Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 22:13

Sur un an, les prix à la consommation ont augmenté de 2,3 %. La cause est notamment la hausse du prix de l'énergie et des produits alimentaire et des cigarettes.

Les prix à la consommation ont augmenté de 2,3 % sur un an en France au mois d'août, soutenus par l'énergie et l'alimentation, selon une estimation provisoire publiée vendredi par l'Insee. Sur un an, le rythme de l'inflation est le même que celui du mois de juillet, mais sur un mois, les prix se sont redressés de 0,5 % en août, après une baisse de 0,1 % enregistrée le mois précédent, précise l'Institut national des statistiques. «L'inflation serait ainsi stable, le ralentissement des prix de l'énergie étant à peu près compensé par une légère accélération des prix de l'alimentation», d'après l'Insee. [...]

La suite ici :https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/01/2860627-energie-denrees-alimentaires-les-prix-ont-augmente-de-2-3-3.html

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 22:04

Les pensions de retraite vont être revalorisées de 0,3 % l’année prochaine puis en 2020, mais elles vont diminuer au regard de la hausse des prix.

Image trouvée sur CGT-Dieppe

Les pensions de retraite de base vont, tout comme les allocations familiales et les aides au logement, augmenter de 0,3 % le 1er janvier 2019 et en 2020, a annoncé le Premier ministre, Edouard Philippe, dans un entretien publié le 26 août par Le Journal du dimanche. Mais cette mesure cache une baisse réelle des pensions de retraite par rapport à la hausse des prix, malgré le démenti du ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, lundi au micro de RTL.

Car l’inflation se situe largement au-delà du niveau de revalorisation qui doit être inscrit dans le projet de loi de finances pour l’année prochaine. Les prix à la consommation ont progressé de 2,3 % sur un an en juillet dernier, évalue l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). L’inflation doit cependant ralentir dans les prochains mois. Sur toute l’année, elle doit atteindre 1,8 %, selon l’organisme. [...]

La suite ici :https://www.dossierfamilial.com/retraite/regime-de-base/retraites-combien-allez-vous-perdre-de-pouvoir-d-achat-86649

Et ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 21:21
Partager cet article
Repost0
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 22:17

Saïd Bouamama

Au moment où se « négocient » les indépendances des colonies françaises d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest, la France met en place « un système de coopération » c’est-à-dire souligne le juriste Guy Feuer « un ensemble organisé et articulé d’éléments plus ou moins interdépendants ». Le « traité de coopération et de défense » que la France signe formellement avec ses colonies est bâtit selon une architecture et un contenu unique. Il inclut l’ensemble des domaines de coopération (zone Franc, coopération commerciale et douanière, coopération culturelle, coopération militaire, etc.). Ce système s’impose en bloc pour l’ancienne colonie comme le souligne de manière paternaliste le premier ministre Michel Debré le 15 juillet 1960 s’adressant au futur président de l’État gabonais : « On donne l’indépendance à condition que l’État s’engage une fois indépendant à respecter les accords de coopération signés antérieurement : il y a deux systèmes qui entrent en vigueur en même temps : l’indépendance et les accords de coopération. L’un ne va pas sans l’autre. »

 

La nature néocoloniale de ces accords sera explicitement reconnue par le président Giscard d’Estaing 15 ans plus tard lors d’une interview concernant le sommet Franco-Africain du 10 mai 1976 : « Il faut enlever au concept de coopération la notion d’impérialisme sous toutes ses formes. » Il est vrai que cet aveu se faisait dans un contexte de combat de nombreux pays du tiers-monde pour un « nouvel ordre économique mondial ». Après avoir traité dans notre livraison précédente la partie consacrée à la zone Franc de ces accords de coopération, penchons-nous sur le volet commercial, économique et douanier.[...]

Partager cet article
Repost0
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 17:11
"N’oubliez pas :
 
Sans signature de FO, y’a pas…… de plan social

Sans signature de FO, y’a pas… de délais trop courts

Sans signature de FO, y’a pas…… de baisse de salaire.

Sans signature de FO, y’a pas… de proposition de poste déjà pourvu.

Sans signature de FO, y’a pas…… de postes disponibles non proposés."
 
Le collectif CGT Carrefour demande à la ministre du travail de faire pression à Carrefour afin que des offres sérieuses soient faites aux salariés.
Le collectif CGT Carrefour demande une rencontre au ministère du travail avec la direction de Carrefour de toute urgence.
Pour rappel, les licenciements débuteront début septembre.
Après il sera trop tard et des centaines de salariés vont perdre leur travail.

 

Rappel des faits :
Le 07 juin 2018, à la suite de la non prise en compte par le groupe d’une offre de reprise de 152 magasins de la Proxy, la fédération du commerce CGT sollicite une rencontre avec la ministre du travail et le ministre de l’économie.
 
La CGT demande au gouvernement d’intervenir auprès du groupe Carrefour afin que celui-ci examine l’offre de reprise de 152 magasins. Cette demande s’ajoute à l’injonction faite à la DIRECCTE par la CGT afin que le plan social ne soit pas validé.
 
Le 20 juin, devant le silence de la ministre du travail et du ministre de l’économie et l’urgence de la situation, le collectif CGT Carrefour alerte monsieur Patrice Ivon.
Celui-ci intervient auprès de la ministre du travail afin qu’une réponse nous soit apportée. Courrier envoyé le 28 juin par la ministre du travail, reçue par la fédération du commerce début juillet……. [...]
Partager cet article
Repost0
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 09:52

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 09:36
Photo d'un marché à Lille. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Photo d'un marché à Lille. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Jacques Rouchaussé, président de la fédération Légumes de France a réagi jeudi sur franceinfo à la hausse du prix des fruits et légumes due notamment à la canicule.

Sur France Info le 9 08 2018

 

Avec les fortes chaleurs, le prix des fruits et légumes frais de certains marchés a nettement augmenté cet été. Pour Jacques Rouchaussé, président de la fédération Légumes de France, "il y a quand même une déconnexion par rapport au prix réel que devrait payer le consommateur". Il accuse les acteurs de la distribution de faire en sorte que la balance entre "l'offre et la demande soit déséquilibrée".

franceinfo : On parle aujourd'hui de melons à 5,50 euros et de 8 euros le kilo de tomates, que se passe-t-il ?

Jacques Rouchaussé : Quand j'entends ces prix je fais un bond sur ma chaise, parce qu'aujourd'hui quand on voit le prix qui est payé au niveau des producteurs on se pose quand même de réelles questions. Pour le melon aujourd'hui, ça oscille entre 40 et 60 centimes au niveau du producteur, alors quand on en voit 5,50 euros pour moi c'est inadmissible. Et puis, la tomate en ce moment, comme on est sorti de crise, elle est payée à peu près 80 centimes le kilo au niveau du producteur. Donc on voit qu'il y a quand même une déconnexion par rapport au prix réel que devrait payer le consommateur.

Partager cet article
Repost0
13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 17:32
13.août.2018 // Les Crises

 

 

 

Bravo à la vigilance du journaliste et blogueur indépendant ukrainien Anatoli Chariï !

L'article ci-dessous

Partager cet article
Repost0
12 août 2018 7 12 /08 /août /2018 07:58

Pas de réforme annoncée sur ces stages.  Rien dans la loi travail façon E. Macron.  Curieux non ? Il faut dire que c'est dans la logique "moderne" et libérale du régime actuel.  Exploiter, surexploiter.  La droite et le patronat français sont à la pointe du libéralisme-capitalisme européen.  

«Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires»  disait E. Macron ... C'est sans doute au nom d'une telle idéologie que les patrons font travailler gratuitement ou à très bas prix, chaque année, plus d'un million d'étudiants.

Samedi, 11 Août, 2018 dans l'Humanité

Chaque année, pour se former et appréhender le monde du travail, 1,6 million d’étudiants se retrouvent « stagiaires ». Ce contingent forme souvent une main-d’œuvre bon marché.

Pour beaucoup d’étudiants, les vacances ne riment pas avec serviette de plage ! Tandis que certains optent pour un job d’été ou peaufinent leurs travaux universitaires, d’autres sont en stage. Soit qu’ils terminent celui commencé dans le cadre de leurs études, soit qu’ils se soient lancés dans un stage facultatif d’été, quand ce n’est pas les deux. Plus de 1,6 million d’étudiants chaque année font ainsi leurs premiers pas dans le monde de l’entreprise. Censé être une période de « formation », le stage est devenu un passage obligatoire. Sans cela, difficile de trouver un emploi : « Tout le monde veut absolument que l’on ait de l’expérience quand on sort des études »[...]

Lire ici la suite :https://www.humanite.fr/stages-en-entreprise-qui-le-tour-659015

Partager cet article
Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 15:56
Michel Warschawski, 23-07-2018

L’adoption par le Parlement israélien de la « loi sur la Nation » est une confirmation de la dérive du gouvernement d’extrême droite pour lequel le caractère juif de l’État passe avant la démocratie. Et elle marque, selon une journaliste israélienne, « la fin de la démocratie ».

Carte 1 : Le rôle joué par les colonies

Carte 2 : La Cisjordanie aujourd’hui, un territoire fragmenté et contrôlé par Israël

Au dernier moment, juste avant la fin de la session parlementaire et le départ en vacances des députés, le Parlement israélien a voté la « loi sur la Nation », une loi constitutionnelle qui ne peut être abolie que par une majorité qualifiée. Une loi qui met la Cour suprême hors-jeu si elle envisageait de l’annuler, parce qu’elle contredirait les fondamentaux d’Israël comme « État juif et démocratique ». Cette loi s’ajoute à une autre loi, votée au cours de l’année, qui change radicalement l’équilibre entre les pouvoirs, et limite les possibilités de la Cour suprême de déclarer anticonstitutionnelle une loi votée par le Parlement (en hébreu ‘hoq ha-hitgabrut que l’on peut traduire par « loi sur la prééminence »).

Pourquoi cette urgence ? Pourquoi donner à cette loi une telle importance ? Avant de répondre à ces questions, résumons les dix articles de la loi sur la Nation :

 Israël est la patrie historique du peuple juif ;

 le symbole de l’État est le candélabre, son hymne est La Hatikvah (L’Espoir) ;

 la capitale d’Israël est le grand Jérusalem réunifié ;

 la langue officielle est l’hébreu ;

 l’État est ouvert à l’immigration juive ;

 l’État investira des moyens pour conserver ses liens avec les Juifs de l’étranger ;

 l’État encouragera la colonisation juive ;

 les calendriers officiels sont les calendriers hébreu et étranger (sic) ;

 Les journées du judéocide, du souvenir (des soldats tombés au front) et de l’indépendance sont des journées officielles ;

 le shabbat et les fêtes (juives) sont des journées chômées ;

 l’amendement de cette loi ne peut être voté que par une loi fondamentale (constitutionnelle), à une majorité de 61 députés.

[...]

La suite ici :https://orientxxi.info/magazine/israel-un-etat-juif-mais-pas-democratique,2561

Partager cet article
Repost0

Articles Récents