Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
8 octobre 2018 1 08 /10 /octobre /2018 13:14

 

En Seine-Maritime aussi.  Appel de la FSU à la grève et aux manifestations.

Rouen : 13h30 Cours Clémenceau
Dieppe : 10h30  à la gare
Le Havre : 10h à Franklin (AG education 14h)

"Face à un gouvernement entêté à mettre en oeuvre une politique libérale que les agents et les usagers récusent, l’heure est à la défense  et à la promotion du Service public aujourd’hui menacé. L’heure est à l’unité pour les revendications des agents. C’est pourquoi, la FSU  avec la CGT, FO, Solidaires, l’UNEF et l’UNL, appelle à faire du 9 octobre prochain une puissante journée de mobilisation nationale et de grève.

La FSU 76 appelle donc, avec l’intersyndicale interprofessionnelle départementale, à se mettre en grève et à se mobiliser le 9 octobre pour revendiquer notamment des hausses des salaires , des pensions et des prestations sociales, le maintien intégral des droits à la sécurité sociale et à l’assurance chômage et la reconquête des services publics." Extrait de la déclaration de la FSU.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2018 5 05 /10 /octobre /2018 21:21
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2018 2 02 /10 /octobre /2018 14:23

Déjà, accolés,

ces trois mots en disent long.

et la suite :

apprenez à fermer une usine

Management des ressources humaines
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2018 4 27 /09 /septembre /2018 22:48

Le président argentin, Mauricio Macri, a annoncé, lundi 3 septembre, un brutal plan d’austérité sous supervision du FMI. Le peuple exprime sa colère face à la hausse des prix et les coupes budgétaires.

Dix-sept ans après la crise de 2001 en Argentine, le gouvernement Macri, arrivé au gouvernement en décembre 2015, renforce un féroce plan d’ajustement structurel envers sa population suite au prêt sollicité auprès du FMI. Le pays, qui assure en 2018 la présidence du G20, est l’un des plus affectés par la hausse des taux d’intérêts aux États-Unis, la fuite des capitaux, l’envolée du dollar et les spéculations boursières, à l’instar de la crise qui émerge en Turquie.

Dans un contexte de guerre commerciale du président Trump pour privilégier ses exportations au détriment des autres, la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis entraîne une ruée sur le dollar devenu plus que jamais valeur refuge. Les capitaux en dollars sont rapatriés aux États-Unis pour profiter de ladite hausse des taux, les liquidités s’assèchent soudainement, les monnaies des pays dits « émergents » chutent brutalement.

Turbulences en Argentine

Le peso est en chute libre, les prix explosent, la consommation se réduit au minimum, y compris pour la classe moyenne, de nombreux commerces et entreprises ferment et licencient en masse, la faim se répand dans les quartiers périphériques et les spéculateurs s’affolent sans savoir quoi inventer pour éviter le naufrage annoncé. Pourtant, on aurait pu apprendre des crises passées pour ne pas les reproduire : l’Argentine est déjà passé par là... le peuple s’en souvient, 2001, il a faim, le tintamarre des casseroles vides crépitent au milieu du martellement des cuillères sur les devantures de banques... fermées. C’est le « corralito » [1]. De l’autre côté, les capitaux s’évadent discrètement dans l’attente d’un apaisement pour un éventuel retour. Le scénario orchestré par le FMI aux quatre coins du globe se répète à l’infini, ce qui ne l’empêche pas de distiller ses mêmes recommandations nauséabondes quelle que soit la latitude du pays concerné.

[...]

La suite sur le site du Grand Soir : https://www.legrandsoir.info/l-argentine-dans-la-tourmente.html

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2018 4 27 /09 /septembre /2018 08:21
Des milliers de personnes se sont rassemblées à Buenos Aires le 24 septembre 2018 pour protester contre la politique économique du président Macri ( STR / NOTICIAS ARGENTINAS/AFP )

Des milliers de personnes se sont rassemblées à Buenos Aires le 24 septembre 2018 pour protester contre la politique économique du président Macri ( STR / NOTICIAS ARGENTINAS/AFP )

Une grève générale contre le gouvernement paralyse l'Argentine

par Le Figaro.fr avec l'AFP - 25 09 18

L'appel à la grève générale des syndicats argentins pour dénoncer la politique du gouvernement Macri et le recours au Fonds monétaire international (FMI) était largement suivi mardi, paralysant les transports en commun et le trafic aérien. Sans transport en commun ni taxis, la plupart des Argentins n'ont pas pu se rendre sur leur lieu de travail. Service minimum dans les hôpitaux, administrations et banques fermées, les grandes villes d'Argentine étaient inhabituellement calmes mardi matin, à l'heure d'affluence. Les aéroports étaient déserts, car tous les vols au départ et à l'arrivée de l'Argentine ont été annulés.
 
Lundi, une grande manifestation contre les mesures d'austérité budgétaires du président de centre-droit Mauricio Macri avait été organisée par les syndicats, qui ont convoqué la grève de mardi.[...] La suite et une vidéo ici : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/09/25/97002-20180925FILWWW00165-une-greve-generale-contre-le-gouvernement-paralyse-l-argentine.php

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 22:30
Depuis 2007, le secteur de l'énergie est entièrement ouvert à la concurrence.  Mais il faut remonter encore dans le temps, à la fin des années 90, pour connaître une série de lois libérales qui va démembrer pierre après pierre
le service public incarné par EDF et GDF.

Faute d'information, le citoyen lambda mesure mal les conséquences de cette dérégulation.

La hausse exponentielle des factures, l'accroissement de la précarité énergétique, sont la partie visible de l'iceberg. La partie immergée, la plus importante, est peu perceptible. Les médias une fois de plus ne se donnent la peine de l'éclairer.

Et pourtant nos concitoyens seraient en droit d'être un minimum informés sur ce qu'on peut nommer « un vaste hold-up », qui se déroule sous nos yeux mais en dehors de notre compréhension.

Pour voir la vidéo et accéder au site, cliquez ci-dessous:

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 16:38
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2018 5 21 /09 /septembre /2018 16:41
Sotteville-lès-Rouen : situation toujours confuse au lycée des Bruyères
Près de Rouen. Après deux jours de grève des professeurs au lycée des Bruyères de Sotteville-lès-Rouen, les cours ont repris mais rien n’a changé. La colère gagne côté des lycéens...

Photo PNie

Les difficultés de la rentrée au lycée des Bruyères de Sotteville-lès-Rouen ne sont toujours pas résolues. Soutenu par l’intersyndicale CGT-FO-SNES FSU-Sud Education, le mouvement de grève déclenché par une cinquantaine de professeurs lundi 17 et mardi 18 septembre 2018 a certes été levé mais il pourrait reprendre avec l’entrée en piste des élèves. Eux aussi réclament une éducation de qualité. [...]

La suite ici : https://www.paris-normandie.fr/rouen/sotteville-les-rouen--situation-toujours-confuse-au-lycee-des-bruyeres-ND13769004

Blocus des lycéens aux Bruyères, près de Rouen : « Notre proviseure doit démissionner »

Les élèves du lycée des Bruyères ont bloqué l'entrée de leur établissement vendredi 21 septembre 2018. Dans une pétition, ils demandent la démission de leur proviseure.

Des élèves de secondes montrent leur nouvel emploi du temps, « avec des trous partout ». (©RT / 76actu)

La suite ici : https://actu.fr/normandie/sotteville-les-rouen_76681/blocus-lyceens-bruyeres-pres-rouen-proviseure-doit-demissionner_18701223.html

et aussi dans Paris-Normandie : https://www.paris-normandie.fr/rouen/pres-de-rouen--les-lyceens-des-bruyeres-ont-bloque-l-etablissement-KC13774916

 

Déjà les professeurs s'étaient mobilisés en décembre 2017 pour dénoncer les conditions de travail et réclamer des moyens supplémentaires

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2018 3 19 /09 /septembre /2018 16:34
Mercredi 19 Septembre 2018
Andrey Ishchenko (KPRF) s'est fait voler son élection par Russie Unie et des fraudes massives mises en place pour permettre la réélection de Andrey Tarasenko. Des fraudes qui mobilisent les communistes et les démocrates en Russie et dans le Kraï de Primorye - article et traduction Nico Maury
 
 
Les fraudes massives empêchent l'élection d'un gouverneur communiste en Primorye
 
La soirée électorale était positive pour Andrey Ishchenko et le Parti Communiste de la Fédération de Russie (KPRF). Puis, après le dépouillement de plus de 99% des bulletins de votes, Russie Unie obtenait plus de 20.000 voix supplémentaires et le KPRF en perdait, par magie, 5 et n'en gagnait aucune des 20.000 bulletins dépouillés.

Ainsi le candidat soutenu par Poutine, Andreï Tarasenko, était devancé de plus de deux points par sonadversaire communiste, Andreï Ichtchenko. Mais lundi, la commission électorale du Kraï a annoncé la victoire du candidat pro-Kremlin avec une avance d'un point sur son rival.[...]
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2018 3 19 /09 /septembre /2018 16:27

Dans Vaincre Macron, publié aux Éditions La Dispute l’an dernier, il avait déjà théorisé le principe du salaire à vie. Que pense-t-il aujourd’hui du Revenu Universel d’Activité que semble vouloir mettre en place Emmanuel Macron ? Bernard Friot, sociologue et économiste, était l’invité de #LaMidinale. ( Regards )

VERBATIM

 

Sur le Revenu Universel d’Activité (Macron)

« Je l’avais annoncé dans le chapitre 2 de “Vaincre Macron“, c’est pourquoi il est impossible de combattre Macron par Hamon, parce que c’est le pile et la face de la même pièce, la même pièce rocardienne, qui consiste à mettre en cause le droit au salaire. » « Le retour au salaire à la tâche, à la performance marchande, à la place du salaire à la qualification pour les uns, et l’allocation de base pour les autres, c’est le projet rocardien qui se met en place progressivement depuis 30 ans, dans l’impuissance absolue de ses opposants puisqu’ils se battent pour des conneries. »

 

Sur les contreparties du Revenu Universel d’Activité

« Vous avez deux variantes du revenu universel : l’une sans contrepartie, l’autre qui est avec et la variante qui est avec échouera. » « On ne peut pas exiger de contrepartie de ceux qui ne peuvent pas en produire dans la logique capitaliste attendue. »

[...]

La totalité ci-dessous sur le site de "Regards" :

Partager cet article
Repost0

Articles Récents