Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 08:21
Kurdistan : l'invasion dont personne ne veut parler
Kurdistan : l'invasion dont personne ne veut parlerKurdistan : l'invasion dont personne ne veut parler

Leandro Albani
19 avril 2022


Alors que le monde frémit à cause de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, le président turc ne perd pas de temps pour lancer une invasion militaire massive contre le Kurdistan irakien.

Dimanche dernier, le ministre turc de la défense Hulusi Akar a annoncé que la Turquie avait lancé le même jour l'opération "Griffe verrouillée" contre différentes zones de Bashur (Kurdistan irakien), dans le seul but de frapper les forces de guérilla du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). L'insurrection kurde, qui se bat depuis plus de 40 ans, est basée dans les monts Qandil, un vaste territoire libéré qui constitue la frontière naturelle avec l'Iran.

La justification du gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan pour cette attaque massive, en violation des lois internationales sur la souveraineté territoriale, est la même que d'habitude. Le ministre Akar l'a répété pour dissiper les doutes : "Nous sommes déterminés à sauver notre noble nation du déshonneur du terrorisme qui punit notre pays depuis 40 ans. Notre combat se poursuivra jusqu'à ce que le dernier terroriste ait été neutralisé".

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
27 mars 2021 6 27 /03 /mars /2021 17:32

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost0
28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 16:23

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Les communistes turcs ont porté plainte contre Erdogan pour la torture de manifestants à l'université de Bogazici
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2019 3 25 /09 /septembre /2019 15:02

Mouna Alno-Nakhal
publié le 19 septembre 2019

sur le site de Polex

Le lundi 16 septembre, les présidents des trois États garants du « processus d’Astana » de désescalade militaire en Syrie ont tenu leur cinquième sommet tripartite à Ankara. Dans un premier temps, le président turc a fait savoir que la solution à Idleb ne pouvait être que politique et, qu’avant le début de ce sommet, il avait eu avec le président Poutine et le président Rohani des entretiens bilatéraux ayant porté sur divers points ne se limitant pas à la Syrie.

Dans un deuxième temps, les trois présidents ont tenu une conférence de presse commune [1] au cours de laquelle ils ont réaffirmé les constantes des communiqués précédents quant au respect de la souveraineté, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale de la Syrie ; les nouvelles annonces se limitant à la liste du « Comité constitutionnel » quasiment réglée, à la tenue du prochain sommet à Téhéran avec invitation de l’Irak et du Liban en tant qu’observateurs et, soit dit en passant, au conseil malin ou malicieux de M. Poutine aux autorités saoudiennes de protéger leurs familles et leur pays en suivant les préceptes du Coran ou, sinon, en achetant des systèmes antiaériens à la Russie comme l’Iran l’a déjà fait en achetant les systèmes de missiles russes S-300, comme la Turquie l’a déjà fait en achetant les systèmes de missiles russes S-400. [2]

Mais ni les S-400, ni le rappel par M. Poutine des « échanges économiques et commerciaux à hauteur de 25 milliards de dollars en 2018, notamment sur le plan énergétique avec la construction du réseau gazier et de la centrale nucléaire en Turquie » n’ont empêché le président turc d’exposer son projet de colonisation du Nord de la Syrie au nez et à la barbe du président Poutine et du président Rohani, en ouverture et en fermeture de la conférence de presse commune. En effet : [...}

La suite ci-dessous :

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents