Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 14:58

francetvinfo.fr

 

SNCF : appel à la grève
des contrôleurs
du 4 au 7 décembre

Un contrôleur SNCF dans un TGV à destination de Paris, le 15 avril 2011.

 

 

 

Un contrôleur SNCF dans un TGV à destination de Paris, le 15 avril 2011. (GERARD JULIEN / AFP)

 

La CGT-Cheminots et SUD-Rail

ont déposé un préavis de grève

pour réclamer des postes et protester

contre la réorganisation des contrôles.

La CGT-Cheminots et SUD-Rail appellent les contrôleurs de la SNCF à débrayer, du jeudi 4 décembre, 19 heures, au dimanche 7 au matin, 7 heures, selonRTL

Les deux syndicats, respectivement première et troisième organisations dans l'entreprise, ont déposé, lundi 24 novembre, un préavis de grève national pour réclamer des postes et protester contre la réorganisation des contrôles, groupés et plus systématiques, indiquent-ils mercredi.

 

D'ici au 4 décembre, la CGT-Cheminots demande à la direction "une réelle négociation", après déjà deux réunions qu'elle juge infructueuses.

Parmi les motifs de grogne, l'emploi. La CGT estime qu'il manque au niveau national 436 contrôleurs "pour assurer la charge de travail conformément aux cadres d'organisation définis par la direction elle-même". 

Les deux syndicats considèrent également que le mode d'exploitation dit "agent seul", laissant à certaines heures le conducteur seul agent à bord, met à mal la sécurité et bouleverse le métier des contrôleurs.

Déjà à l'œuvre sur près d'un train sur deux en France, selon la SNCF, ce dispositif a mis fin à la présence systématique du contrôleur à bord, au profit de contrôles ciblés par des brigades de plusieurs contrôleurs.

"La présence humaine a un effet dissuasif"

Sur la ligne Paris-Beauvais, où il est expérimenté depuis juillet, ce dispositif rencontre l'hostilité d'une partie des conducteurs, qui ont exercé de manière répétée leur droit de retrait avec le soutien de tous les syndicats du réseau nord."Là où c'est déjà en place, notamment sur les lignes régionales en Ile-de-France, personne n'est satisfait", affirme Nathalie Bonnet, de Sud-Rail.

Pour son collègue de la CGT-Cheminots, ce mode d'exploitation "ne convient pas sur un certain nombre de lignes". "Conduire un train est un métier. Informer les passagers et accompagner le train en veillant à la sécurité de tous en est un autre".

"Nous considérons que la présence humaine dans les gares et dans les trains a un effet dissuasif", ajoute le porte-parole de la CGT-Cheminots, pour qui la SNCF"cherche à faire des économies pour financer la réforme ferroviaire"qui au 1er janvier réunira la SNCF et Réseau ferré de France, le gestionnaire du réseau. Les deux syndicats affirment en outre vouloir défendre les déroulements de carrière des contrôleurs, dont le métier est aujourd'hui "en refonte".

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents