Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 23:45

Publié le 24 Juin 2016 sur le site du PADS ( Parti des communistes d'Algérie )

Nous publions ci-dessous la  déclaration du Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme:

 

Déclaration-analyse 

Extraits

Les travailleurs algériens sont naturellement solidaires de la lutte que mènent leurs camarades français depuis plus de deux mois. Ils suivent de près les actions, grèves, manifestations, occupation des lieux de travail et blocage des centres de distribution des carburants, organisés pour mettre en échec l'offensive de la bourgeoisie contre les conquêtes sociales et juridiques que des décennies de combats politiques et économiques avaient réussi à inscrire dans le Code du Travail.[...]

Les communistes algériens appellent naturellement les travailleurs algériens vivant en France à participer activement à tous les combats contre l'offensive anti-travail de la bourgeoisie française.

Comme l'ensemble de la classe ouvrière mondiale, les travailleurs algériens suivent de près le combat menés par leurs frères de classe en France en souhaitant que leurs luttes feront échouer les plans de la bourgeoisie française et contribueront à la défaite de l'offensive internationale du Capital contre le prolétariat international. Ils sont solidaires de leurs luttes car ils savent que la bourgeoisie algérienne, étroitement inféodée aux puissances impérialistes et poursuivant les mêmes objectifs de profits élevés que les multinationales, leur réserve le même sort, sinon pire,  et que sous prétexte de faire face aux conséquences financières de la chute des recettes pétrolières elle a entrepris de réviser le Code du Travail pour en faire une arme des exploiteurs contre les travailleurs. La bourgeoisie algérienne s'appuie sur la remise en cause des conquêtes sociales arrachées par les travailleurs des autres pays pour justifier en Algérie des mesures qui vont encore plus loin dans la régression. Elle proclame par la voix de ses politiciens qu'il s'agit de "réalités mondiales" dans lesquelles les travailleurs doivent se résigner à s'inscrire. Les travailleurs démontrent que leurs luttes et leurs espoirs en une société débarrassée de toute forme d'exploitation font elles aussi partie de ces "réalités"![...]

 

Lire l'intégralité de la déclaration et analyse en cliquant sur le lien ci-dessous

Partager cet article
Repost0
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 21:47

L.Co avec Belga
Mis en ligne

Aucun métro, tram et bus ne circule vendredi à Bruxelles. Le trafic ferroviaire est très perturbé au sud du pays. Certains magasins sont restés fermés.
  • 
© Belga

    © Belga

On parle surtout du Brexit et (un peu) des dégâts causés par les orages de la nuit dernière. On en oublierait presque que la Belgique est à l’arrêt pour cause de grève générale. Le mouvement de grève est un succès, estime déjà le syndicat chrétien pour employés. «  Un message clair a été adressé au ministre de l’Economie Kris Peeters  », souligne la CNE dans un communiqué.

Le point sur les principaux faits du jour.

Bruxelles : métros, trams et bus à l’arrêt

Aucun métro, tram et bus ne circule vendredi à Bruxelles, indique la Stib. Contactée par nos soins, la porte-parole de la Stib nous annonce que cette situation durera «  toute la journée  » et concernera «  même les noctis  » cette nuit. La raison, explique-t-elle, est que «  ce matin, trop peu de chauffeurs étaient présents pour établir un service minimum, ce qu’on essaie pourtant toujours de faire  ».

Trains et bus régionaux : trafic très perturbé

La circulation des trains est également touchée suite à la grève. La circulation est «  fortement perturbée  » au sud et «  perturbée  » au nord.

Les réseaux de bus De Lijn et TEC enregistrent également des perturbations en Flandre et en Wallonie. La TEC reprend sur son site internet l’ensemble des parcours qui, province par province, ne seront pas assurés. En Brabant-wallon, 61 % des trajets étaient assurés à 15h30. Du côté de Charleroi, seuls 25 % des bus circulent pour le dépôt de Jumet, 10 % pour Genson, 38 % pour Nalinnes et aucun à Anderlues. Dans le Hainaut, 33 % des voyages sont assurés à Mons, 27 % à Eugies, 9 % pour le Centre et 80 % en Hainaut occidental. Pour Liège-Verviers, aucun bus ne sort à Verlaine et Eupen, contre 40 % à Bassenge. Seuls 8 % des bus roulent à Jemeppe, 77 % pour le dépôt d’Omal et un peu plus de la moitié pour Oreye. Le dépôt de Robermont est également touché, avec 27 % des services assurés. A Rocourt, il s’agit de 38 %. Près de 60 % des véhicules sont sortis à Verviers, 20 % à Wanze et 18 % à Warzée. En province de Namur, 62 % des services sont assurés, et 86 % pour la province de Luxembourg.

Les réseaux urbains de la société flamande De Lijn sont fortement touchés, a indiqué cette dernière. Retrouvez sur son site les détails des perturbations en Flandre.

 

La distribution du courrier est également incertaine car le mouvement de grève est bien suivi.

Magasins : des blocages au cas par cas

Certains Delhaize ont baissé le rideau. © Photo News
Certains Delhaize ont baissé le rideau. © Photo News

Dans les magasins et supermarchés du pays, la situation floue. Certains étaient fermés, d’autres ouverts. Le front commun syndical mène des actions dans les Colruyt de l’ensemble du pays. En province de Liège, 50 % des magasins du groupe suivent le mouvement, selon la CNE (Centrale Nationale des Employés de la CSC). À Liège, d’autres grandes enseignes commerciales (Ikea, Cora, Carrefour, etc.) restent fermées.

© Belga
© Belga

«  En raison de la grève nationale organisée par les syndicats, le magasin Ikea de Hognoul est exceptionnellement fermé ce vendredi. Les autres magasins à Anderlecht, Arlon, Gand, Hasselt, Mons, Wilrijk et Zaventem sont quant à eux bel et bien ouverts  », annonce le groupe suédois vendredi.

Les grandes entreprises au ralenti

La grève «  se ressent surtout dans les grandes entreprises manufacturières, dont une grande part de la production sera perdue. La plupart des autres entreprises technologiques ne ressentent que peu ou pas d’impact  », a indiqué vendredi la fédération patronale Agoria.

Un piquet de grève à Audi Forest. © Photo News
Un piquet de grève à Audi Forest. © Photo News

Selon la fédération sectorielle, en Flandre et à Bruxelles, une vingtaine d’entreprises sont touchées par des pertes de production qui varient entre 50 et 100 %. Dans les provinces de Liège et du Hainaut, la plupart des grandes entreprises de production sont à l’arrêt à cause des barrages. Par contre, dans les PME et les entreprises TIC, «  l’impact de la grève est quasi nul  ».

Un avion détourné

Plusieurs piquets de grève se sont installés sur le site de l’aéroport de Bierset, à Liège. Des entreprises cargo et de dépôts sont bloquées depuis le matin et certainement jusqu’à la fin de la journée. Un terminal de passagers a également été bloqué par une quinzaine de grévistes. Un vol en provenance de Malaga qui devait s’envoler, à 14 heures, vers Alicante, n’a donc pas pu atterrir à Liège. Il a été dévié vers Brussels Airport où les passagers ont été transportés par autobus.

Le syndicat socialiste bloquait depuis vendredi matin l’accès à Brucargo, la zone de Brussels Airport dédiée au transport de marchandises. L’action, à laquelle ont participé une centaine de militants, s’est achevée vers 15 heures. L’action menée chez les bagagistes a également été un succès. Swissport était à l’arrêt. Les compagnies ont dû mobiliser du personnel pour traiter les bagages. Chez Aviapartner, il y avait davantage de non-grévistes.

 

Le président de la FGTB Anvers interpellé

Le président de la FGTB anversoise, Bruno Verlaeckt, a été interpellé vendredi matin en compagnie d’une autre personne lors de la dislocation d’un piquet de grève par la police sur la Scheldelaan, l’un des axes routiers de la métropole.

Il a été libéré en début d’après-midi. «  C’est une nouvelle tentative de réduire le droit de grève et le pouvoir des travailleurs et des syndicats  », a dénoncé le SP.A d’Anvers. Les socialistes flamands déplorent l’«  intervention brutale  » de la police locale à Anvers qui a mené à l’usage de canons à eau et à l’interpellation du président de la FGTB locale.

Barrages filtrants à Walibi

En marge de la journée de grève nationale organisée par les syndicats socialistes, la FGTB a mené vendredi matin une action à l’entrée du parc d’attractions Walibi, à Wavre, pour protester contre le licenciement par la direction d’un délégué nouvellement élu lors des élections sociales. En début d’après-midi, l’action a cependant été levée : la direction est allée à la rencontre des syndicalistes protestataires, et émis certaines propositions afin de sortir du blocage. Une nouvelle réunion est programmée mardi entre les parties pour tenter de finaliser les solutions mises sur la table.

Grabuge à la clinique Saint-Luc, à Bouge

La direction de la clinique Saint-Luc à Bouge a saisi la justice pour interdire la mise en place de piquets de grève devant l’établissement, sous peine d’astreintes de 1.000 euros. Depuis 6 heures ce vendredi, les grévistes distribuent donc des tracts à l’entrée de l’hôpital afin de sensibiliser les patients et les travailleurs aux enjeux de cette grève.

Pour la CNE, il s’agit d’une première «  puisqu’un tribunal, de façon unilatérale, a donné à la direction la possibilité de contrevenir à la convention qu’elle a conclue  », a indiqué Claire de Pryck, secrétaire permanente CNE. Le syndicat regrette que la clinique n’ait pas désigné à temps le personnel chargé d’opérer un service minimum.

A lire sur Le Soir

Partager cet article
Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 10:01
Partager cet article
Repost0
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 07:12

PAME (Grèce): Solidarité avec les travailleurs de France

22 Mai 2016

Rédigé par Jeunes Communistes de Lyon et publié depuis Overblog

​ PAME (Grèce): Solidarité avec les travailleurs de France

Le Front militant de tous les travailleurs, le PAME (affilié à la Fédération Syndicale Mondiale), qui représente le mouvement syndical de classe en Grèce, exprime sa solidarité avec le peuple de France et la lutte contre les politiques antisociales de la loi anti-travailleurs « El Khomri ».

En France, comme en Grèce, des mesures contre les travailleurs sont promus visant à protéger les profits des entreprises. La pré-condition pour leur rentabilité est cependant le massacre de la classe ouvrière. Les réductions de salaires, les coupes dans les retraites, l'abolition des droits du travail, la privatisation des soins de santé et de l'éducation. La victime principale de cette attaque est la jeunesse, qui est condamnée au chômage, ou à des conditions esclavagistes de travail!

L'imposition de la politique contre les travailleurs passe par l'extinction de toute voix de résistance. Voilà pourquoi nous assistons à une escalade d’attaques contre les droits syndicaux et les libertés syndicales, contre les travailleurs qui luttent et se mobilisent. Les forces dans le mouvement syndical, qui pendant des années ont cultivé la position de la collaboration de classe, de la retraite et du compromis aux exigences des employeurs, ont des responsabilités énormes dans ces développements. Ces forces, après avoir suivi les directives de la CIS-CES, ont adopté la «compétitivité" et "l’esprit d'entreprise" comme revendications des travailleurs.

Face à ces développements et en dépit des difficultés et des obstacles, les travailleurs de France mènent une grande lutte. Nous, le mouvement syndical de classe en Grèce, les Fédérations, les Centres de Travail et les syndicats qui se mobilisent avec le PAME, exprimons notre soutien. Nous exprimons notre solidarité avec tous les travailleurs qui marchent dans les rues de la lutte ainsi qu’aux syndicats affiliés à la FSM, qui ont un rôle principal dans les mobilisations.

Athènes, le 20 Mai 2016

 

Traduction JC Lyon. 

Lien de l'article original sur le site du PAME : ici

Partager cet article
Repost0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:57
Partager cet article
Repost0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:15

Publié le par FSC

La CGT Alsace communique

Le mouvement social contre la loi Travail en France est soutenu par les syndicats allemands. En pièce jointe vous trouverez le communiqué de presse envoyé aux médias allemands par la Confédération Syndicale Allemande de la région de Darmstadt (Hesse du sud). Les syndicats allemands ont fait l’expérience des régressions sociales initiées par les lois Harz et l’agenda 2010 du chancelier Schröder. Ils comprennent ainsi le sens de la résistance engagée par la CGT contre cette loi. Ce soutien international et cette convergence syndicale en Europe démontrent que l’acceptation de la compétition économique au détriment des salariés n’est en rien fatale et que l’avenir est dans la construction d’un rapport de forces syndical en Europe pour harmoniser les conditions sociales vers le haut. C’est ce que propose la CGT avec un code du travail du XXIème siècle véritablement protecteur pour tous les salariés.

La CGT Alsace est invitée à participer à des meetings de solidarité en Allemagne notamment à Tübingen le jeudi 16 juin et à Darmstadt le mercredi 22 juin.

Bien cordialement

Raymond RUCK
 Secrétaire Régional CRA-CGT

Partager cet article
Repost0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:00

Publié le par Front Syndical de Classe

Messages de solidarité reçus à la CGT

Vous remarquerez une absence de marque : celle de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) à laquelle nous sommes pourtant adhérents.

Cherchez l'erreur!

C'est dire aussi par ailleurs le fait que la solidarité entre travailleurs n'est pas un vain mot et que notre mouvement connaît un retentissement internationl certain!

______________________________

Messages et liste des organisations de solidarité contre la « loi travail »

(en bleu ceux des syndicats appartenant à des pays de l'UE)

OGBL – Luxembourg
FNCTTFEL- Landesverband – Luxembourg – Jean-Claude Thümmel, Président et
Franky Gilbertz, Secrétaire général

FNPR – Russie
AHIC – Azerbaijan
OSCMS - Bohême, Moravie et Silésie - République Tchèque - Stanislav Grospič,
Président.

ODT – Maroc
UGTT – Tunisie - Noureddine Taboubi, Secrétaire général par intérim
SNTPT – Sénégal – Ousmane Diagne
PEO - Chypre - Pieris Pieri, Responsable des relations internationales
CTA - Argentine - Pedro Wajiesko, Secrétaire général adjoint
Confederación Intersindical – Espagne – Secrétaire confédéral
CSP – Cameroun
CGTR – Réunion
CTC – Comores
FNV (Amsterdam) – Pays-Bas – Catelene Passchier, Vice-Présidente
PPSWU – Palestine (Palestinian Postal Service Workers’ Union) – Imad TEMEIZA
USTKE – Nouvelle Calédonie – le Bureau confédéral
GPA-djp – Autriche – le Bureau
ABVV-FGTB – Belgique
KESK – Turquie – Saziye Köse et Lami Özgen, Co-Présidents
CATUS (Confédération des syndicats autonomes de Serbie) – Ljubisav ORBOVIC,
Président
LISTE MESSAGES SOLIDARITE AU 14 JUIN 2016 – ESPACE INTERNATIONALCGT-B – Burkina Faso – Bassolma BAZIE, Secrétaire général
CIG (Confederación Intersindical Galega) – Espagne – Xosé L. Rivera JACOME
BNG (Bloque Nacionalista Galego) – Montse Prado Cores – Département des Relations
Internationales
Organisation Démocratique des Travailleurs d’Israël – Assaf Bondy, Responsable
CGT-IN – Portugal – Arménio Carlos, Secrétaire général
CGT/Maroc – Abdelali Gmira, Secrétaire général et le Bureau exécutif
CUT – Chili - Bárbara Figueroa Sandoval, Présidente et Patricia Coñomân Carrillo,
Secretaria de Derechos Humanos
Alianza Sindical Independiente –Venezuela – Carlos Navarro, Président et Leida
Marcela Leon, Secrétaire général
Histadrut –International Israël
AvitalShapira-Shabirow,responsable du Département DISK – Turquie - Arzu Çerkezoğlu, Secrétaire général et Aladdin Sarı, Chef du Département des Relations Internationales
USO (Union Syndical Obrera) – Espagne - Javier de Vicente, Secrétaire confédéral
CUT – Colombie - Rosalba Gómez, Présidente du Comité des femmes
C.G.T.G. – Guatemala – Victoriano Zacarias Mindez
CTA – Argentine - Hugo Yasky, Secrétaire général et Roberto Baradel, Secrétaire des Relations Internationales
CEDOCUT - Equateur - Mesías Tatamuez Moreno, Président
CGIL – Italie - Fausto Durante, Politiques Européennes et Internationales
GEW – Allemagne - Horst Raupp, Secrétaire régional

AFL-CIO – Seattle – Nicole Grant, Secrétaire générale

 


MESSAGES SOLIDARITE AU 14 JUIN 2016 – ESPACE INTERNATIONALRéception de messages téléphoniques

 Irakli Petrarshvili, Président du PERC et de GTUC (Géorgie) Alexandre Yarotshuk, Président de BKDP (syndicats indépendants du Belarus) ;

• AMRC (ONG du travail de Hong Kong qui couvre l’Asie du sud) ;
• NGWF – Bangladesh ;
• NTUI – Inde ;
• Zenroren – Japon ;
• Un syndicat du Pakistan ;
• USTKE – Nouvelle Calédonie ;
• O Oe To Oe Rima – Polynésie
Réception de messages vidéo (à paraître sur la page Facebook de la CGT) :
Victor BAEZ, Secrétaire général de la Confédération syndicale des Amériques (CSA) ;
Antonio LISBOA, Secrétaire aux relations internationales de la CUT, Brésil ;
Keisuke FUSE, Secrétaire aux relations internationales du ZENROREN, Japon ;
Andrés LARIGOSTIA, Responsable international de la CTA de los Trabajadores, Argentine ;
Fabio ARIAS, Secrétaire aux relations internationales de la CUT, Colombie ;
Raymundo NAVARRO, Secrétaire aux relations internationales de la CTC, Cuba.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 15:39

Contre les politiques de "Hollande, Renzi, Merkel, Draghi ..."

Contre la politique du capitalisme mondialisé

Les manifestations de soutien aux salariés français en lutte contre la loi Travail se multiplient.  Mais silence dans les médias.  Ce serait pourtant intéressant de faire une enquête chez nos voisins en allant dans les entreprises questionner les travailleurs et leurs syndicats : les Grecs, les Belges, les Italiens, les Allemands, les Anglais, tous ont à souffrir de lois identiques ... 

Ci-dessous un article relatant un appel à une manifestation de soutien le 14 juin en Allemagne.  Il y en a d'autres.  Il y en a eu d'autres.  Ainsi à Berlin, dans le quartier Kreuzberg, une manifestation a réuni 300 personnes.  Ce n'est pas rien.  En Italie, en Espagne, aux Etats-Unis ... les initiatives se multiplient.  Mais silence sur les ondes, à la télé ou sur les journaux papiers  ...

La contagion des luttes ferait-elle peur ?

Et si l'intégration européenne et les contre-réformes sociales dictées par la Commission de Bruxelles à tous les peuples de l'UE conduisaient ces mêmes peuples à lutter solidairement contre ces mesures anti-sociales, chacun dans son pays mais conscient chacun de la responsabilité de l'UE et de la commission ? Les Italiens appellent ainsi à manifester contre les politiques de "Hollande, Renzi, Merkel, Draghi ..."

Et si à la mondialisation capitaliste répondait la mondialisation des luttes ?  C'est le capitalisme mondialisé  lui-même qui crée les conditions de ces luttes.  Lui qui veut pratiquer le dumping social généralisé, il pourrait bien provoquer des conflits sociaux mondialisés.

C'est pour ces raisons que le silence règne dans les salles de rédactions et sur Internet à propos des réactions des salariés étrangers et de leurs syndicats à ce qui se passe en France.

AC

Messages d’outre-Atlantique contre la loi travail

Quelques images de travailleuses et travailleurs des Etats-Unis, membres de l’United Electrical Workers (Travailleurs Unis de l’Electricité) en solidarité avec les grèves en France contre la loi El Khomri.

Montpelier (Vermont) :

UEW1

Chicago (Illinois) :

UEW2UEW5

Erié (Pennsylvanie) :

UEW3

Butler (Indiana) :

UEW4

Bureau syndical de la région Nord-Est (Maine, New Hampshire, Vermont, Massachusetts, Rhode Island, Connecticut, New York, New Jersey et Pennsylvanie) :

UEW6

 

Des deux côtés des Alpes, une même lutte contre le capital !

 

[...] Des rassemblements et manifestations sont ainsi organisés ce 14 juin comme à Zurich, Leipzig ou San Francisco.

En Italie, des camarades ont déjà organisé des actions de solidarité comme à Livourne, Rome ou Milan. Ce 14 juin, selon le journal communiste en ligne Contro Piano, d’autres manifestations sont prévues en solidarité avec les grèves en France et contre les politiques anti-ouvrières de « Hollande, Renzi, Merkel, Draghi, etc. » notamment à Florence, Rome, Milan ou Bologne.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 15:08
lundi, 6 juin 2016 sur le site de la FGTB.

 

 

La FGTB manifeste tout son soutien et toute sa solidarité avec les actions menées actuellement contre la « Loi travail » en France.


La FGTB s’associe pleinement aux revendications et propositions portées par la CGT et FO et condamne fermement les tentatives d’intimidation menées à leur encontre.


En Belgique, la situation est similaire et les mobilisations s’organisent contre le projet de Loi travail de Kris Peeters, notre ministre du travail. Nous étions 80 000 manifestants à Bruxelles le 24 mai contre le projet de Loi Travail. Les services publics étaient en grève ce 31 mai et une grève générale sera organisée le 24 juin. Nous aussi nous faisons face à un gouvernement qui ne veut pas nous écouter et détruit la vraie concertation sociale, nous aussi nous faisons face à une volonté de toujours plus flexibiliser les conditions de travail, nous aussi nous faisons face à un désinvestissement dans les services publics. Et nous aussi, on nous dit que « ça va mieux » alors que les réalités du monde du travail indiquent tout le contraire.


Ces mobilisations indiquent qu’il est aujourd’hui plus que jamais nécessaire d’unir nos forces, au niveau européen, pour contrer ces attaques aux droits sociaux et aux droits des travailleurs. Parce qu’en Europe, c’est vers une précarisation toujours croissante de l’emploi qu’on se dirige. On le voit déjà en Espagne, en Italie, en Allemagne. Maintenant, c’est au tour de la France et la Belgique avec toujours le même objectif: accélérer encore les politiques d’austérité et imposer une flexibilité généralisée des travailleurs, tout ça en attaquant les droits syndicaux.


Plus que jamais, nous sommes donc solidaires et continuerons à porter avec vous nos revendications et propositions pour des alternatives et pour une société juste et solidaire, avec des services publics de qualité, une sécurité sociale forte, une fiscalité juste, le respect de la concertation sociale et la liberté de négocier!

Partager cet article
Repost0
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 14:45
Lu sur le site de la CGT Midi-Pyrénées
Conférence de presse du lundi 6 juin 2016

Ce lundi 6 juin s'est tenue une intersyndicale régionale CGT, FSU et Solidaire suivie d'une conférence de presse.

Conference

Il a été décidé :
• d'accentuer les blocages des ordures ménagères, déchetterie, incinération sur la région, sur Toulouse
en particulier, à partir de la fin de semaine.
• d'accentuer les blocages sur le transport (au-delà des cheminots).
Lundi 13 juin, 12 heures, sortie Métro Verdier, à Toulouse (jour du 1er match à Toulouse) : Meeting international, en présence des camarades des OS des pays qui viennent jouer à Toulouse (Espagne, Italie, Rép. Tchèque, Suède, Pays de Galles, Russie).
• Des tracts seront édités dans toutes les langues pour distributions aux supporters pour leur expliquer le climat social en France autour de la Fan Zone  (12 000 supporters sur 10 matchs). La votation citoyenne sera également organisée à cet endroit là.
La même initiative sera organisée autour du stadium avec autorisation de l'UEFA.
• Mardi 14 juin, journée nationale interprofessionnelle. Une manifestation a lieu à Paris, d'autres sont annoncées dans les départements de Midi-Pyrénées.
• Lundi 20 juin 2016, Manifestation régionale.

                                                    Visualisez le reportage de France 3
Visualisez l'article de La Dépêche

Partager cet article
Repost0

Articles Récents