Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 15:05
C'est face à la montée des forces nazies en Allemagne que le KPD lança un appel à l'action antifasciste et des comités furent créés dans tout le pays en 1932

Le KPD – Parti Communiste d'Allemagne – avait développé la RFB, Roter Frontkämpferbund, l'Union des Combattants du Front Rouge, troupes de choc du Parti devant au fur et à mesure se transformer en Armée rouge. Mais le KPD ne devait pas qu'affronter les nazis, il devait également affronter le SPD – parti socialiste – qui était violemment anti-communiste, participait aux institutions et soutenait la répression à l'encontre du KPD.

La ligne du KPD était ainsi bien sûr de gagner la base socialiste et de rejeter totalement la direction du SPD, considéré comme « social-fasciste. » La social-démocratie était vue comme l'obstacle à l'unité des masses pour la révolution. Le problème étant, avec la progression des SA, que le SPD ne faisait pas que s'opposer à la révolution, ce qui théoriquement ne faisait que perdre du temps par rapport à l'inévitable révolution.

Ce qu'il faisait également, c'est s'opposer à la lutte antifasciste, de plus en plus vitale. Ainsi, suite à la manifestation de force nazie de Braunschweig en octobre 1931, la social-démocratie unifia ses forces dans le Eiserne Front, le front de fer. Cette organisation reprit comme symbole les « trois flèches », symbole républicain anti-nazi et anti-communiste ; la social-démocratie refusait toute alliance avec les communist
es.

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2021 2 13 /07 /juillet /2021 22:58

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2021 5 28 /05 /mai /2021 15:58

Jeudi 27 mai 2021 par ANC

Pour nous, et c’est particulièrement vrai dans cette période où l’épidémie a été le prétexte à attaquer tous les droits, nous ne nous présentons pas aux élections avec un catalogue de promesses que nous serions libres d’oublier une fois élus, mais pour en finir avec la délégation de pouvoir et lutter avec vous pour ce que nous devons gagner ensemble.

Notre seul engagement : lutter avec vous.
Sans lutte aucun élu ne peut réaliser de grandes avancées.

Notre conviction  : le peuple de France ne rejette pas LA politique mais LES politiques parce qu’il est privé de souveraineté nationale et populaire par des gouvernants qui passent leur temps à faire rentrer par la fenêtre ce que le peuple a rejeté par la porte.

De ce point de vue l’Union européenne est une machine à ôter au peuple tout pouvoir de décision. Elle est d’ailleurs à l’offensive pour casser l’état français et les lois dites de décentralisation ont aggravé cela les unes après les autres.

Notre conception  : les questions stratégiques ne doivent pas prendre le pas sur les choix de société et si l’union est une nécessité elle ne peut pas se faire avec des organisations qui ne veulent pas changer de société.

Quelques pistes de réflexion

Les départements, ont été conçus dans la foulée de la Révolution française avec un souci : l’égalité d’accès au service public déconcentré avec un découpage mettant chaque citoyen à égal temps d’accès des représentations de l’état.

Avec l’UE ce qui est en cours c’est de remplacer les conseils départementaux élus par des métropoles, collectivités dont les dirigeants ne sont plus élus par la population mais par des conseils municipaux de plus en plus démunis de pouvoir ce qui permet toutes les manœuvres comme on l’a vu lors des dernières municipales à Bordeaux et Marseille par exemple.

La création des régions résulte, elle, d’une volonté de casser les états nationaux pour faire une UE des régions sur le modèle allemand des Landers dans laquelle les responsables politiques sont de plus en plus éloignés des citoyennes et citoyens.

Ce qui est en jeu aujourd’hui à travers les institutions locales avec la soumission volontaire des gouvernements, c’est la fin de deux notions fondamentales :

  • L’égalité de traitement qui fait que chaque individu a les mêmes droits en matière de transport, d’énergie, de logement, d’emploi, de formation, d’accès au pouvoir…
  • La solidarité nationale qui organise cette égalité sur l’ensemble du territoire

Ces deux notions, seul un service public étendu et contrôlé par le peuple peut les permettre.

Dans cet esprit, pour les élections locales nous appelons à combattre la droite et son extrême dont le programme va à l’encontre de ce qui précède.

Nous appelons à soutenir les candidatures, s’il y en a, qui proposeront de se battre au côté de la population pour le développement du service public et s’affranchir de la tutelle de l’UE.

Tout le reste n’est que clientélisme, bavardage et aménagement d’un capitalisme à bout de souffle pilleur de peuples et fauteur de guerres comme actuellement en Afrique et au Moyen Orient.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 16:45

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 15:40

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Débat au PCF - Une candidature du PCF aux prochaines présidentielles ?  Mais avec quels objectifs ?
Partager cet article
Repost0
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 14:49
Elections en Israël - Une exception dans la vie politique israélienne : Dans la ville sainte de Nazareth, la Liste Unie (communiste et partis arabes) remporte 64,27% des voix
Les Israélien.ne.s se sont rendus aux urnes pour la quatrième fois en quatre ans dans ce qui est largement considéré comme un référendum en faveur du Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

Ce scrutin, qui se déroule pendant une campagne de très large vaccination contre le Covid-19, a vu la victoire du Likoud (extrême droite) et un effondrement de la participation qui passe de 71,52% à 59,93%.

C'est l'un des facteurs qui explique l'effondrement électoral de la Liste Unifiée conduite par les communiste du Hadash en alliance avec des partis arabes laïcs (Balad, Ta'al).

Article et traduction Nico Maury

Nazareth est une exception dans la vie politique et une exception dans les résultats des élections législatives qui se sont déroulées mardi.

La ville sainte du christianisme et plus grande ville arabe d'Israël (peuplée de 75.500 habitant.e.s) est fortement marquée par le communisme., c'est une ville qui fut gérée pendant 38 ans par le Parti Communiste (jusqu'en 2013).

A l'issue des nouvelles élections générales, c'est la Liste unie, conduite par le député communiste Ayman Odeh, qui s'impose très majoritairement avec 64,27% des voix. Mais, à la différence de mars 2020, la Liste Unie était divisée et la participation s'est effondrée à 39,03% contre 60% il y a un an. [...]

La suite ici :  https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Dans-la-ville-sainte-de-Nazareth-la-Liste-Unie-communiste-et-partis-arabes-remporte-6427-des-voix_a15610.html
 

Partager cet article
Repost0
16 février 2021 2 16 /02 /février /2021 10:09

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost0
7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 16:13

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Extrait :

Il a été condamné dixit la juge pour : « être connu et incité à la mobilisation sociale » (il a d’ailleurs ajouté à la couverture de son dernier album Cancion para la revuelta y la soledad : Avertissement judiciaire incite à la mobilisation sociale).

On lui a reproché d’être solidaire des prisonniers politiques et de réclamer l’amnistie, particulièrement le Camarade Arenas, secrétaire général du PCE(r), en prison depuis de longues années ou par exemple Isabel Aparicio, assassinée en prison par refus de soins. On appelait cela : « apologie du terrorisme » dans l’État franquiste.

On lui reproche aussi des « injures aux corps constitués » car il a déclaré que la Garde Civile avait tué dans le détroit de Gibraltar ( en référence au 15 immigrants mort noyé à Tarajal quand la police leur a tiré dessus avec des balles de gomme).

Il a aussi été condamné pour insulte à la monarchie car il a déclaré que Juan Carlos était un voleur, et c’est d’ailleurs pour cela qu’il s’est enfui d’Espagne. Il a déclaré qu’avec ces condamnations le régime cherchait à faire un exemple pour intimider d’autres chanteurs qui lui ont dit en privé qu’ils étaient d’accord avec lui.

Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 16:42
Devant chez Pfizer et au siège de l'OMS, le PCF mobilise pour la levée en urgence des brevets sur les vaccins

« Les vaccins découverts peuvent et doivent tomber dans le domaine public, c’est la demande que nous faisons ici à Pfizer », résume d’emblée, lors d’une prise de parole, Fabien Roussel, secrétaire national du PCF.

 

Le PCF relaie ainsi une campagne européenne.

"Le PCF a lancé le 30 novembre dernier, avec des associations, ONG's, syndicats et une quinzaine de forces politiques au niveau européen l'initiative citoyenne européenne #PasdeProfitSurLaPandemie #Right2Cure", lit-on sur le site du Parti communiste français.

A l'heure où ça bloque partout en France sur les vaccins, cette revendication semble de bon sens.  Les personnes de plus de 75 ans, avec des facteurs de comorbidité, sont nombreuses à ne pas avoir pu prendre rendez-vous.  Manque de vaccins, gestion calamiteuse des rendez-vous confiée à des organismes privés, tout semble être fait par ce gouvernement pour mettre les Français en rage.  Jusqu'aux vaccins russe et chinois dont les médias bien-pensants nous ont seriné depuis des mois l'efficacité douteuse ... Avant d'effectuer depuis le début de la semaine un revirement spectaculaire.

L'idéologie occidentale ( impérialisme étatsunien ) et libéralo-capitaliste ( concurrence libre et non faussée) nous fait décidément grand tort.  Un certain nombre d'entre nous en mourront. 

