Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
6 novembre 2021 6 06 /11 /novembre /2021 23:57
CAC 40

CAC 40

En cours de séance ce vendredi 5 novembre, le CAC40 vient de battre son plus haut historique et de franchir la barre symbolique des 7000 points. Les publications récentes de l’Observatoire des multinationales ont montré que 100% de ces groupes ont profité des aides publiques liées à la pandémie de COVID19, tout en supprimant près de 30 000 emplois en France et en versant près de 51 milliards € à leurs actionnaires plutôt qu’investir dans l’économie du monde d’après.

Ce record illustre combien les marchés financiers approuvent cette préférence pour la rémunération des actionnaires et la suppression des emplois, et pourquoi les pouvoirs publics devraient conditionner les aides publiques que ces grands groupes ont touché et vont continuer à toucher avec les plans de relance et plan France2030. Alors que l’Insee confirme qu’il y a 9,3 millions de personnes en situation de pauvreté en France, les actionnaires et les dirigeants d’entreprise continuent à s’enrichir par temps de pandémie.

Voici quelques données issues de nos publications.

Le "quoi qu’il en coûte" a permis :

  • 100% du CAC40 a bénéficié d’aides publiques durant la pandémie, de la part de l’Etat français et des banques centrales.
  • 80% des groupes ayant recours au chômage partiel ont versé un dividende.
  • 85% ont versé un dividende en 2020 et 2021.
  • 93 milliards d’euros ont été distribués par le CAC40 aux actionnaires en 2020 et 2021 sous forme de dividendes et rachats d’actions (dont 51 milliards en 2021), alors que les profits se sont effondrés de 55% en 2020. Autrement dit, le CAC40 pioche dans sa trésorerie pour verser près de l’équivalent de 140% des profits.
  • 60 000 suppressions d’emplois annoncées par le CAC40 en 2020, dont la moitié en France.
  • Pas de transformation de l’appareil productif.
  • 100% du CAC40 s’est opposé aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat [...]

La suite ci-dessous sur le site "Observatoire des multinationales" :

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2021 6 25 /09 /septembre /2021 19:33
HERA - La commission européenne a décrété : Terminée la souveraineté des États en matière de politique sanitaire.
HERA érigée en nouvelle divinité de l’UE

 

Par Joël Perichaud, secrétaire national du Parti de la démondialisation aux relations internationales
 

Comme nous l’écrivions en avril 2021, dans un article intitulé : Vers une « Europe de la santé » à marche forcée (https://www.pardem.org/vers-une-europe-de-la-sante-marche-forcee-13), la Commission européenne (CE) dépossède les États de leurs prérogatives en matière sanitaire. Mais l’instrument de cette destruction baptisé « Health Emergency Response Authority » (HERA), en bon globish, va plus loin. Explications.

Sous le (faux) prétexte de renforcer la capacité de l’Union européenne « à prévenir, détecter et contrer rapidement les prochaines crises sanitaires », la Commission européenne (CE) dote sa nouvelle instance de 6 milliards d’euros pour « développer, approvisionner, stocker et distribuer des traitements médicaux ».
Mais pour la Commission, HERA ne sera pas une agence indépendante sur le modèle de l’Agence européenne des médicaments (EMA) ou du Centre européen de prévention et de contrôle des ma-ladies (ECDC). Non. Elle sera établie « au sein de la Commission », complètement opérationnelle dès le début 2022, fonctionnera de façon flexible (?) et s’appuiera sur les pouvoirs et l’expertise de l’exécutif européen dont on peut juger de l’efficacité à travers sa “gestion” de la crise du Covid-19…[...]

« L’HERA répondra aux défis du marché et stimulera la capacité industrielle. L'HERA maintiendra un dialogue étroit avec l'industrie, établira une stratégie à long terme pour la capacité de production et des investissements ciblés, et s'attaque-ra aux goulets d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement pour les contre-mesures médicales… Les activités de l'HERA s'appuieront sur un budget de 6 milliards d'euros provenant de l'actuel cadre financier pluriannuel pour la période 2022-2027, dont une partie proviendra du complément NextGeneration EU… Le soutien total s'élèvera à près de 30 milliards d'euros pour la pro-chaine période de financement et même davantage si l'on tient compte des investissements à l'échelon national et dans le secteur privé (facilité pour la reprise et la résilience, REACTEU, Fonds de cohésion et le programme InvestEU au sein de l'UE, ainsi que l'instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale en dehors de l’UE) ».

La suite sur le site du Pardem :

Partager cet article
Repost0
12 mai 2021 3 12 /05 /mai /2021 22:54

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Agent orange : Tran To Nga va poursuivre son combat - La justice française cède aux Etats-Unis et aux multinationalesAgent orange : Tran To Nga va poursuivre son combat - La justice française cède aux Etats-Unis et aux multinationales
Partager cet article
Repost0
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 15:31
Le président du Directoire de PSA, Carlos Tavares, avait signé, en présence du roi du Maroc, un accord qui prévoit la construction d’une usine dans dans la Région de Kenitra- juin 2015 En savoir plus : https://www.cgt-psa-valenciennes.fr/news/psa-simplante-au-maroc/
Le président du Directoire de PSA, Carlos Tavares, avait signé, en présence du roi du Maroc, un accord qui prévoit la construction d’une usine dans dans la Région de Kenitra- juin 2015 En savoir plus : https://www.cgt-psa-valenciennes.fr/news/psa-simplante-au-maroc/

Le président du Directoire de PSA, Carlos Tavares, avait signé, en présence du roi du Maroc, un accord qui prévoit la construction d’une usine dans dans la Région de Kenitra- juin 2015 En savoir plus : https://www.cgt-psa-valenciennes.fr/news/psa-simplante-au-maroc/

Vu sur El Diablo

PSA Maroc vient de mettre à pied six des salariés du bureau syndical. Les salariés syndiqués sont tenus à l’écart par leur direction, qui multiplie les moyens de pression pour obtenir un départ forcé ou l'abandon du projet de représentation syndicale.

Après une dizaine de jours de tensions entre la direction des ressources humaines, l’administration et les ouvriers de PSA à Kénitra, l’usine automobile a décidé de mettre à pied certains de ses employés, qui ont refusé de signer leur retrait du bureau syndical de l’Union marocaine du travail (UMT) nouvellement créé au sein de l’entreprise.

Contactées par Yabiladi, plusieurs sources syndicales et d’autres proches de l’entreprise ont décrit «une guerre psychologique» menée par le management, qui fait pression particulièrement sur les 11 membres ayant créé le bureau. «Parfois, certains parmi eux sont appelés un à un et on leur dit que leurs camarades s’étaient retirés et qu’il ne restait qu’eux, ce qui est faux bien entendu», nous confie un témoin.

[...]

La suite ci-dessous :

PSA Maroc vient de mettre à pied six des salariés du bureau syndical. Les salariés syndiqués sont tenus à l’usure par leur direction, qui multiplie les moyens de pression pour obtenir un départ forcé ou l'abandon du projet de représentation syndicale.

...Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/106092/maroc-pied-salaries-pour-appartenance.html
PSA Maroc vient de mettre à pied six des salariés du bureau syndical. Les salariés syndiqués sont tenus à l’usure par leur direction, qui multiplie les moyens de pression pour obtenir un départ forcé ou l'abandon du projet de représentation syndicale.

...Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/106092/maroc-pied-salaries-pour-appartenance.html
Partager cet article
Repost0
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 12:30
Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 16:15
 Agent Orange : Trần Tố Nga, le dernier (long) combat 25 janvier 2021 - Crédit photo : Duc Trương - De gauche à droite Nguyen Thuy Phuong et Tran To Nga. Le 25 janvier 2021, au tribunal de grande instance…

Agent Orange : Trần Tố Nga, le dernier (long) combat 25 janvier 2021 - Crédit photo : Duc Trương - De gauche à droite Nguyen Thuy Phuong et Tran To Nga. Le 25 janvier 2021, au tribunal de grande instance…

La première audience du procès historique de Trân Tô Nga contre les multinationales de l’agrochimie a attiré l’attention de nombreux participants.

Extraits

"Les avocats représentant 17 sociétés chimiques américaines ont eu plus de 4 heures de débat, tandis que la durée des débats des maîtres William Bourdon, Amélie Lefèbvre et Bertrand Repolt avocats de Trân Tô Nga n’a que de 90 minutes."

L'intégralité ci-dessous :

Sur le même sujet :

Soutien aux victimes de l’Agent Orange-dioxine, les 9 et 10 août 2020

Le 10 août est au Vietnam la journée des victimes de l’Agent Orange (date anniversaire du premier épandage de défoliants de l’armée américaine sur le Vietnam, le 10 août 1961). [...]

Voir l'intégralité ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2021 5 29 /01 /janvier /2021 16:26
Le patron d'Amazon, Jeff Bezos, est, après Elon Musk, le milliardaire qui a vu sa fortune croître le plus. Entre le 18 mars et le 31 décembre 2020, son patrimoine net a augmenté de 78,2 milliards de dollars, selon Oxfam (archives). ATS

Le patron d'Amazon, Jeff Bezos, est, après Elon Musk, le milliardaire qui a vu sa fortune croître le plus. Entre le 18 mars et le 31 décembre 2020, son patrimoine net a augmenté de 78,2 milliards de dollars, selon Oxfam (archives). ATS

Il voulait les accueillir à Versailles. 

Histoire de rappeler que, sous la houlette de ses prédécesseurs et la sienne propre, les privilégiés  ont repris les châteaux et que la Marche des femmes sur Versailles, l'abolition des privilèges, c'est du passé et seulement du folklore pour lui et ses amis.  Les plus riches s'enrichissent encore plus pendant la pandémie.  Macron propose de les y aider encore davantage.

C'en est fini de rêver.  Finie l'Egalité, finie la Fraternité, finie la Liberté.  Place aux patrons, à l'argent-Roi et aux dividendes.  Les grands patrons et les multinationales sont plus riches que jamais.  Les dividendes empochés ne connaissent pas la crise.  Mais selon Macron, il en va de leur survie.  Il faut leur donner davantage.

E Macron promet, servile jusqu'au bout, en anglais, la langue de ses maîtres américains :

"Nous ne ralentirons pas la réduction de l'impôt sur les sociétés, qui sera ramené à 25% l'an prochain. Nous ne renoncerons pas à la suppression de l'ISF. Et nous réduisons les impôts de production de 10 milliards d'euros par an, ce qui est sans précédent", a-t-il déclaré en anglais, en ouverture d'une réunion "Choose France" en vidéo pour promouvoir l'attractivité française. (Crédits : Reuters)

Voilà qui est clair.

Yvette Genestal

https://www.latribune.fr/economie/france/attractivite-macron-promeut-son-plan-de-relance-aupres-des-patrons-etrangers-874021.html?xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20210125&_ope=eyJndWlkIjoiMTFhZTQxNTQ4NjA1NjE0ZmI3NDViYmUxNjQ1ODZhNmQifQ%3D%3D

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 06:58

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2020 3 07 /10 /octobre /2020 05:30
 

usine chine

Que veut dire démondialiser ?

Par le Parti de la démondialisation
Le 2 juin 2020

La Série Démondialisons ! est lancée. Vous pouvez dès maintenant accéder à l’épisode n°1. Puis, chaque semaine, vous recevrez un épisode de la saison 1 qui en compte 10.
Pourquoi cette série ? Il s’agit de mettre un contenu à ce que devrait être un processus de démondialisation en rupture avec la mondialisation. L’acte I est donc de comprendre l’ensemble des mécanismes de la mondialisation, ses conséquences sur les peuples en termes économique, social, environnemental. De prendre la mesure de la remise en cause des droits sociaux, des services publics, de la pression sur l’emploi et sur les salaires.

Rompre avec la mondialisation néolibérale, celle qui a pris le pouvoir partout, qui a supprimé la souveraineté des peuples et a inféodé l’Etat, a réduit la démocratie à peau de chagrin, c’est s’engager sur un chemin de révolution au sens propre du terme.


Il ne s’agit pas de jouer avec des mots ou d’étaler des concepts. Les faits sont là. Sous notre nez, entravé par un masque. Ils démontrent, cruellement, l’urgence d’une rupture franche et sans bavure avec un système qui n’a aucune considération des êtres vivants. La pandémie de Covid-9 a, en effet, révélé massivement la férocité d’un système entièrement dévolu à la finance, au capital, au libre-échange, à son insatiable appétit de profits, tout autant que la servitude des classes dirigeantes et de l’Union européenne. Mais pas que. Vous le verrez au fil des épisodes.

Pour lire l'épisode 1 cliquez ci-dessous :
https://pardem.org/analyses/demondialisation/323-que-veut-dire-demondialiser

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 14:21
Ruptures : L’aubaine des uns, la rancœur des autres (éditorial paru dans l’édition du 18 septembre)

La tempête économique est déjà là. Mais le plus gros du tsunami social est annoncé pour l’automne. Au deuxième trimestre, le PIB de la zone euro a reculé de plus de 12%, et même de 13,8% en France, où 715 000 emplois ont été détruits. N’en déplaise aux amoureux de la décroissance, on ne confine pas un pays – ce qui était probablement nécessaire – sans conséquences sur l’activité, la richesse produite, l’emploi.

Certes, le virus a déclenché un effet boule de neige. Mais de nombreuses entreprises, essentiellement les grandes, n’ont pas hésité à se jeter sur l’« effet d’aubaine » en lançant des plans de restructuration qu’elles avaient dans les tiroirs avant l’épidémie. Les grands groupes français et européens se sont distingués dans l’annonce de suppressions massives d’emploi : Nokia, Airbus, Sanofi, Carrefour, Auchan… Pour sa part, General Electric a annoncé 750 suppressions de postes – un dossier qu’Emmanuel Macron connaît bien puisqu’en tant que secrétaire général adjoint de l’Elysée, il avait supervisé en 2014 la vente d’Alstom Energie au géant américain qui promettait alors de… créer 1 000 emplois.

Par ailleurs, de nombreux patrons savourent aujourd’hui les charmes d’un dispositif mis en place sous le règne de l’actuel chef de l’Etat qui permet d’exiger des sacrifices aux salariés (travailler plus pour gagner moins) sous peine d’être licenciés.

Décidément, le Covid a bon dos…

Lire la suite ci-dessous :

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents