Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 15:43

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 13:37

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 05:56

À l’appel de l‘intersyndicale, plus de 400 personnes se sont rassemblées devant le site de Thalès (ex-Gémalto) à Pont-Audemer (Eure) samedi 11 juillet 2020 avant le départ du cortège vers la mairie. L’objectif est de soutenir l’entreprise et les emplois sur le bassin de vie.

Photo Paris-Normandie

Source : https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/a-pont-audemer-plus-de-400-personnes-manifestent-pour-soutenir-le-site-de-thales-BE17028339

Moralité : les multinationales, françaises ou non, quand elles rachètent une entreprise, suppriment des emplois.  Quand une entreprise, multinationale ou pas, est rachetée par une multinationale, des emplois sont également supprimés.  Les dividendes flambent dans les deux cas et les actionnaires engrangent les profits.  Ils appellent ça "restructurer".

Quand est-ce qu'on arrête ?

Peut-être quand les hommes et les femmes victimes de ce système diront :

" STOP! On socialise tout et on décrète que le droit des capitalistes est contraire aux droits humains.  Les progrès scientifiques et techniques devront servir avant tout à améliorer la vie des êtres humains et non à grossir les profits".

 

"Le groupe Thales est un groupe d’électronique spécialisé dans l’aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre, dont l’Etat est actionnaire à 25 % (il possède 25 % d’actions et 35 % de droits de vote). Il a racheté Gemalto il y a moins d’un an (en mars 2019) ce qui fut à l’époque plutôt bien accueilli par le personnel, les élus et les acteurs économiques de la région car Gemalto souffrait économiquement."  Source : Wikipédia

Source : https://actu.fr/normandie/pont-audemer_27467/150-emplois-menaces-suppression-chez-thales-pont-audemer_30930776.html

Déjà en Février :

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 05:25

Si la lutte contre l'évasion fiscale ou l'"optimisation fiscale" était efficace en Afrique combien de migrants africains auraient pu rester chez eux ? Le G20, les multinationales qui dominent le monde, les Etats qui les servent créent un monde inégal, des populations de plus en plus appauvries, des jeunes qui ne voient d'autre issue que la fuite désespérée vers les rivages de l'Europe.

https://afriquinfos.com/afrique/levasion-fiscale-un-poison-silencieux-mais-redoutable-pour-les-economies-africaines/

https://afriquinfos.com/afrique/levasion-fiscale-un-poison-silencieux-mais-redoutable-pour-les-economies-africaines/

Alors que l’Afrique cherche environ 100 milliards de dollars pour faire face au financement des plans de riposte contre le covid-19, voilà des chiffres, qui figuraient le fameux rapport Tabo Mbeki , aujourd’hui imposés par l’actualité des annulations de dette, des initiatives G20 et des emprunts périlleux dans un marché international à taux négatif mais toujours aussi conservateur envers le “risque Afrique”.

En Afrique, indique Christian Savestre, auteur de “La grande enquête sur l’évasion fiscale”, ce sont 224 milliards de dollars d’évasion fiscale qui quittent le continent chaque année soit 9,4% de son PIB (2384,8 milliards de dollars en 2017) ou encore 175 dollars volé à chaque africain, entre le Cap et le Caire. Ce montant colossal représente 7.100 dollars par seconde, selon l’expert.[...]

Lire ci-dessous :

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 10:07

Extraits

"Le projet de loi vise à calomnier la lutte du peuple et à interdire et restreindre toute mobilisation, à travers des dispositions qui seront interprétés par la police et les autres mécanismes de répression comme il leur convient."

"Il procède non seulement à l’interdiction et à la restriction des manifestations, mais aussi des rassemblements en général".

"Le projet de loi est un autre maillon important de la chaîne de mesures visant à intensifier le terrorisme d'État, l'autoritarisme et la répression, promues par tous les gouvernements précédents – l’actuel allant plus loin – afin de soutenir l'attaque du capital au détriment des besoins ouvriers populaires."

"Cette monstruosité législative indique clairement qu'elle vise toute idéologie et pratique radicales et progressistes".

"La criminalisation de l'idéologie et des pratiques radicales - et par conséquent communistes - est une politique officielle de l'UE".

Le KKE appelle à un soulèvement populaire de masse pour le retrait immédiat du projet de loi du gouvernement de la ND, qui tente d’abolir le droit à la mobilisation ouvrière populaire, pour lequel beaucoup de sang a été versé.

L'affirmation du gouvernement selon laquelle le projet de loi « met les choses en ordre » en ce qui concerne lesdésagréments causés au peuple, en raison des protestations des « petits groupes peux nombreuses », n'est qu'un misérable « écran de fumée ». En fait, par ces règlements, chaque protestation populaire est concernée. Les problèmes de transport, les retards et les carences dans les moyens de transport, le manque de travail dans les magasins ne sont pas la faute des rassemblements mais de la politique antipopulaire elle-même, qui aggrave les problèmes du peuple et le fait sortir dans la rue pour revendiquer ses droits.

Le projet de loi est un autre maillon important de la chaîne de mesures visant à intensifier le terrorisme d'État, l'autoritarisme et la répression, promues par tous les gouvernements précédents – l’actuel allant plus loin – afin de soutenir l'attaque du capital au détriment des besoins ouvriers populaires.

Cette monstruosité législative indique clairement qu'elle vise toute idéologie et pratique radicales et progressistes, car elle envisage la création d'une « Direction pour la prévention de la violence » relevant du Ministère de la protection civile, dans le but de lutter contre « l'idéologie de la violence », pour la « prévention des diverses formes et aspects de la violence, en particulier de la radicalisation et de l'extrémisme violent, de la violence domestique et sexiste, etc. ». En d'autres termes, le radicalisme et la politique d'opposition à la dictature du capital sont consciemment regroupés avec des formes de violence existantes (telles que la violence domestique,  le harcèlement à l’école, etc.).[...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 09:53
De gauche à droite : Le père d’Assange, John Shipton, une traductrice, l’avocat espagnol Baltasar Garzon, le secrétaire général de RSF Christophe Deloire, Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey lors d’une conférence de presse pour défendre Assange à Paris, le 20 février 2020.

De gauche à droite : Le père d’Assange, John Shipton, une traductrice, l’avocat espagnol Baltasar Garzon, le secrétaire général de RSF Christophe Deloire, Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey lors d’une conférence de presse pour défendre Assange à Paris, le 20 février 2020.

mercredi 8 juillet 2020 par Meriem Laribi

Parmi ses célèbres clients aux profils très différents, Dupond-Moretti a défendu Assange. En février, il voulait demander à Emmanuel Macron d’accorder l’asile au journaliste que les États-Unis veulent juger. Il est désormais en bonne place pour agir.

Julian Assange pourra-t-il continuer de compter sur celui qui a été, jusqu’à il y a peu, son avocat français ?

 

Eric Dupond-Moretti, fraîchement nommé ministre de la Justice du gouvernement Castex le 6 juillet, tenait il y a quatre mois, le 20 février, une conférence de presse à Paris en compagnie de John Shipton, père du journaliste australien, et de ses autres avocats, dont l’Espagnol Baltasar Garzon, ainsi que du secrétaire général de Reporters sans frontières Christophe Deloire.

« Les 175 ans de prison qu’on lui promet aux États-Unis, c’est une peine indigne, insupportable et contraire à l’idée que l’on peut tous se faire des droits de l’Homme » , avait alors déclaré Eric Dupond-Moretti. Nous allons demander à rencontrer le chef de l’État sur le fondement de l’article 53 de la Constitution qui permet à un homme de demander l’asile à la France. [...]

Lire la suite :

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 09:52

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 09:49

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 09:48

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 06:41

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article

Repost0

Articles Récents