Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 18:02
Professeurs et lycéens dénoncent une distanciation physique impossible à mettre en place dans leur établissement, comme ici au lycée Marcel-Sembat à Sotteville-lès-Rouen. (©DR)

Professeurs et lycéens dénoncent une distanciation physique impossible à mettre en place dans leur établissement, comme ici au lycée Marcel-Sembat à Sotteville-lès-Rouen. (©DR)

Alors que pour ce deuxième confinement, le système scolaire n'est pas à l'arrêt, des lycéens et des professeurs de l'agglo de Rouen dénoncent une distanciation physique impossible.

Les images parlent d’elles-mêmes. Que ce soit dans les classes, les couloirs, les halls, les cantines ou encore sous les préaux des établissements scolaires, la distanciation physique d’un mètre entre chaque élève est impossible à respecter dans des lycées de l’agglomération de Rouen (Seine-Maritime).

Même si le masque paraît largement porté, les regroupements massifs semblent difficile à éviter.

[...]

La suite ici : https://actu.fr/normandie/sotteville-les-rouen_76681/dans-l-agglo-de-rouen-lyceens-et-profs-denoncent-une-distance-physique-impossible_37217723.html

 

 

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 17:45

RT france

Des dizaines de lycéens se sont réunis devant le lycée Colbert à Paris pour demander la fermeture de leur établissement en l'absence de protocole sanitaire renforcé. Un rassemblement qui a donné lieu à des affrontements avec la police.

De violentes confrontations se déroulent depuis le matin du 3 novembre 2020 devant le lycée Colbert du Xe arrondissement de la capitale. Des dizaines d’étudiants protestent contre la gestion de la pandémie. Les lycéens demandent «la fermeture des établissements tant qu’un véritable protocole sanitaire ne sera pas mis en place», rapporte le journaliste de RT France Charles Baudry présent sur place.

Lors de ce rassemblement, un journaliste a été gazé alors qu’il filmait les lycéens venus protester. Sur la vidéo mise en ligne par une journaliste de Sputnik, on peut entendre la personne qui filme parler aux policiers : «On va aller de l’autre côté.» Un membre des forces de l'ordre dit à son collègue «écrase-les, tant pis». L’une des personnes présentes demande au policier : «Pardon ? Répétez». Un policier use alors de sa bombe lacrymogène. Son collègue l'encourage : «Non, non, mais gaze-les si ça continue, allez, allez». Le journaliste Clément Lanot est visé en plein visage pendant plusieurs secondes. [...]

Vu sur canempechepasnicolas

Lire la suite sur RT : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement

Des dizaines de lycéens se sont réunis devant le lycée Colbert à Paris pour demander la fermeture de leur établissement en l'absence de protocole sanitaire renforcé. Un rassemblement qui a donné lieu à des affrontements avec la police. De violentes confrontations se déroulent depuis le matin du 3 novembre 2020 devant le lycée Colbert du Xe arrondissement de la capitale. Des dizaines d’étudiants protestent contre la gestion de la pandémie. Les lycéens demandent «la fermeture des établissements tant qu’un véritable protocole sanitaire ne sera pas mis en place», rapporte le journaliste de RT France Charles Baudry présent sur place.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement
Paris : des lycéens manifestent contre l'ouverture des établissements en période de confinement

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement
Paris : des lycéens manifestent contre l'ouverture des établissements en période de confinement

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement
Paris : des lycéens manifestent contre l'ouverture des établissements en période de confinement

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement

Partager cet article

Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 16:10
1ère Photo : travaux de sécurisation du groupe d'immeubles où a eu lieu le dernier effondrement de balcons sur Sotteville-lès-Rouen.  2ème  photo : un balcon du Flandre lors de notre passage avec France 3 Normandie.
1ère Photo : travaux de sécurisation du groupe d'immeubles où a eu lieu le dernier effondrement de balcons sur Sotteville-lès-Rouen.  2ème  photo : un balcon du Flandre lors de notre passage avec France 3 Normandie.

1ère Photo : travaux de sécurisation du groupe d'immeubles où a eu lieu le dernier effondrement de balcons sur Sotteville-lès-Rouen. 2ème photo : un balcon du Flandre lors de notre passage avec France 3 Normandie.

Des bailleurs sociaux vraiment responsables ?

 

Nous vous avons longuement parlé sur le site du problème des balcons de la barre d'immeubles hlm du Flandre à Sotteville-lès-Rouen, d'une part car ils symbolisent vraiment l'absence de sérieux des bailleurs ( en l’occurrence ICF Habitat), et d'autre part, car vu l'ampleur des dégâts et l'importance du site sur l'agglo rouennaise, nous avions pu faire un reportage conjoint avec France 3 Normandie, suite à l'appel d'un citoyen lanceur d'alerte.  Au moment d'écrire cet article les balcons sont toujours condamnés, et les travaux n'ont pas encore débuté... cela fait donc plusieurs années d'inaction, et un bailleur qui ne cesse de minimiser le problème...

 

Et bien pendant ce temps d'autres sites, appartenant à d'autres bailleurs sociaux, voient les accidents se multiplier, le dernier en date, lui aussi sur Sotteville-lès-Rouen, est l’effondrement le lundi  20 avril, d'un balcon d'une résidence hlm appartenant au Toit Familial à proximité du mythique Stade d'athlétisme Jean Adret. Ce balcon tombant sur un autre, ce sont donc deux logements et autant de familles qui auraient pu être  blessées voir pire... [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article

Repost0
4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 15:09

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

"Il est démontré que le confinement strict est le moyen le plus sûr pour stopper net l'épidémie. Peu importe qu'il émane d'une « dictature » ou d'une « démocratie », pourvu qu'il soit mis en œuvre. Comme disait Deng Xiaoping : « Peu importe que le chat soit blanc ou noir, pourvu qu'il attrape les souris. » Les virus ne font pas de politique."

Partager cet article

Repost0

Articles Récents