Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 13:36
François Hollande : le PS « ne doit se rallier » ni à LFI, ni à EELV
François Hollande : le PS « ne doit se rallier » ni à LFI, ni à EELV François Hollande : le PS « ne doit se rallier » ni à LFI, ni à EELV
François Hollande : le PS « ne doit se rallier » ni à LFI, ni à EELV

François Hollande : le PS « ne doit se rallier » ni à LFI, ni à EELV

Par

Ils préfèrent un PS qui rougisse à un PS rouge : un à un, les principaux cadres du quinquennat de François Hollande s’élèvent contre l’accord électoral avec La France insoumise pour les élections législatives. Toute honte bue, les fossoyeurs du Parti socialiste donnent des leçons de pureté idéologique.

Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures. Au début, on souriait en entendant les éléphants du PS barrir contre l’accord électoral entre le parti à la rose et La France insoumise. Et puis plus du tout, à mesure que le grotesque cédait sa place à l'indécence. Ceux-là qui ont si bien conduit la barque de la gauche entre 2012 et 2017 que François Hollande a été contraint de renoncer à briguer un second mandat ; ceux-là qui ont mis le pied à l’étrier d’un président de la République ayant fait du mépris social sa marque de fabrique ; ceux-là qui ont tant œuvré pour le PS qu’il ne réunit plus qu’1,7 % des voix au premier tour de la présidentielle ; ceux-là se permettent aujourd’hui de donner des leçons de pureté idéologique.[...]

Lire la suite :

Partager cet article
Repost0
2 juin 2021 3 02 /06 /juin /2021 23:18

Le 22 février dernier, dans une interview à BFM Business, Mme Amélie de Montchalin, “Ministre de la Transformation et de la fonction publiques”, a déroulé les grandes lignes de la réforme de la fonction publique qu’elle a sagement concoctée sous les auspices de M. Macron[1]. Sans surprise, il s’agit de poursuivre la casse du statut de la fonction publique et la précarisation de l’emploi public au nom du fameux remboursement de la dette et de l’amélioration de la compétitivité de la France, refrain seriné et chanté en cœur par les gouvernements successifs, le MEDEF et l’Union Européenne.

 

Amélie de Montchalin sonne la charge pour détruire le statut des fonctionnaires

Dans son interview du 22 février, la Ministre a annoncé “une réforme très profonde sur la manière de gérer les carrières des hauts fonctionnaires” en fustigeant le fait qu’actuellement ces carrières “peuvent progresser indépendamment de leurs résultats” ce qui constituerait, selon elle, une “rente à vie”. Elle a aussi insisté sur la nécessité d’augmenter le recours à la rupture conventionnelle, et sur la volonté du gouvernement “d’individualiser les parcours professionnels” et de favoriser les promotions “sur la base des résultats et de la performance” des hauts fonctionnaires. On notera au passage l’utilisation de l’expression “rente à vie” qui sous-entend que les hauts fonctionnaires seraient des privilégiés qui seraient assis sur un tas d’or leur permettant de vivre sans travailler, ce qui constitue une insulte à toutes les personnes qui s’investissent au quotidien pour gérer et animer toutes les grandes administrations françaises notamment dans un contexte de forte baisse des moyens. Par ailleurs, même si Mme de Montchalin n’évoque pour l’instant que les hauts fonctionnaires, nous ne devons pas êtres dupes car cette charge a certainement pour but de préparer le terrain à une attaque bien plus large contre l’ensemble des fonctionnaires et, par conséquent, contre tous les citoyens qui bénéficient des services publics (éducation, santé, aide sociale, sécurité, justice, culture, etc.). La Ministre a plusieurs fois expliqué qu’elle avait clairement l’intention de poursuivre “la transformation de la fonction publique” d’ici la fin du quinquennat Macron. La “réforme” à venir devrait donc compléter et approfondir celle de 2019[2].[...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2021 5 29 /01 /janvier /2021 17:05

Cet article est reposté depuis Bordeaux-moscou... Loubianka..

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 23:34
Un Maidan biélorusse?
Cet interview d’un “marxiste” qui est probablement un trotskiste, en tous les cas gauchiste, comme il se présente, nous décrit une situation originale, il est dans une opposition de gauche ultraminoritaire mais il juge sévèrement l’opération en cours et son impopularité réelle, le traumatisme qu’a été la répression qui n’avait jamais eu lieu en Biélorussie, l’absence de base ouvrière aux manifestations, une sorte de mai 68 aux aspirations peu claires mais avec une opposition libérale… Comme souvent dans ce blog pour éclairer une situation que nos médias inventent largement, nous multiplions les points de vue, ceux des partis communistes (ici il est avec Loukachenko), celui des “russes” pro-poutine qui sont partagés entre refus des manœuvres type maïdan, sympathie des libéraux pour et l’opinion russe en colère contre Loukachenko qui a montré trop de sympathie pour Kiev et pas assez pour le Donbass ou la Crimée… Il s’en dégage une vision assez partagée de la situation en Biélorussie corroborée par cet interview.
(note et traduction de Danielle Bleitrach).

03/09/2020

[...]

La suite sur le blog "Histoire et société" :

https://histoireetsociete.com/2020/09/09/un-maidan-bielorusse/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=les-newsletter-total-derniers-articles-de-notre-blog-histoire-et-societe_1

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents