Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 15:11
Partager cet article
Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 15:09
Partager cet article
Repost0
3 avril 2018 2 03 /04 /avril /2018 14:14

 

Partager cet article
Repost0
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 15:22
lundi 26 mars 2018

Co-animateur du Réseau Éducation Populaire (REP). Co-auteur de : Néolibéralisme et crise de la dette ; Contre les prédateurs de la santé ; Retraites, l'alternative cachée ; Laïcité: plus de liberté pour tous ; Penser la République sociale pour le 21e siècle ; Pour en finir avec le "trou de la Sécu", repenser la protection sociale du 21e siècle.
 
"Robespierre et la République sociale" par Albert Mathiez
 

 

Ce livre édité par les Editions critiques (20 euros) est en fait écrit par le grand historien Albert Mathiez (1874-1932), fondateur de la Société d’Etudes robespierristes. Il est préfacé par Yannick Bosc et Florence Gauthier, tous deux maîtres de conférences, spécialistes de la Révolution française.

Malgré ses 368 pages, je l’ai lu rapidement en deux fois tant il remet les pendules à l’heure. Car après la chute de Robespierre, ce sont les thermidoriens qui ont donné le ton d’une histoire à charge contre Robespierre. Mais sans études historiques suffisantes ! Comme souvent, beaucoup d’écrits sont des ouvrages de propagande anti-Robespierre. Il a fallu attendre le grand Jaurès qui dans son Histoire de la Révolution française a étudié à partir des sources existantes pour remettre l’histoire de Robespierre dans le chemin de la raison historique. Puis vient le grand Mathiez pour étudier alors d’autres sources pour mieux comprendre encore cette période.

Pour tous ceux qui travaillent sur les conditions de la révolution, sur les conditions d’une transformation sociale et politique, les écrits de Mathiez et ce livre en particulier sont importants. Mathiez a été jusqu’à faire, dans un autre ouvrage publié par le même éditeur, un parallèle entre les révolutions française et russe, estimant que la seconde a tenu compte des erreurs réalisées dans la première. Comme il est nécessaire que nous tenions compte des erreurs de cette deuxième pour la prochaine…

Ce qui est fascinant dans ce livre, c’est le contre-pied du discours de l’auteur – appuyé sur des sources partout présentes tout au long du livre – par rapport à la doxa propagandiste et falsifiée des historiens bourgeois préférant les intérêts de leur classe à la vérité historique.

On  a droit d’abord dans les premiers chapitres à une synthèse de l’histoire même de cette Révolution. Puis viennent des chapitres passionnants comme celui intitulé “La terreur, instrument de la politique sociale des robespierristes” ceux consacrés aux 8 et 9 thermidor où on a l’impression de revivre l’histoire heure par heure, tellement Mathiez montre sa capacité d’avoir un discours holistique quoique chronologique de ces deux jours. Il montre clairement les erreurs réalisées par Robespierre et les raisons des divisions dans les Comités de gouvernement. Il montre bien aussi le rapport qu’entretient Robespierre avec la démocratie et la souveraineté populaire.

Bien que nous ayons trouvé le chapitre sur le culte de l’Etre suprême très intéressant, bourré de renvois aux sources, nous ne suivrons pas jusqu’au bout Albert Mathiez sur ce sujet.

Mais une chose est sûre : vous devez lire ce livre. Et alors, quel beau débat nous pourrions avoir en réunion publique ! Nous attendons vos avis…

Source :http://www.gaucherepublicaine.org/a-lire-a-voir-a-ecouter/robespierre-et-la-republique-sociale-par-albert-mathiez/7401358

Partager cet article
Repost0
18 mars 2018 7 18 /03 /mars /2018 17:54
JO Paris 2024 (AFP PHOTO / LUDOVIC MARIN)
13 mars 2018  Par Antoine Sillières

La France a dû se plier aux exigences du CIO pour obtenir l’organisation des JO 2024. Cela se traduit par quelques adaptations législatives. Une loi passée en première lecture à l’Assemblée nationale à la veille de Noël autorise ainsi plusieurs dérogations en matière d’urbanisme et de publicité. Outre les panneaux 4×3 sur les bâtiments historiques, le texte prévoit de privatiser en faveur du CIO certains mots de la langue française…

Un cadeau empoisonné ? L’attribution de l’organisation des JO 2024 à Paris, fin 2017, a été suivie de nombreuses critiques de la part des détracteurs du projet, pointant principalement le coût de l’organisation. Ces critiques ont trouvé un nouvel écho quelques semaines plus tard, avec une proposition de loi, débattue par l’Assemblée nationale le 20 décembre, qui offre au CIO plusieurs dérogations par rapport au droit français. Le but étant de respecter le contrat passé entre la ville hôte et le CIO. “Ce texte déroge à certaines lois actuellement en vigueur, grâce au concours bienveillant de la représentation nationale”, a pointé la CGT. Outre des largesses en matière d’urbanisme et de publicité, le texte que l’Assemblée et le Sénat doivent valider les 14 et 15 mars, privatise certains mots de la langue française. [...]

La suite ici : https://www.lelanceur.fr/jo-2024-le-cio-fait-changer-le-droit-et-la-langue-francaise/

Partager cet article
Repost0
18 mars 2018 7 18 /03 /mars /2018 17:24

 12 mars 2018 sur Mediapart

A Arlit les gens boivent de l’eau radioactive. Le contenu de l’article sur Le Monde ne fait que confirmer ce qui avait été dénoncé en son temps par la société civile locale. L’entreprise française Areva extrait l’uranium dans cette zone à la frontière de l’Algérie depuis plus de 40 ans.

A partir du 27 janvier passé le nom Areva s’est changé en ORANO. Ce nom, qui vient du latin uranus, fait aussi écho à Ouranos, le dieu grec du ciel qui devient Uranus dans la mythologie romaine. Il est encore lui qui donne le nom au planète qui a son tour prête le nom au minerai dont il est question à Arlit. La lettre O indique le cycle du combustible nucléaire qui permet de transformer le matériel en «yellow cake», le gâteau jaune qui, avec le noir, est la couleur d’Orano. Voilà le miracle, l’uranium se transforme en or pour quelqu’un et en mort pour d’autres qui ne rentrent pas dans le gâteau : voilà le sens de la bande noire dans le logo de la régie française. La colère dans le vent est militarisée tout comme la zone de Arlit où plusieurs techniciens avaient été enlevés et puis libérés après avoir payé une rançon aux ravisseurs. Ils ont acheté le silence de la ville minière en échange des maisons, des écoles, du dispensaire et d’une route que le camions utilisent pour transporter le minerai traité jusqu’à la mer. C’est un silence contaminé par les intérêts de la puissance coloniale qui achète la mort des pauvres avec la complicité des politiciens.[...]

La suite ci-dessous :

Source : https://blogs.mediapart.fr/mauro/blog/120318/la-colere-dans-le-vent-l-uranium-au-sahel

Auteur :  Mauro Armanino, Niamey

 

Niger : « A Arlit, les gens boivent de l’eau contaminée par la radioactivité »

Les gisements d’uranium exploités par Orano (ex-Areva) empoisonnent la population, explique Amina Weira, auteure d’un documentaire sur le sujet.

L'intégralité de l'article ci-après :

Source :https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/02/26/niger-a-arlit-les-gens-boivent-de-l-eau-contaminee-par-la-radioactivite_5262875_3212.html

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2018 7 18 /03 /mars /2018 15:01

Sur le site des Amis de la Commune de Paris : http://commune1871.org/?Commemoration-du-debut-de-la-Commune-2018

mardi 27 février 2018

 

JPEG - 14 ko
Barricade place d’Enfert-Rochereau
 
SUR LES TRACES DE LA COMMUNE DE PARIS
DANS LE XIVème ARRONDISSEMENT
DE LA PLACE DENFERT-ROCHEREAU A LA MAIRIE DU XIVème


Le dimanche 18 mars prochain, de 15h00 à 17h00, nous célébrerons la naissance de la Commune de Paris. Notre parcours nous permettra de mettre en lumière l’œuvre démocratique et sociale de la Commune.

Celle-ci n’aurait pu être réalisée sans la participation active et assidue des Parisiennes et des Parisiens qui, présents chaque jour dans les réunions publiques et les clubs, rendaient compte des difficultés de leur vie quotidienne. Ainsi, en permettant au peuple de Paris de s’impliquer, la Commune a instauré une véritable démocratie et a pu prendre des mesures qui aujourd’hui encore frappent par leur modernité.

- 15h00 : Rassemblement Place Denfert-Rochereau (angle bld Raspail et rue Froidevaux). Intervention sur la Commune de Paris et Mai-Juin 1968.
- 15h30 : Monument aux Fédérés du cimetière du Montparnasse (entrée rue Émile Richard). Intervention historique sur la semaine sanglante dans le XIVème et sur Maxime Vuillaume.
- 15h50 : devant le 131 avenue du Maine (angle rue Liancourt et avenue du Maine), intervention historique sur la garde nationale et les clubs du XIVème.
- 16h10 : devant le 147 rue du Château (angle rue Asseline et rue du Château), intervention sur les coopératives du XIVème ,Eugène Varlin et Nathalie Le Mel.
- 16h30 : sur le parvis de la Mairie du XIVème, intervention sur l’œuvre de la Commune de Paris 1871 dans le XIVème arrondissement.
- 17h00 : fin du parcours.

 

LA COMMUNE : UN PEUPLE EN MOUVEMENT
Rendez-vous le dimanche 18 mars 2018
A 15 heures Place Denfert-Rochereau, dans le XIVème arrondissement de Paris.
Partager cet article
Repost0
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 20:22

Il y a un peu moins d’un an, la caste médiatique française, effrayée par la montée fulgurante du candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon dans les sondages pour l´élection présidentielle, fabriquait de toute pièce un “buzz médiatique”. Elle s’offusquait que ce mouvement politique, dans son programme, veuille “rejoindre les coopérations régionales dans une démarche de codéveloppement écologique, social et de progrès humain : par exemple l’ALBA pour les Antilles et la Guyane française (…)” (point numéro 15 de l´Avenir En Commun).

 

Dénoncée par l’éditorialiste militant Patrick Cohen (imité aussitôt avec la morgue habituelle par tous ses confrères), cette mesure de l’Avenir en Commun, se voulait la preuve des desseins autocratiques de Jean-Luc Mélenchon, puisque Cuba et le Venezuelaaaaaaa font parti de cette organisation de coopération régionale.

Pourtant, cette initiative n’est pas la plus révolutionnaire du programme de La France Insoumise. Elle s´inscrit même dans la logique diplomatique française. Comme le rappelle le Ministère de l´Europe et des Affaires Etrangères: “La France appartient aux Caraïbes par ses collectivités des Amériques : Saint-Martin, Saint-Barthélémy, la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane, dont elle souhaite favoriser la pleine insertion dans la région”, notamment en “participant activement aux différents processus de coopération régionale” (1).

[...]

lire la suite sur Venezuela Infos : https://venezuelainfos.wordpress.com/2018/03/15/les-medias-macron-et-lalba-et-le-venezuelaaaaaaaa/

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 23:00

Industrie : un rebond en trompe l'oeil ?

En 2017, 125 ouvertures de sites industriels ont été recensées contre 100 fermetures selon le cabinet Trendeo. Ce solde positif ne doit pas faire oublier que l'industrie française continue de traverser des difficulté à répétition.

 

Dans une perspective historique plus large, les données de la Banque mondiale illustrent parfaitement la perte de vitesse de l'industrie dans la valeur ajoutée française depuis plusieurs décennies.

Sur le site de La Tribune, lire l'article intégral :

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 17:55

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents