Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
7 juillet 2020 2 07 /07 /juillet /2020 23:11
Un délégué syndical menacé de sanctions - En soutien à leur collègue, ces salariés de l’hypermarché Leclerc de Saint-Pierre-lès-Elbeuf ont manifesté

Une centaine de personnes s’étaient donné rendez-vous, dès 8 h 30 mardi 7 juillet, devant l’entrée de l’hypermarché Leclerc de Saint-Pierre-lès-Elbeuf.

Un rassemblement qui a reçu l’appui de plusieurs sections syndicales extérieures à celle des employés de l’enseigne, organisé par les représentants du syndicat CGT. Il a eu lieu au moment où Sébastien David, délégué syndical et élu au CSE (comité social et économique), était reçu par sa direction pour un entretien préalable à sanction.

« On me reproche d’avoir été grossier lors d’un entretien au cours duquel j’assistais une salariée représentante du personnel victime de discrimination syndicale depuis un an », explique Sébastien David.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 23:27
20 juin - Le Havre : Marche blanche en hommage au docker enlevé et tué - La Déclaration de la CGT des travailleurs portuaires du port du havre
Partager cet article
Repost0
21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 15:57

Au Havre (Seine-Maritime), la ville du Premier ministre, la mort d'un docker retrouvé sur un parking de l'agglomération sème l'inquiétude. Sa mort serait liée au trafic de drogue. Ces trois dernières années, une vingtaine de dockers auraient été kidnappés et menacés.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 22:50

Chapelle Darblay, les salariés veulent garder espoir

Posté par cgtchapelledarblayupm le 16 juin 2020

Fermeture de la papeterie Chapelle Darblay à Grand Couronne :
Les salariés veulent garder espoir
 

Ce lundi 15 juin est un jour particulier pour la papeterie UPM Chapelle Darblay de Grand Couronne, près de Rouen. Le plan social, actant la fermeture du site et le licenciement des 228 salariés, sera présenté en début d’après midi lors d’un CSE central. Mais les « Pap Chap » veulent encore y croire.

 

En septembre dernier, les représentants syndicaux de Chapelle Darblay annonçaient aux salariés la mise en vente de l’usine. © Radio France - Anne Bertrand

Ce lundi 15 juin signera-t-il l’acte de décès pour la papeterie UPM Chapelle Darblay, au terme de plus de 90 ans d’existence? Le plan social, actant la fermeture du site et le licenciement des 228 salariés, est présenté à partir de 13h30 en CSE central. Cette usine, née en 1927 à Grand Couronne, dans la métropole rouennaise, doit fermer début juillet. Les lettres de licenciement suivront.

 

Et pourtant les papetiers de Chapelle Darblay tentent de garder espoir. Ils ne peuvent imaginer qu’aujourd’hui la seule usine en France à faire du papier journal 100% recyclé disparaisse. C’est pour eux contraire au « monde d’après résolument écologique » vanté encore le 5 juin dernier sur Twitter par Emmanuel Macron [...]

La suite sur le site de la CGT-Chapelle Darblay

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 10:10

La fédération nationale des ports et docks CGT appelle à un arrêt de travail de 24 heures le samedi 20 juin, sur l'ensemble des ports français. Une action décidée après la mort d'un docker havrais.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 00:50

La défense de l’Hôpital public, et de la Sécurité sociale sont le bien commun de chacun.

Près de 600 manifestants, selon la police, se sont rassemblés au sein de l’hôpital Charles-Nicolle à Rouen, jeudi 14 novembre 2019. (©Manon Leterq/76actu)

Près de 600 manifestants, selon la police, se sont rassemblés au sein de l’hôpital Charles-Nicolle à Rouen, jeudi 14 novembre 2019. (©Manon Leterq/76actu)

Le 16 juin, à 9H30 devant le CHU de ROUEN, nous manifesterons pour nos revendications.

Macron-Philippe-Véran-Notat, assez de mensonges
et de mesures contre la Santé et l’action sociale !

Le gouvernement actuel et les précédents ont du sang sur les mains : Ils ont fermé les lits (100 000 fermés en 25 ans), supprimé des places en réanimation, brulé les stocks de masques, refusé les soins aux résidents des EHPAD… Ces mesures privilégiant la course au profit, contre la sécu et l’Hôpital public ont conduit au drame des 29 000 morts.

Cette marchandisation et passage au privé touche aussi brutalement l’action sociale et l’aide à la personne, avec son lot de déréglementation.
Les hospitaliers, les salariés de l’action sociale, qui ont fait leur travail au maximum face au Covid 19, dans ces conditions déplorables, pour soigner et prendre en charge, veulent que leurs revendications soient enfin satisfaites.

Mais le Premier Ministre inaugure une grande conférence le 25 mai au Ministère de la Santé en déclarant : « la question n’est pas de changer de cap, mais de changer de rythme ». Ce qui signifie aller plus vite dans la casse sociale. De plus le gouvernement a désigné Mme Notat pour conduire les discussions. Madame Notat, ex-secrétaire générale de la CFDT, est une liquidatrice de la Sécurité sociale : elle avait appuyé totalement la mise en place du plan Juppé et de l’ONDAM (=enveloppe fermée pour les dépenses de santé).

Aujourd’hui c’est par la mobilisation et par le rapport de force que nous pourrons faire entendre nos revendications en direction du Ministère :

  • Dégel du point d’indice et rattrapage de 15% pour tous. Hausse de 300€ pour les salariés du public et du privé
  • Prime uniforme de 1500€ pour tous.
  • Arrêt des fermetures. Annulation des plans d’économie et de
    restructuration. Réouverture des lits et structures fermées.
  • Maintien de la réglementation protectrice dans l’organisation du travail (35h).
  • Maintien des garanties nationales, Statuts et conventions collectives.
    Arrêts de toutes les dérogations et de la précarisation. Mise en stage des contractuels.
    Nous demandons également :
  • Plan de formation et d’embauche, pour augmenter les effectifs, et
    permettre les promotions.
  • Déroulement de carrière linéaire.
  • Passage aux 32h, avec embauche et maintien intégral du salaire.
  • Stopper l’asphyxie financière des hôpitaux. Retour aux principes de la
    Sécu pour financer l’accès aux soins pour tous.
  • Abrogation des lois Bachelot, Touraine. Abandon de Ma Santé 2022 de
    Buzyn.

Si le Gouvernement continue sa casse, il nous faudra, de toute la France, converger vers le Ministère de la Santé à Paris.
La défense de l’Hôpital public, et de la Sécurité sociale sont le bien commun de chacun.

Nous invitons sur tout le Département 76, tous les salariés de la Santé, les hospitaliers, les salariés de l’action sociale, la population, à converger dans la grève et les manifestations le 16 Juin en ciblant les responsables du gouvernement.
RENDEZ VOUS à 9H30 devant le CHU de ROUEN
le Mardi 16 JUIN 2020.

Nous manifesterons vers l’ARS (antenne de Rouen).

Partager cet article
Repost0
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 15:01

Cet article est reposté depuis Le blog des salarié-es de Korian.

Partager cet article
Repost0
22 mai 2020 5 22 /05 /mai /2020 23:45

E. Macron et ses ministres choisissent le marché "libre", les actionnaires "libres" et UPM, multinationale, symbole de la "liberté" d'entreprendre - Si Chapelle Darblay ferme, nous enverrons nos papiers à recycler à l'étranger et nous achèterons la pâte à papier ou le papier recyclé à l'étranger, dans une usine qu'UPM a créée dans un pays à bas coûts sociaux, bas salaires, et sans trop de contraintes environnementales ...

A quoi servent donc ces commis du capital pour les salariés et les Français ? A RIEN !  Ils ne servent que les actionnaires. 

Même quand on en a besoin, en cas de crise sanitaire par exemple, ils n'assument pas leurs responsabilités.  Ils nous mentent sur les tests, sur les masques, sur tout.  Ils ont détruit, après leurs prédécesseurs, les services publics et l'hôpital public.  Ils refusent le contrôle des prix.  Ils ont encouragé les délocalisations de l'industrie pharmaceutique, des entreprises qui fabriquaient les respirateurs pulmonaires, les masques ...

Et maintenant, ils laissent fermer une entreprise faite du travail de générations d'ouvriers et à qui, en toute logique, elle devrait appartenir.  Et ils ne font RIEN !  UPM vole les salariés et les contribuables.  Et ils ferment les yeux !

Ce sont les actionnaires d'UPM, les voleurs.  Ce sont nos ministres et nos gouvernements les complices des voleurs.

Yvette Genestal

 

Les Chapelle Darblay, présents dans toutes les manifestations - Depuis 40 ans, ils se battent pour sauver l'industrie papetière et Chapelle Darblay.

Les Chapelle Darblay, présents dans toutes les manifestations - Depuis 40 ans, ils se battent pour sauver l'industrie papetière et Chapelle Darblay.

L’« ultime combat » pour sauver les 230 emplois de la Chapelle-Darblay, près de Rouen

Le plan de licenciement débutera le 15 juin 2020 à la Chapelle-Darblay de Grand-Couronne. Pour les salariés de l'usine, il est encore temps que l'État agisse.

Partager cet article
Repost0
21 mai 2020 4 21 /05 /mai /2020 14:08
Les manifestants réclamaient un « service public de qualité » devant le CHU de Rouen, mercredi 20 mai 2020. (©Raphaël Tual/76actu)

Les manifestants réclamaient un « service public de qualité » devant le CHU de Rouen, mercredi 20 mai 2020. (©Raphaël Tual/76actu)

« Plus de fric pour l’hôpital public »

Un rassemblement à l'appel d'une intersyndicale a eu lieu devant l'hôpital Charles-Nicolle de Rouen, mercredi 20 mai 2020, pour exiger un meilleur traitement des soignants et un "service public de qualité".

« Nous ne voulons pas de médailles, ni de dons de jours de congés sous la forme de chèques vacances sur le dos d’autres salariés », insiste la CGT.

Partager cet article
Repost0
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 15:28

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

L’ABSURDITÉ de L’AUGMENTATION du TEMPS de TRAVAILL’ABSURDITÉ de L’AUGMENTATION du TEMPS de TRAVAIL

Le patronat a toujours voulu que les salariés travaillent le plus longtemps possible.  Au début du XXème siècle, dans les années 30, il a combattu vigoureusement la revendication de la semaine de 40 heures, prédisant les faillites et la misère. La semaine de 40 heures n'a rien amené de tout cela.  Pas plus que la semaine de 35 heures.  Mais le patronat ne renonce jamais à reprendre ce qu'il a dû concéder sous la pression des luttes sociales.  Profitant de la détresse des salariés qui doivent affronter chez eux et au travail la pandémie, il tente de les spolier d'un droit social élémentaire : le droit au repos après une journée fatigante, stressante, au travail et dans les transports.

La CGT rappelle, dans le document ci-dessous, que l'augmentation du temps de travail est, au XXIème siècle, un total non-sens.

 

 

L’ABSURDITÉ de L’AUGMENTATION du TEMPS de TRAVAIL
L’ABSURDITÉ de L’AUGMENTATION du TEMPS de TRAVAIL
Partager cet article
Repost0

Articles Récents