L'initiative du PCF est ici la bienvenue.  Il s'agit d'une campagne européenne.  Mais les initiatives nationales seront beaucoup plus visibles et plus efficaces. L'UE est beaucoup trop opaque et lointaine.  On espère que d'autres forces se joindront, en France, aux militants et élus communistes.

Dommage que Maud Vergnol, codirectrice de la rédaction de l’Humanité, n'ait pas rappelé cette campagne à France TV Info le 3 Février dernier.  Sans doute est-ce parce que le quotidien dont elle est journaliste, n'est plus, depuis bien longtemps, le journal du PCF. (Après le XXVIIIe congrès du Parti communiste français (1994), la mention « organe central du PCF » est remplacée par « journal du PCF ». À l'occasion d'une nouvelle formule en 1999, la mention du lien avec le parti est supprimée). 

YG

Plus d'infos sur cette campagne en cliquant sur les liens ci-dessous :

Organisations qui, en France, soutiennent l'initiative

Association des médecins urgentistes de France (AMUF)
Comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité
Confédération de la CGT
CGT Fédération de la santé et de l’action sociale
CGT Fédération nationale des industries chimiques
CGT Syndicat Sanofi
Convergence des services publics
Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité
Économistes atterrés
Fédération des mutuelles de France
Fédération nationale des centres de santé
Fédération SUD Santé-Sociaux
FSU – Fédération Syndicale Unitaire
Fondation Gabriel Péri
La France Insoumise
Oxfam France
PCF
People’s Health Movement France
République & Socialisme
Solidaires
Solimut Mutuelle
Union syndicale de la psychiatrie
Union Sante Départementale du Val de Marne
Union syndicale Solidaires
Union syndicale des médecins de centres de santé

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 10:46

A priori cette position du vice président du comité central du KPRF concernant Navalny est celle qui se rapproche le plus de la nôtre. En effet face à cet opposant qui ne représente qu’entre 2 et 4% des électeurs on se demande pourquoi le pouvoir russe déploie une telle armada. De deux solutions où dans le cadre de l’installation de la nouvelle équipe néo-conservatrice de Biden, le Kremlin a des informations que nous n’avons pas ou, comme le laissent entendre ici nos camarades du KPRF, il y a selon leur analyse au sein du pouvoir une aile libérale, une cinquième colonne qui veut achever la dislocation de la Russie et qui invente un opposant en le soutenant en sous main. (note de Danielle Bleitrach et traduction de Marianne Dunlop) :

 

On a l’impression que certains groupes au pouvoir font délibérément de Navalny la principale figure d’opposition du pays.

En tant que communistes, nous ne partageons pas le moins du monde l’idéologie prônée par Navalny et ses partisans. Nous voyons que ce sont les mêmes dogmes libéraux qui ont déjà apporté d’innombrables malheurs à la Russie.

Mais nous ne pouvons pas non plus approuver les actions des autorités contre lui. Les fourgons et la police anti-émeute de Vnoukovo, en train d’embarquer les partisans de Navalny. Le blocage des routes d’accès à l’aéroport. Le changement de l’aéroport où l’avion en provenance de Berlin devait atterrir. La détention de Navalny lui-même à Sheremetyevo. Tout cela laisse l’impression d’une sorte de spectacle à grande échelle, destiné à créer une image de Navalny comme martyre.

Nous avons déjà vu quelque chose de similaire en 2013, lorsque Navalny a été jugé pour la première fois, attirant l’attention du public sur lui, puis condamné, mais il a été immédiatement libéré et a été autorisé à faire un coup de publicité lors des élections municipales de Moscou, ce leader d’opposition ayant réussi à franchir le filtre municipal en obtenant des signatures… des députés de Russie Unie.

Et aujourd’hui, il semble que nous assistions à une nouvelle séance d’enflure de la figure de Navalny au rang de principale figure d’opposition du pays. La question se pose donc : qui fait cela et pourquoi ?

Le choix entre Navalny et les autorités est une impasse. Parce que leur idéologie est essentiellement la même. Tant les navalnistes que le pouvoir actuel sont favorables au capitalisme. Cela garantit à la Russie le statut de périphérie des matières premières, la dégradation et l’extinction, qui durent depuis 30 ans.

Ce choix sans choix nous est artificiellement imposé. Mais nous sommes sûrs que notre peuple ne se laissera pas tromper. Lors des prochaines élections fédérales, les électeurs soutiendront les forces patriotiques de gauche qui offrent une véritable alternative à la politique des autorités actuelles.

Youri Afonin, vice-président du Comité central du KPRF

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents