergie, des richesses du sous-sol ». L’énergie est alors considérée comme « un bien commun nécessaire à la vie ».

2022 : Sans aucun débat parlementaire, le gouvernement prépare l’opinion à des coupures d’électricité, et tente d’en gérer les conséquences dans la plus grande improvisation : pour le maintien des numéros d’urgence, pour les établissements accueillant des publics fragiles comme les EHPAD, pour les feux de signalisation, etc.

Comment a-t-on pu en arriver là dans la 7e puissance économique mondiale ?

Comment notre pays, champion dans le domaine de l’énergie durant des décennies, garantissant à tous sur l’ensemble du territoire un accès au gaz et à l’électricité à partir de tarifs adaptés, car encadrés, règlementés, a-t-il pu en arriver à organiser le rationnement, tout en laissant filer des tarifs qui atteignent des niveaux intenables ?

Des augmentations de tarifs indécentes, qui mettent en difficulté les foyers, les entreprises, les commerçants, les collectivités et services publics.

Tout ce gâchis qui tourne au scandale d’État, est le fruit de 30 années de libéralisation du secteur de l’énergie et de casse du service public de l’électricité et du gaz. Un secteur livré à l’appétit sans limite des spéculateurs et des entreprises de distribution qui viennent se régaler sur le dos de la Nation pour accroitre leurs profits. [...]

La suite-dessous :

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2022 2 13 /12 /décembre /2022 10:07
Après la visite de Bruno Lemaire à Penly, déclaration de  Nicolas Vincent, SG du syndicat CGT de Penly : "... derrière l’étatisation se cache en fait le dépeçage d’EDF et le retour du projet Hercule "
"Monsieur le Ministre,
Je ne sais pas comment débuter cette déclaration.
L’éducation que j’ai reçue voudrait que je vous souhaite la bienvenue, cependant de manière imagée le matador et le taureau ne se font pas ce genre de salamalecs. Pourquoi l’image du taureau et du matador ?
C’est pourtant simple, le matador veut la mise à mort du taureau et être porté glorieusement.
Tout comme la commission européenne et le Gouvernement veulent la mise à mort de notre belle entreprise, fleuron national, qu’est EDF.
Le contraire serait impossible à démontrer à l’image de votre complicité auprès des 150 voleurs via le mécanisme de l’ARENh.
Contraindre EDF à leur céder 120 TWh à prix cassé, prix ne couvrant même pas les coûts de production et par la suite voir ces mêmes entreprises revendre ces mêmes TWh 10 à 20 fois plus cher à EDF.
C’est un pillage en bande organisée dont vous êtes complice !
Ce système ne fonctionne pas !
La libéralisation du marché de l’électricité et du gaz est une hérésie.
Vous avez annoncé en juillet 2022, le lancement d’une OPA sur EDF.
Cette OPA ou Etatisation dans quel but ?
Pour nous l’intérêt de la Nation et des usagers prime.
C’est pourquoi au regard de la crise énergétique que nous traversons nous devons sortir du marché européen de l’électricité et du gaz.
Nous devons recourir à un pôle public des énergies avec un retour à une entreprise intégrée maitrisant la production/le transport/la distribution/la commercialisation.
Cette entreprise s’appellerait EDF/GDF et serait sous statut d’établissement public d’intérêts commerciaux.
J’entends déjà votre réponse « l’EPIC est un statut incompatible avec les standards européens ».
Sachez Monsieur le Ministre que l’électricité et le gaz sont des biens de première nécessité et que les standards européens on s’en moque car l’intérêt de la Nation prévaut !
Nous avons reçu vendredi dernier le député Philippe Brun, le rapport qu’il a rédigé est plus qu’alarmiste puisque derrière l’étatisation se cache en fait le dépeçage d’EDF et le retour du projet Hercule.
Cela reviendrait à dire une privatisation des profits, à l’image du réseau autoroutier et une socialisation des pertes.
Cela serait inconcevable !
Tout comme le fait de jouer avec les peurs des citoyens en annonçant à longueur de journée des possibles coupures d’électricité.
Monsieur le Ministre on ne récolte que ce que l’on sème !
En fermant des capacité de production (Le Havre, Fessenheim, Porcheville…) et en ne créant pas de nouvelles unités de production il est certain que ça va poser un problème d’autant que vous faites en sorte que le parc automobile s’oriente vers le moteur électrique.
Pour toutes ces raisons je vous invite à noter ces 4 points auxquels tout le monde s’accorde :
- La sortie du marché européen pour l’électricité et le gaz comme le prévoit le code de l’Energie et comme ont pu le faire nos voisins Espagnols et Portugais.
- La Nationalisation d’EDF avec incessibilité de ses actifs
- La Fin du système de spoliation via l’ARENh
- Le Retour au statut d’Etablissement Public à caractère d’Industriel et Commercial
Il ne s’agit pas d’être passéiste mais c’était quand même mieux avant 2004 !
Monsieur le Ministre, vous foncez dans le mur en klaxonnant, mais le mur ne se poussera pas et vous le savez très bien.
Le Gouvernement auquel vous appartenez est dogmatique, nous le voyons tous !
L’annonce récente sur la réforme des retraites en est la démonstration puisque les systèmes sont à l’équilibre dans les années à venir. Mais vous comptez tout de même allonger l’âge de départ à la retraite, casser les régimes de retraites en lien avec les spécificités métiers. Où est le progrès social dans cette démarche ?
Suis-je bête, il faut rembourser le quoi qu’il en coûte !"
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 00:37
Journée d'action à Renault Cléon Octobre 21 - À Renault Cléon, le mouvement social prend de l’ampleur. (©DR)
Journée d'action à Renault Cléon Octobre 21 - À Renault Cléon, le mouvement social prend de l’ampleur. (©DR)

Journée d'action à Renault Cléon Octobre 21 - À Renault Cléon, le mouvement social prend de l’ampleur. (©DR)

"Quand je vois Renault et Peugeot délocaliser en Chine la Dacia Spring électrique et la C5 électrique, c'est une trahison contre la nation, un crime de lèse-majesté, un coup de poignard dans le contrat républicain", a assuré le candidat communiste. "Avec une majorité de gauche, je dirai à Peugeot et Renault stop, c'est terminé"

Fabien Roussel considère la délocalisation comme "une trahison contre la nation". Le candidat communiste promet de l'interdire s'il est élu.
 

Le candidat communiste à l'Élysée Fabien Roussel a accusé dimanche Peugeot et Renault de "trahison contre la nation" pour avoir délocalisé une partie de leur production en Chine, tout en accusant Emmanuel Macron de dérouler le tapis rouge à "des délinquants en col blanc".

"Je demande l'arrêt de toute délocalisation", a affirmé Fabien Roussel au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, promettant de les "interdire" pour mettre un terme à ce qu'il a présenté comme "une saignée de plus d'un million d'emplois industriels" subie par la France.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 16:24
L’histoire du PCF: “la vie est à nous” de Renoir

L’histoire du PCF: “la vie est à nous” de Renoir

https://www.cinearchives.org/Films-447-16-0-0.html

La vie est à nous est un film français réalisé par Jean Renoir en 1936 et sorti en 1969. Le film a été tourné à l’initiative du Parti communiste français pour la campagne électorale du Front populaire avec des fonds recueillis à la suite de collectes effectuées au cours de meetings, et avec la participation bénévole des techniciens et artistes. Il illustre admirablement ce que proclame alors le parti communiste: la classe capitaliste sacrifie la nation comme les travailleurs et conduit le pays vers le fascisme. Le parti communiste issu de la classe ouvrière réconcilie la nation.

Lors de sa sortie, il s’est vu refuser le visa permettant sa projection publique et il n’a alors été diffusé que dans les cellules et meetings communistes. Il ne reçoit son visa d’exploitation des autorités françaises qu’en 1969.

Outre sa portée politique puisqu’il se veut clairement un film de propagande, le film innove en matière cinématographique. Renoir avec des techniciens, des acteurs, la plupart bénévoles, trouve un langage approprié à son contenu : par exemple, on peut considérer comme un morceau d’anthologie d’une grande efficacité le montage sonore d’aboiements sur les images d’un discours d’Hitler. Cela dépasse le réalisme que défend la majeure partie du film pour atteindre le fantastique et ce montage est en quelque sorte la traduction sonore des montages photographiques de John Heartfield pour AIZ (je pense en particulier à Hitler avalant de l’or et crachant des saloperies).

Mais il n’y a pas que l’attaque, Renoir arrive réellement à restituer la force du collectif politique d’une manière différente de celles de l’école russe tout en l’ayant étudiée, là encore c’est le réalisme mais théâtralisé… Les foules qui arrivent, surgissent du fond de l’image, les foules sont montrées avec des visages de combattants en gros plan. C’est tout le film qui est conçu comme une pédagogie entre individu et collectif avec les idées chères à Renoir aussi, celle d’une France divisée qui se réunifie et si c’est de l’usine d’où part la lutte, les solidarités, les analyses politiques, le propos prend de l’ampleur et débouche sur l’apothéose des paysages français. [...]

L'intégralité de l'article de Danielle Bleitrach ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 16:34

Lire aussi cette tribune dans FigaroVox :

"1000 emplois supprimés par General Electric: l’histoire d’un piège américain et d’une trahison française"

par Jean-Charles Hourcade, ingénieur, polytechnicien, ancien Directeur Général Adjoint du groupe Thomson, ancien Directeur Général de France Brevets. Il est responsable Industrie de République Souveraine.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/1000-emplois-supprimes-par-general-electric-l-histoire-d-un-piege-americain-et-d-une-trahison-francaise-20190528?redirect_premium&fbclid=IwAR208b1YqiCHqx0bC_ogKNRkLh5jmf9Z_1V5359sSpg7YibVIOwiqBSmL4o

https://www.republique-souveraine.fr/

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents