Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 16:18
Paysans : le message de la Coordination rurale pour 2018
Mercredi, 10 Janvier, 2018 dans l'Humanité

Moins médiatisé que la FNSEA, le syndicat Jeunes Agriculteurs et la Confédération paysanne, la Coordination rurale, second syndicat paysan lors des élections de 2013 aux Chambres d’Agriculture, veut faire entendre sa différence.

Bernard Lannes et Véronique Le Floc’h, président et secrétair générale de la Coordination rurale, présentaient hier leurs vœux de leur syndicat à la presse. Historiquement, la Coordination rurale était une coordination qui faisait agir ensemble des syndicalistes soucieux de revendiquer en commun. Certains étaient des paysans affiliés au MODEF, d’autres à la Confédération paysanne, d’autres étaient des dissidents de la FNSEA qui trouvaient que leur syndicat était trop impliqué dans la cogestion des dossiers agricoles avec le représentants du pouvoir politique. Certains observateurs en font un syndicat situé à la droite de la FNSEA. Mais les choses ne sont jamais aussi simples dans le monde paysan en grande souffrance. 

Ce sont surtout ces militants dissidents de la FNSEA qui ont crée à Coordination rurale dans la dernière décennie du XXème siècle. Après avoir recueilli 18,70% aux élections pour envoyer des élus aux chambres d’Agriculture en 2007, la Coordination rurale passait au dessus des 21% en 2013, ravissant ainsi la seconde place à la Confédération paysanne tandis que la FNSEA et le syndicat Jeunes Agriculteurs, rassemblés sur des listes communes, restaient majoritaires dans presque tous les départements.[...]

La suite ci-dessous :

 

 
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 16:53
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 17:50
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 08:14
La marche pour la forêt des agents ONF est arrivée à Cérilly dans l'Allier, ce mercredi
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 06:56
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 06:47

25 octobre 2018 / Gaspard d’Allens (Reporterre)

Après avoir parcouru la France à pied pendant plus d’un mois, les agents de l’ONF veulent créer un large mouvement contre l’industrialisation des forêts. Une première rencontre a lieu aujourd’hui dans la forêt de Tronçais, berceau de la sylviculture, et a débouché sur l’écriture d’un manifeste « Pour la forêt française, notre bien commun ».

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 06:45
Partager cet article
Repost0
31 août 2018 5 31 /08 /août /2018 14:38

En avril 2016, un article exposant les positions du MODEF sur l'accaparement des terres agricoles.

"Le Modef rappelle ses positions sur le foncier agricole : la terre doit rester prioritairement au service de la souveraineté alimentaire et ne doit pas devenir un objet de spéculation et de rente." 

Lire l'intégralité ici :https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/le-modef-veut-securiser-le-foncier-pour-les-exploitants-familiaux-205-118818.html

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 15:32

Le gouvernement communiste du Kerala, petit Etat du sud-ouest de la fédération indienne, vient de couronner par le lancement du label « Kerala Organic », les succès de sa politique volontariste en matière d’agroécologie: L’objectif est de passer à une production agricole 100% bio à l’horizon 2020. Avec 100 000 tonnes de produits bio annuels, la moitié du chemin semble déjà parcouru. Mais ce n’est pas tout : la diversification de la production agricole, propre à développer une véritable autosuffisance alimentaire, a déjà transformé le pays. La rupture avec le modèle de monoculture intensive dépendante, avec ses survivances féodales, semble bien engagée et « durable » (puisqu’agroécologique), et les principes politiques du gouvernement n’y sont certainement pas étrangers.

Le Kerala, gouverné par les communistes depuis 1957, présente sur cette voie agricole durable, certaines similitudes avec la révolution agroécologique cubaine, dont il est inutile de rappeler les incontestables succès et le leadership en la matière depuis les années 90 : Le peuple kéralais est le plus instruit de tous les peuples indiens, le système scolaire et universitaire rivalise en performance avec celui de Cuba et l’IDH (Indice de Développement Humain) combinant les indicateurs économiques, scolaires et sanitaires, compte parmi les plus élevés des pays en voie de développement, … comme à Cuba. [...]

La suite ici : https://germinallejournal.jimdo.com/2018/06/20/k%C3%A9rala-vietnam-chine-cuba-conqu%C3%AAtes-et-limites-de-l-agro%C3%A9cologie-socialiste-face-%C3%A0-l-agrobuziness-imp%C3%A9rialiste/

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 22:28

SORTIR DU GLYPHOSATE EN GARDANT LE BON SENS PAYSAN

             

Le Gouvernement a mandaté Nicolas HULOT et Stéphane TRAVERT afin de trouver une solution pour l’arrêt du glyphosate en France. Aujourd’hui, aucune solution de remplacement n’est sérieuse. Le MODEF demande un travail réel sur les alternatives si nous voulons permettre une sortie du glyphosate dans trois ans. Le MODEF dénonce les méthodes menées par les lobbies qui manipulent la science et le marché au détriment de la santé des paysans et des consommateurs !

  

Le Gouvernement a mandaté Nicolas HULOT et Stéphane TRAVERT afin de trouver une solution pour l’arrêt du glyphosate en France. Aujourd’hui, aucune solution de remplacement n’est sérieuse. Le MODEF demande un travail réel sur les alternatives si nous voulons permettre une sortie du glyphosate dans trois ans. Le MODEF dénonce les méthodes menées par les lobbies qui manipulent la science et le marché au détriment de la santé des paysans et des consommateurs !

Lors de la réunion du 22 juin se trouvaient autour de la table l’ensemble de la profession agricole, des instituts techniques et la grande distribution. Aujourd’hui les solutions de remplacement mécaniques ou thermiques ne sont pas crédibles, notamment du point de vue financier. À ce jour, les exploitations agricoles ne supporteraient pas le surcoût de ces nouvelles pratiques agricoles. Il est peu probable que cette situation évolue beaucoup d’ici trois ans, date fixée par le gouvernement pour sortir la France du glyphosate.

Nous, MODEF, pensons qu’il faut travailler activement avec la recherche publique pour trouver des alternatives au glyphosate. Ce changement de pratique se fera naturellement si le Gouvernement comprend qu’un prix rémunérateur est nécessaire pour permettre aux agriculteurs de vivre et d’adapter leurs pratiques… comme le revendique le MODEF depuis sa création. Toute solution non-viable économiquement sera un échec lors de sa mise en place.

La chimie a pris le dessus sur l’agronomie et a remplacé le travail des paysans, depuis 1950, la France a perdu plus de trois millions d’agriculteurs. Les techniques alternatives à la chimie requièrent plus travail et de main d’œuvre. Il faut mettre en place une politique où le nombre d’agriculteurs doit être suffisant sur des exploitations à taille humaine.

Le MODEF est prêt à travailler autour de la table proposée par nos Ministres en gardant pour objectif de respecter :

  • La santé économique des exploitations,
  • La santé des agriculteurs,
  • La santé des consommateurs,
  • La santé des sols.

Avec une vision politique et économique de l’Agriculture basée sur le bon sens nous aurons de beaux jours à vivre sinon nous aurons faim.

Angoulême, le 26 juin 2018

Responsable de la Commission Environnement et Territoire,

Jean-Claude LAJOUS

Tél : 06 81 80 46 96

               

Partager cet article
Repost0

Articles Récents