Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 16:09
Dans la matinée, samedi 19 janvier 2019, les manifestants étaient entre 1 400 (police) et 2 500 (76actu) dans les rues de Rouen, pour l’acte X. (©Mathieu Normand/76actu)

Dans la matinée, samedi 19 janvier 2019, les manifestants étaient entre 1 400 (police) et 2 500 (76actu) dans les rues de Rouen, pour l’acte X. (©Mathieu Normand/76actu)

Entre 2 et 4 000 personnes manifestaient en Seine-Maritime, dans la matinée du samedi 19 janvier 2019, pour l’acte X initié par les Gilets jaunes. La plus forte mobilisation a été constatée à Rouen.

« Au moins 2 500 manifestants » à Rouen

Sur l’ensemble du département, samedi matin, « les manifestations se passent bien », a constaté le directeur de cabinet de la préfète, Benoît Lemaire. Militants CGT et Gilets jaunes se sont massivement donnés rendez-vous à Rouen. La police a compté au moins 1 400 manifestants, lorsque nos journalistes sur place dénombraient « au moins 2 500 personnes » à 11h30, dans les rues de la capitale normande. Vers midi, le porte-parole des Gilets jaunes de Rouen, François Boulo ne souhaitait pas donner d’estimation, « pour le moment ». « La manifestation devrait être encore plus importante cet après-midi, nous attendons encore du monde », a précisé le porte-parole rouennais.

 

GILETS JAUNES ET GILETS ROUGES - PHOTOS Y.GENESTALGILETS JAUNES ET GILETS ROUGES - PHOTOS Y.GENESTAL
GILETS JAUNES ET GILETS ROUGES - PHOTOS Y.GENESTAL
GILETS JAUNES ET GILETS ROUGES - PHOTOS Y.GENESTALGILETS JAUNES ET GILETS ROUGES - PHOTOS Y.GENESTAL

GILETS JAUNES ET GILETS ROUGES - PHOTOS Y.GENESTAL

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 10:01

L'UD CGT 76 appelle ses syndicats en lien avec les UL, chaque fois que les conditions sont remplies à :

- manifester sous les couleurs de la CGT, aux côtés des gilets jaunes, et ce, dès samedi 19 janvier

- réunir les syndiqués et les salariés, pour agir par les blocages et par la grève dans les entreprises et dans les setrvices publics afin d'arracher les revendications

Appel de l'UD-CGT 76 - Réunir les syndiqués et les salariés par les grèves, les blocages et les manifestations pour faire céder le gouvernement et le patronat -
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 16:13

Conseil municipal du 17 décembre 2018

La colère populaire contre l’injustice sociale et fiscale
Pierre-Alain Millet au conseil municipal de Vénissieux

Merci madame le maire de faire écho en ce début de conseil à la colère populaire contre l’injustice sociale et fiscale et de donner le temps d’un premier débat en permettant à chaque force politique de s’exprimer. La fracture politique et citoyenne qui marque notre pays, a conduit celui qui se présentait comme Jupiter à descendre de son Olympe Elyséen, avec retard et difficulté, et à nous demander d’organiser des débats publics. Quel aveu ! Celui qui n’avait pas de mots assez durs pour l’ancien monde, celui qui avait séduit 18% des inscrits en se présentant comme neuf, 18% seulement, mais cela lui a suffit pour devenir président, ce représentant commercial des banques et de la finance qui a réussi le tour de force médiatique de faire croire à un nouveau monde, celui-là même, bousculé par l’histoire ancienne et toujours actuelle des luttes sociales, celui-là demandent aux entreprises, aux syndicats et aux élus locaux de tenter de retisser un lien social que sa propre pratique politique avait rejeté et même ringardisé. [...]

La suite sur le blog Vénissian de Pierre-Alain Millet :

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 15:16
Les poubelles de nouveau ramassées dans l’agglo d’Elbeuf
Partager cet article
Repost0
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 14:31
Les raisons de la colère - "La violence des riches" - A l'intention des petits marquis et petites marquises de LERM - Pour qu'ils comprennent - Ouvrage pédagogique de Michel PINÇON, Monique PINÇON-CHARLOT -
La violence des riches
Chronique d'une immense casse sociale

Michel PINÇON, Monique PINÇON-CHARLOT

Sur fond de crise, la casse sociale bat son plein : vies jetables et existences sacrifiées. Mais les licenciements boursiers ne sont que les manifestations les plus visibles d’un phénomène dont il faut prendre toute la mesure : nous vivons une phase d’intensification multiforme de la violence sociale.
Mêlant enquêtes, portraits vécus et données chiffrées, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot dressent le constat d’une grande agression sociale, d’un véritable pilonnage des classes populaires – un monde social fracassé, au bord de l’implosion.
Loin d’être l’œuvre d’un « adversaire sans visage », cette violence de classe, qui se marque dans les têtes et dans les corps, a ses agents, ses stratégies et ses lieux. Les dirigeants politiques y ont une part écrasante de responsabilité. Les renoncements récents doivent ainsi être replacés dans la longue histoire des petites et grandes trahisons d’un socialisme de gouvernement qui a depuis longtemps choisi son camp.
À ceux qui taxent indistinctement de « populisme » toute opposition à ces politiques qui creusent la misère sociale et font grossir les grandes fortunes, les auteurs renvoient le compliment : il est grand temps de faire la critique du « bourgeoisisme ».

 

Version papier : 11 €
Version numérique : 9,99 €
Paru en 2013 - Très actuel ...
 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 10:27

Photos collectées sur le net.

Photos actu.fr : https://actu.fr/normandie/saint-etienne-du-rouvray_76575/au-rond-point-vaches-pres-rouen-gilets-jaunes-ont-fait-truc-dingue_20364483.htmlPhotos actu.fr : https://actu.fr/normandie/saint-etienne-du-rouvray_76575/au-rond-point-vaches-pres-rouen-gilets-jaunes-ont-fait-truc-dingue_20364483.htmlPhotos actu.fr : https://actu.fr/normandie/saint-etienne-du-rouvray_76575/au-rond-point-vaches-pres-rouen-gilets-jaunes-ont-fait-truc-dingue_20364483.html
Photos actu.fr : https://actu.fr/normandie/saint-etienne-du-rouvray_76575/au-rond-point-vaches-pres-rouen-gilets-jaunes-ont-fait-truc-dingue_20364483.html

Photos actu.fr : https://actu.fr/normandie/saint-etienne-du-rouvray_76575/au-rond-point-vaches-pres-rouen-gilets-jaunes-ont-fait-truc-dingue_20364483.html

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 10:12
Vu sur le blog de G Filoche

Vu sur le blog de G Filoche

Macron a menti devant 23 millions de citoyens, en direct à la télévision, et il a manoeuvré pour ne pas augmenter le Smic tout en laissant croire le contraire. La raison en est son hostilité au salariat, aux salaires et au smic. Pour lui, le salaire, net et brut, c’est l’ennemi. Il veut « une société post salariale ». Sa religion actuelle est donc que ce soit l’état qui verse des primes afin d’augmenter les marges des entreprises plutôt que les salaires

C’est ce qu’a dit Edouard Philippe : « - Nous sommes contre la hausse du Smic, car nous voulons que le travail paie ». L’expression « pour que le travail paie » s’entend pour les seules marges des entreprises, pas pour les salariés. Ou Muriel Pénicaud « - Augmenter le smic c’est fabriquer du chômage ». Ce qui signifie : il faut baisser le smic pour faire de l’emploi ! Ce qu’elle a fait par ordonnances en cassant les droits des salariés pour que ca coûte moins cher de les exploiter.

Difficile de dire à 23 millions de téléspectateurs que ce sont eux et pas les patrons qui vont donner des primes a une partie des smicards qui la demanderont s’ils sont autorisés a le faire selon des critères aléatoires que le gouvernement fixera. [...]

La suite sur le blog de G. Filoche : http://www.filoche.net/2018/12/17/pourquoi-macron-a-menti-sur-le-smic-parce-que-le-salaire-est-son-ennemi/

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 00:41

Rouen (14 h, cours Clemenceau)

Le Havre (10 h, Franklin)

Évreux (14 h, devant la préfecture)

Dieppe (9 h 30, devant la gare).

Contestation. À la mobilisation des gilets jaunes s’ajouteront, aujourd’hui et demain, les appels à la grève lancés par les syndicats. Avec l’espoir pour eux de concrétiser, enfin, la convergence.

Dockers et travailleurs portuaires dénonceront à nouveau aujourd’hui la fusion des ports de l’axe Seine (photo Stéphanie Péron)

 

Sur les barrages toujours organisés par les gilets jaunes mardi, les militants CGT venus en renfort (nos éditions d’hier) promettaient une fin de semaine « noire » pour le gouvernement. En attendant un potentiel « acte V » de la fronde anti-Macron ce week-end, le syndicat compte bien profiter du climat actuel pour tenter d’amorcer la convergence.

Un appel national à la grève a été lancé il y a dix jours par la Confédération pour ce vendredi 14 décembre, « pour une augmentation immédiate des salaires, pensions et de la protection sociale ». Appel relayé dans la région, auquel s’associent en Seine-Maritime, comme souvent, Solidaires, la FSU et l’Unef. Des manifestations et rassemblements sont notamment prévus à Rouen (14 h, cours Clemenceau), au Havre (10 h, Franklin), ou encore à Évreux (14 h, devant la préfecture) et Dieppe (9 h 30, devant la gare). Si l’annonce de la mobilisation avait été faite bien avant l’allocution d’Emmanuel Macron lundi soir, cette dernière demeure une « raison supplémentaire de se mobiliser », estime aujourd’hui la CGT.

Pour la FSU 76, les fonctionnaires demeurent les grands oubliés du discours du président de la République. « Le point d’indice reste gelé. Le président confirme une réforme de l’État et de la fonction publique dans l’objectif d’une meilleure maîtrise de la dépense publique. »

La suite ici sur le site de Paris-Normandie : https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/en-normandie-la-cgt-et-ses-allies-promettent-une-fin-de-semaine-noire-au-gouvernement-LA14275284

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 10:33

Les lycéens manifestent
Ils ont raison !

Ce lundi 10 décembre, à nouveau, des centaines de lycéens manifestent en Seine-Maritime (Elbeuf, Le Havre, St Etienne du Rouvray) comme dans toute la France.
– Ils demandent la justice et le droit aux études pour tous :
– Retrait de la réforme du BAC et de la voie professionnelle
– Non à Parcoursup, libre accès à l’université
– Augmentation du budget de l’Education Nationale et baisse du nombre d’élèves par classe.

Ce matin à Elbeuf, à St Etienne du Rouvray et au Havre, comme à Rouen la semaine dernière, des lycéens ont été matraqués et gazés.
La CGT s’indigne et condamne fermement l’attitude du Gouvernement qui répond par la violence, aux légitimes exigences qui s’expriment diversement dans tout le pays. Et c’est la même chose quand les salariés ou les avocats se défendent. 

Nous avons tous vu les images ignobles des lycéens de Mantes obligés de se tenir à genou par la police.
La CGT ne peut accepter que le pouvoir frappe et tape nos enfants, ceux de la république.
La CGT demande que :
– Cessent les violences policières contre la jeunesse et l’arrêt des poursuites.
– Le Gouvernement retire ses projets néfastes et ouvre des négociations sur les revendications des lycéens et des enseignants.
L’UD CGT de Seine-Maritime appelle ses syndicats et les syndiqués à manifester aux côtés des lycéens et à contribuer à leur protection.

Rouen, le 10 décembre 2018

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2018 5 07 /12 /décembre /2018 22:00
Le coût du capital ruine la France et ses salariés !
Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents