Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 15:17

Lu sur "Révolutions", le blog d'un ami de la Révolution bolivarienne.  

En ce jour d'agitation particulière à Caracas, il me faut reprendre le blog pour diffuser une fois de plus le point de vue que la presse internationale laissera de côté...
Aujourd'hui, 12 février, "Jour de la Jeunesse", plusieurs manifestations commémoraient les évènements historiques qui ont lié les organizations juvéniles au mouvement d'indépendance du Vénézuéla, que le Président Maduro souhaite mettre en relation avec l'actuelle proposition de "Mouvement pour la Paix" qui vise à combattre la culture de la violence qui pèse tant sur Caracas. De nombreux évènement culturels étaient prévus pour aujourd'hui et cette semaine.

C'est loin d'être gratuit que les partis d'opposition aient choisi ce jour pour lancer une "sortie" vers l'ouest et marcher vers les quartiers institutionnels pour "exiger un changement". Une manifestation importante de l'opposition, respectable en soi, que malheureusement les leaders à la solde de l'ingérence US ont manipulé vers la violence, à l'aide de groupuscules minoritaires, soigneusement préparés, qui ont défié les forces de l'ordre pour semer la panique dans la capitale.

Evidemment le gouvernement a contenu les événements, la police tranquilement alignée à recevoir pierres et cocktails molotof sans broncher, mais 2 personnes y ont laissé la vie, et une fois de plus c'est le peuple qui trinque alors que les responsables incendient les médias, acusant le gouvernement de tirer sur le peuple.

Aujourd'hui, c'est le hasard, mais je me trouvais au coeur de la tourmente, dans mon bureau (à l'annonce de la provocation, par prudence nous avions suspendu toute sortie), alors que les affrontements se sont déroulés juste en bas de notre petit immeuble de 6 étages.

La manif a laissé les rues en champ de bataille, le vandalisme se faisant l'expression d'un soit-disant rejet politique. Vers 15h, les pétards ont laissé la place aux tirs, auxquels la police n'a pas répondu, même aux plus évidentes agressions. Mais les tirs n'étaient pas anodins... jusqu'au point de percuter notre immeuble et pénétrer par certaines fenêtres, générant une certaine panique. Une simple analise de l'angle de tir (en alignant le trou dans la vitre et l'impact dans le mur) laisse en évidence que les tirs ne venaient pas du sol mais d'immeubles alentours....). Une illustration de plus d'actions planifiées.

Je vous laisse regarder quelques photos prises par mes collègues et amis journalistes.... ainsi qu'une vidéo.

Nous sommes anxieux... Pas à cause de cette violence, mais parce que cela a tout l'air d'un essai de reprise du Coup d'Etat du 11 avril 2002, quand une manipulation médiatique bien organisée avait fait croire au monde pendant 48 heures, que le gouvernement avait tiré sur le peuple - et ainsi justifier un coup d'Etat, le premier coup d'Etat de l'histoire de l'Amérique du Sud a avoir été déjoué, les manifestations populaires ayant permi le retour de Chavez le 14 avril 2002.

Alors mon modeste apport... contribuer à diffuser l'alerte... alors que, comme en 2002, les grands médias pourraient commencer à répéter que le "pauvre peuple vénézuélien veut se défaire d'un tiran"..........

article du Monde

photos EFE

 

_mg_82281392242746.jpg_mg_80451392242753-copie-1.jpg_mg_82631392242747.jpg1920632_101520.jpg1392245581_702382_.jpg111392243940.jpg

 

 

Par Pierre-Charles Marais

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents