Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 22:45

goodyear-amiens-1.jpg

 

 

Good Year : En toute illégalité la direction a convoqué jeudi 7 novembre le soi-disant « dernier » CCE relatif au projet de fermeture du site d’Amiens Nord. La tentative de passer en force a échoué car la majorité du comité estime ne pas pouvoir donner d’avis et les élus CGT ont quitté la salle. La direction toujours dans l’illégalité a convoqué un CE du site d’Amiens le 12 novembre 2013!

 

Dès 4 h 00 du matin le 7 novembre les salariés en grève de 24 h. ont montré leur détermination et continuent de refuser le moindre licenciement. Le CE comme le CCE, réunis en toute illégalité  par rapport au Code du Travail prouve l’acharnement de la direction à chercher l’affrontement.

 

Les salariés ont jusqu’à ce jour manifesté leur colère avec détermination mais toujours dans le calme. Aujourd’hui tous ont conscience qu’il faut durcir le combat,  condition sine qua non pour eux  de rétablir un rapport de force avec la direction.

 

Ce ne sont pas les déclarations haineuses du syndicat patronal des petites et moyennes entreprises et leur déclaration demandant à la préfecture l’intervention des forces de l’ordre pour de faire dégager la Zone qui vont calmer les esprits.

 

Messieurs les patrons, ne vous trompez pas de région. Nous sommes ici en Picardie et dans la lutte de classe qui oppose les salariés et ceux qui veulent les licencier, il n’y a pas de consensus possible même avec des « bonnets rouges ». Il n’y a pas d’ambiguïté possible, sur nos tee-shirts rouge et noir on lit « Good Year Amiens vivra » « Non aux patrons voyous ».

La direction Good Year veut du sport, il va y en avoir

 

La direction a fait parvenir deux lettres aux salariés dont une en accusé réception à chaque domicile pour mieux harceler les destinataires. Cette nouvelle provocation a déclenché l’indignation et la colère. Fini les actions « bons enfants », on passe au créneau supérieur et dés lundi 18 novembre à 6 h 00 du matin rendez-vous est pris avec l’aide de salariés de PSA, RICOH, KEM ONE, SANOFI, BIGARD … Les actions vont monter d’un cran.

 

Valeo Transmissions Amiens :

 

 

Le jour même de l’action des Good Year, des salariés de Valeo, voisins d’en face de Good Year, se sont mis en grève pour défendre leurs conditions de travail et le respect de leur dignité.

 

La direction, toujours aussi réactionnaire prétend instaurer un climat de délation dans l’usine en voulant faire dénoncer par son voisin de chaîne le salarié qui ne porterait pas ses lunettes de protection !

 

Serions-nous revenus 70 ans en arrière, sous le régime de Vichy où la délation était mise au rang de sport national ?

 

La direction Valeo voudrait-elle bassement se venger sur les salariés de la fin de la procédure engagée par le Collectif CGT Amiante qui l’a fait condamner à verser plus de 15 000 €uros à 326 salariés ou anciens salariés ?  Après plus de 4 ans de procédure, le « préjudice d’anxiété »a été reconnu par les tribunaux et 160 nouveaux dossiers sont lancés dans la machine judiciaire.

 

Comme nous le clamons haut et fort à « Communistes », seule la lutte unie des salariés fait reculer le MEDEF et le gouvernement à sa dévotion et seule la lutte nous ouvrira d’autres perspectives que cette société capitaliste qui continue ses ravages sur les peuples du monde entier.

 

source:http://www.sitecommunistes.org/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents