Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
9 juin 2018 6 09 /06 /juin /2018 12:47

 

Vanessa Angustia est sénatrice d’Izquierda Unida / Podemos dans l’Etat espagnol. Elle faisait partie de la délégation d’accompagnement international présente au Venezuela lors des élections du 20 mai dernier qui ont abouti à la réélection de Nicolas Maduro à la présidence de la république.

Deux jours après la tenue de ces élections, la sénatrice a interpelé le Sénat espagnol au sujet des raisons pour lesquelles le gouvernement de l’Espagne ne reconnaissait pas la légitimité des résultats électoraux au Venezuela, en signalant que cette position était “antidémocratique, qu’elle constituait une ingérence qui faisait fi de la volonté émanant du peuple vénézuélien”.[...]

La suite ici sur le site du Grand soir : https://www.legrandsoir.info/la-grande-victoire-du-venezuela-c-est-d-avoir-un-pouvoir-populaire-organise.html

Partager cet article
Repost0
9 juin 2018 6 09 /06 /juin /2018 12:38

Message involontaire lancé par le président Porochenko et ses services : en matière de « fake news » (mensonges fabriqués), nous excellons.

1er juin 2018

S’il y avait une coupe du monde dans l’art de se tirer une balle dans le pied, nul doute que certains dirigeants occidentaux seraient bien placés pour grimper sur le podium. La trouvaille (aujourd’hui abandonnée) du président de la République italien de nommer un ancien dirigeant du FMI comme chef du gouvernement en réponse au vote anti-austérité de nos voisins transalpins était déjà à saluer ; l’intervention du commissaire européen Oettinger (pour laquelle il s’est finalement excusé), déclarant compter sur les marchés pour remettre les idées en place aux électeurs de ce même pays mérite également un coup de chapeau ; sans évoquer bien sûr le président américain déchirant l’accord avec l’Iran, contribuant ainsi à réchauffer (un peu) les relations entre Paris et Berlin d’un côté, Moscou de l’autre, et faisant en outre grimper les cours du pétrole, au grand bénéfice (notamment) de la Russie.

Mais la palme – provisoire, on l’espère – pourrait sans doute revenir à la performance que viennent d’accomplir les services secrets ukrainiens (SBU). Comme nul ne l’ignore plus, ceux-ci ont monté une très subtile mise en scène faisant croire au monde entier que le journaliste russe Arkady Babtchenko, un opposant déclaré du Kremlin installé en Ukraine, avait été assassiné. Sous-entendu évident pour tout un chacun : par les services russes.

Très fier de lui, le chef du SBU a lui-même révélé la supercherie. Dans les médias dits main stream (la chaîne Arte, par exemple), quelques premières réactions se sont manifestées sur le registre : bon, ce n’était pas les Russes, mais cela aurait pu. Las, cette tonalité n’a pas pu tenir longtemps, tant le coup est vite apparu comme totalement irresponsable.

Message involontaire lancé par le président Porochenko et ses services : en matière de « fake news » (mensonges fabriqués), nous excellons.

[...]

La suite ici sur le site de Ruptures :https://ruptures-presse.fr/actu/babtchenko-sbu-ue/

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2018 3 06 /06 /juin /2018 17:29

Et surtout, toucher de moins en moins au Capital, au grand Capital qui pressure et les salariés et les PME à qui il dicte ses conditions  ...

Toujours plus, pour toujours plus de dividendes ...

Partager cet article
Repost0
6 juin 2018 3 06 /06 /juin /2018 17:09

là-bas si j'y suis

Partager cet article
Repost0
23 mai 2018 3 23 /05 /mai /2018 23:08

Publié par Venezuela infos

Journaliste et ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, Maurice Lemoine (ici au Paraguay) couvre l’Amérique Latine depuis plus de quarante ans. Derniers ouvrages parus (entre autres): “Chávez Presidente”, « Sur les eaux noires du fleuve », “Cinq cubains á Miami” et “Les enfatns cachés du général Pinochet”

Courrier au médiateur

auditeurs.inter@radiofrance.com

http://mediateur.radiofrance.fr/mediateur/

Le service public de radiodiffusion et de télévision français a-t-il pour vocation d’informer les citoyens ou d’être le porte-parole de l’opposition vénézuélienne ? La question est posée tant le lynchage mené par ses différentes chaînes – avec, en tête de gondole, France Inter et France culture –  contre la République bolivarienne du Venezuela a redoublé de violence (s’il était possible) à l’occasion de l’élection présidentielle du 20 mai, laquelle a vu la réélection du président Nicolás Maduro.

La critique du gouvernement dit « bolivarien » est légitime, dans le cadre, démocratique, de tout média d’information ou d’analyse digne de ce nom. Néanmoins, et sans entrer dans un débat sur le Venezuela qui nécessiterait de longs développements, comment la quasi totalité de vos propagandistes à microphone peut-elle affirmer que ce denier scrutin s’est déroulé sans opposition ? Jusqu’à preuve du contraire, il n’a été boycotté que par la droite dure et l’extrême droite, d’où une abstention similaire à celles enregistrées, par exemple, lors des présidentielles chiliennes de 2013 et 2017, la colombienne de 2014 ou… le second tour des législatives françaises de 2017 ! [...]

Lire le courrier au médiateur intégral ici :https://venezuelainfos.wordpress.com/2018/05/23/ne-mappelez-plus-radio-france/

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2018 3 23 /05 /mai /2018 22:35

Le Royaume-Uni annonçait mercredi 16 mai la renationalisation d'une partie de ses lignes de chemin de fer.  Le programme avait été lancé en 1993, sous un gouvernement conservateur.  Il fut achevé par Tony Blair ...

 

Réforme de la SNCF : la France à la remorque du Royaume-Uni

Alors que vient d’être révélé un document de travail faisant craindre la privatisation de la SNCF à moyen-terme, le Royaume-Uni annonçait mercredi 16 mai la renationalisation d’une partie de ses lignes de chemins de fer. Cette annonce porte un coup d’arrêt au processus de privatisation lancé en 1993 par les conservateurs et achevé avec entrain par le gouvernement travailliste de Tony Blair en 1997. Elle n’est pas sans faire écho à l’élection de Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste ainsi qu’aux succès et à la popularité nouvelle du Labour : la Grande-Bretagne, durement frappée par la crise de 2008, semble progressivement tourner le dos à l’héritage de Margaret Thatcher et de la « Troisième voie » si chère à Tony Blair. Emmanuel Macron, quant à lui, embrasse pourtant pleinement le projet blairiste. Avec vingt ans de retard.

[...]

Lire l'article sur "Le vent se lève" :

Partager cet article
Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 15:07

Aux Etats-Unis, de plus en plus de travailleurs sont contraints de dormir à bord de leur véhicule, faute de pouvoir se payer un logement. En Californie, certaines villes ont même décidé de laisser à disposition des parkings gratuits.

" Près de 40% d'entre eux ont un emploi. "

" 30% ont plus de 50 ans. "

Lire l'article ici : https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-les-americains-de-plus-en-plus-nombreux-a-dormir-dans-leur-voiture_2755549.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20180517-[lestitres-coldroite/titre6]

Partager cet article
Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 13:27

Communiqué du Parti de la démondialisation (Pardem)
 
Le 16 mai 2018.
 
Manif13Mai2018 600

Le Parti de la démondialisation appelle à participer aux manifestations, partout en France, le 26 mai, « une marée populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité ». Réunis à l’initiative de l’association Attac, plusieurs organisations syndicales, politiques et associatives ont adopté un communiqué pour appeler à ces manifestations. Le Parti de la démondialisation, volontaire pour participer à cette dynamique, a signé ce texte.

Toutefois, les dirigeants de la CGT et du NPA ont refusé la signature du Pardem avec l’accord d’autres organisations, a-t-on appris, sans que les noms de celles-ci nous aient été communiqués. À force de demandes réitérées, la CGT nous a répondu par la voix d’Elsa Conseil, directrice de cabinet du secrétaire général Philippe Martinez : « En ce qui concerne la CGT, si le PARDEM avait fait partie du périmètre d'origine de la préparation du 26 mai, nous n'aurions certainement pas eu la même approche de l'initiative. En effet, les questions du "souverainisme" et de la sortie de l'Union Européenne sont loin d'être des questions secondaires pour la CGT. »

Ainsi ce sont les positions du Pardem sur la mondialisation néolibérale et la tyrannie de l’Union européenne qui conduisent les dirigeants de ces organisations à de telles fautes politiques.

Car au-delà du Pardem, cette attitude traduit un état d’esprit sectaire et défensif. Soit le mouvement qui est peut-être en train de naître réduira son périmètre aux sympathisants dits « de gauche », voire d’extrême gauche, et alors il perdra, soit il s’ouvrira largement à tous les citoyens victimes des politiques néolibérales impulsées par l’Union européenne et son agent qu’est Emmanuel Macron.

La condition du succès est le rassemblement le plus large possible. Au travers du Pardem, ce sont tous les abstentionnistes et tous ceux qui exigent la restauration de la démocratie et le retour de la pleine et entière indépendance de la France qui sont écartés. Pourtant, ce sont bien les classes populaires qui portent massivement cette exigence.

Ainsi, une nouvelle fois, par européisme, des organisations de gauche offrent un beau cadeau au Front national.

Quoiqu’il en soit, le Parti de la démondialisation œuvrera au succès de ces manifestations. Il agira pour l’autonomie de cette dynamique populaire afin qu’elle ne soit pas simplement une tentative de recomposition et de récupération d’une gauche en lambeaux.

Pour connaître réellement les positions du Pardem et non leur caricature, voici quelques liens avec des textes intégraux du Pardem ...

http://www.actioncommuniste.fr/2018/03/22-mars-2018-tous-ensemble-contre-la-politique-de-macron-et-de-l-union-europeenne-appel-du-pardem-manifestations-a-rouen-dieppe-le-h

http://www.actioncommuniste.fr/2017/06/pourquoi-personne-ne-parle-de-la-volteface-du-front-national-sur-l-euro-et-l-union-europeenne.html

http://www.actioncommuniste.fr/2018/03/comment-l-union-europeenne-fixe-la-marche-a-suivre-pour-liberaliser-les-services-publics-organiser-la-concurrence-a-travers-notammen

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 14:09
Partager cet article
Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 09:29

"La marche forcée vers la privatisation des services publics depuis bientôt trente ans a signé la fin des investissements, la hausse des prix, la dégradation des prestations. Les effectifs ont drastiquement baissé et les conditions de travail se sont détériorées… Décryptage. " Humanité;

Extraits et l'article intégral ci-dessous sur Humanité.fr. 

Les menteurs

Paul Quilès, ministre socialiste, disait à propos de France Télécom en 1990 : « Le service public est notre bien commun, tout idée de privatisation est totalement étrangère à ma démarche et celle du premier ministre. »

Nicolas Sarkozy, promettait en 2004 qu’« EDF-GDF ne sera pas privatisé »

Christine Lagarde jurait en juillet 2008 que « La Poste restera, et ce n’est pas négociable, une entreprise publique ».

Commentaires - Il manque dans l'article publié par l'Humanité une analyse de taille : le rôle de la commission de Bruxelles dans ces privatisations comme celle de la SNCF que s'efforcent de dissimuler le gouvernement Philippe et sa ministre des transports.  "Cachez cette UE que nous ne saurions voir" semblent dire tous les acteurs du conflit. 

Qui a donc intérêt à masquer les responsabilités des traités européens successifs, des recommandations de l'UE ?  Certainement pas les cheminots, ni les fonctionnaires, ni les salariés de plus en plus précarisés et victimes de la Loi Travail. 

E. Macron, candidat à la présidentielle, défendait bec et ongles toute la politique de Bruxelles.  Sa liste aux européennes sera sur une ligne ultra-libérale et ultra-européiste.  La droite a pareillement mis en oeuvre les privatisations, les contre-réformes des retraites, de la sécurité sociale.  La seconde droite, le PS, qui a son représentant à la commission avec P. Moscovici a poursuivi ... Et en même temps, le président de la commission et les conseils européens sont complètement partie prenante, inspirateurs des politiques de privatisations et de libéralisation des services publics en France. Tous ceux-là promeuvent le dogme de "concurrence libre et non faussée" qui guident toutes les politiques européennes.  Les 4 paquets ferroviaires qui depuis 1991 dictent les contre-réformes de la SNCF en sont le fruit.  

Il ne suffit pas de dénoncer la logique financière et libérale à l'oeuvre.  Pourquoi donc protéger les responsables européens et les institutions qui servent cette logique ? A la veille des élections européennes, c'est ce qu'ils espèrent.  D'ailleurs, ils se taisent.  Profil bas. Mrs Juncker et Moscovici se font transparents.  De l'UE et de la commission, pas question.  Ce n'est pas à nous de les aider.  Au contraire.  Mettons les en lumière.  Nommons les et accusons les, tous!  Sinon on assistera à une politique de vaste blanchiment de l'UE et de la commission ... qui pourra impunément poursuivre sa politique au service des multinationales. 

Yvette Genestal

Partager cet article
Repost0

Articles Récents