Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
16 janvier 2021 6 16 /01 /janvier /2021 15:41

CAC 40 : Le vrai bilan annuel

 

par Olivier Petitjean

 

Des rémunérations patronales qui planent en haute altitude, des dirigeants dont les intérêts sont totalement alignés sur ceux des marchés financiers, des entreprises qui mentent sur la vraie mesure – abyssale – des écarts de revenus en leur sein... Tel est le tableau que dresse le deuxième chapitre de l’édition 2020 de « CAC40 : le véritable bilan annuel ».

Ce chapitre apporte au débat public de nombreux chiffres inédits qui mettent en lumière la démesure des rémunérations patronales, et ce qu’elle cache : l’alignement total des dirigeants d’entreprise sur les intérêts des marchés financiers, aux dépens des salariés et du reste de la société.

La rémunération moyenne d’un patron du CAC40 aura été de presque 5 millions et demi d’euros en 2019. Comme l’année dernière, les deux premières marches du podium sont occupées par Bernard Charlès de Dassault Systèmes (24,7 millions d’euros) et François-Henri Pinault de Kering (16,6 millions). Ils sont suivi du PDG de Teleperformance Daniel Julien, nouveau venu dans le CAC40 avec 13,2 millions d’euros. Il faut environ trois années et huit mois pour qu’un smicard gagne autant que Bernard Charlès en une journée.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 15:00
En vingt ans, les dividendes distribués aux actionnaires du CAC40 ont augmenté de 269 %
En vingt ans, les dividendes distribués aux actionnaires du CAC40 ont augmenté de 269 %

Entre 2000 et 2020, les groupes du CAC40 ont vu leur chiffre d’affaires et leurs profits augmenter. Les dividendes, eux, ont littéralement explosé. Seul indicateur à la baisse : les effectifs salariés en France. Voici de nouvelles données inédites extraites du Véritable bilan annuel du CAC40 publié par notre Observatoire des multinationales en partenariat avec Attac France.

En vingt ans, les dividendes distribués aux actionnaires des entreprises françaises du CAC40 ont littéralement explosé : ils ont augmenté de 269 % ! Le chiffre d’affaires global de ces entreprises a aussi largement augmenté (+74 %), tout comme leur profit (+77 %) et leurs effectifs dans le monde (+26 %). Le nombre de leurs salariés en France, en revanche, a baissé (-12 %). [...]

La suite sur le site Bastamag :

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2020 5 10 /01 /janvier /2020 16:25

A 60 milliards d'euros, les liquidités restituées aux actionnaires du CAC 40 dépassent le niveau record de 2007. Elles ont augmenté de 12 % par rapport à l'année dernière. Compte tenu des bons résultats 2019 attendus, les dividendes et les rachats d'actions devraient encore progresser cette année.

Travailler plus pour gagner moins - Pourquoi ? - Pour engraisser le CAC 40 et les versements record aux actionnaires en 2019, 2020 etc ...
Partager cet article
Repost0
8 septembre 2019 7 08 /09 /septembre /2019 09:02
15 juin 2017 - Bernard Arnault, PDG de LVMH, Maurice Lévy ex-PDG de Publicis, E. Macron au salon Viva Technology

15 juin 2017 - Bernard Arnault, PDG de LVMH, Maurice Lévy ex-PDG de Publicis, E. Macron au salon Viva Technology

Macron, président des riches ? Libération avait déjà démontré en 2017 que la campagne de Macron avait été financée par les dons des réseaux bancaires ou des patrons de start-up. Mais Le Monde vient de faire mieux : dans une série d’articles sur la disparition du Parti socialiste, les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme racontent les coulisses de l’embauche d’Emmanuel Macron par François Hollande. Où l’on découvre que son arrivée à l’Elysée a bien été téléguidée.

Des grands patrons font passer un message à Hollande pendant la campagne présidentielle

Nous sommes en janvier 2012. François Hollande n’est pas encore président de la République mais la campagne est lancée. François Rebsamen, proche de Hollande, est invité à dîner par le frère de Jacques Attali, qui a pris sous son aile le jeune Macron. Autour de la table sont présents de nombreux grands patrons : “Gérard Mestrallet (Suez), Jean-Pierre Clamadieu (Rhodia), Jean-Pierre Rodier (Pechiney), Serge Weinberg (Sanofi) et quelques autres…”, détaille Le Monde. En clair, ce sont des industriels de gauche qui sont venus à ce dîner pour évoquer quelques sujets avec un proche de Hollande.[...]

La suite ci-dessous sur le blog de Danielle Bleitrach :

Partager cet article
Repost0

Articles Récents