Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:14

iasteniouk.jpg



Communiqué de Petro Simonenko, secrétaire-général du Parti communiste ukrainien



Traduction MA pour http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/



« La déclaration cynique faite par le Premier ministre ukrainien, Arseni Iasteniouk, lors de sa visite en Allemagne est une insulte à des générations d'Ukrainiens qui, pendant la Grande guerre patriotique ont forgé, au front comme à l'arrière, la victoire sur le nazisme et l'hitlérisme.



La déclaration de Iasteniouk, livrée pour le 70 ème anniversaire de la Grande victoire est un coup de poignard dans le dos sournois à tous ceux qui dont donné leur vie pour libérer les peuples d'Europe des Nazis, libérer les prisonniers des camps de concentration.

C'est une insulte aux anciens combattants d'Ukraine, qui sont encore en vie et à qui le régime ôte les dernières miettes de leur pension, les réduisant à la pauvreté », a déclaré le responsable du Parti communiste d'Ukraine (KPU), Petro Simonenko.

 

Rappelons que sur ARD, une grande chaîne de télévision allemande, Iasteniouk a déclaré qu'il se souvient très bien de l'invasion soviétique de l'Ukraine et de l'Allemagne pendant la Seconde guerre mondiale. Et qu'il s'agit d'éviter que cela se reproduise maintenant.

 

Pour Petro Simonenko, il est clair que Iasteniouk a bel et bien falsifié ce que fut la Grande guerre patriotique et la Seconde Guerre mondiale, transformant la libération de l'Europe du nazisme en « agression russe » contre l'Allemagne nazie.

« Si une telle déclaration avait été faite par un citoyen lambda, elle aurait été considérée comme une preuve d'ignorance et de la bêtise la plus élémentaire.

Mais dans la bouche de l'un des plus hauts responsables de l'Etat ukrainien, qui est le Premier ministre Iasteniouk – face à tous ces gens qui, avec les peuples frères de toutes les républiques d'URSS, ont apporté une contribution décisive à la victoire de la coalition anti-hitlérienne pendant la Seconde Guerre mondiale – cela doit être considéré comme une vile provocation, s'inscrivant dans l'escalade de la tension sur le continent européen, la plongée de l'Europe dans une nouvelle guerre mondiale », a déclaré le chef du KPU.



Petro Simonenko a également souligné que de telles déclarations de hauts responsables du régime au pouvoir en Ukraine, s'inscrit clairement dans la politique mise en œuvre par les cercles dirigeants nord-américains pour l'Europe, y compris l'Ukraine et la Russie.

« Dans ces conditions de grave crise systémique globale, l'Europe pacifique et forte, l'Europe qui a des liens économiques et politiques étroits avec la Russie – pour les Etats-unis, il faut en finir avec cette Europe-là », a déclaré le chef du KPU.

En outre, Petro Simonenko estime que la déclaration d'Iasteniouk est la meilleure façon de montrer son vrai visage politique : celle d'un partisan du fascisme.

« Si Iasteniouk n'est pas immédiatement condamné, cela signifierait que le fascisme est devenu officiellement l'idéologie d’État du régime au pouvoir », affirme le chef du Parti communiste.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents