Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 22:35

Lu sur El Diablo

SNCF

CGT-cheminots-versailles1.jpg

 

Réforme ferroviaire : la provocation de trop qui met la grève reconductible à l'ordre du jour !

Après la manifestation massive des cheminots à Paris, qui a rassemblée plus de 22 000 cheminots contre la réforme ferroviaire, le gouvernement devait recevoir les 3 organisations syndicales CGT-Sud-UNSA pour écouter leurs propositions le 4 juin 2014.

 

Il est évident que le projet de loi Cuvillier/Pépy est totalement inacceptable, car il porte en lui la destruction de la SNCF, entreprise publique historique et structurante, et la casse des droits sociaux des cheminots, le tout pour préparer une privatisation généralisée du réseau ferré national à moyen terme.

 

Or, bien loin d'annoncer le retrait de ce projet de loi massivement rejeté par les cheminots, voir même son report, le gouvernement a affiché son mépris le plus total pour le corps cheminot en annulant purement et simplement le rendez-vous !

 

Cette nouvelle provocation du pouvoir est décidément celle de trop.

 

Voilà pourquoi, relayant les aspirations combatives de leurs bases, la fédération CGT des cheminots et Sud Rail ont déposé un préavis de grève nationale reconductible par tranche de 24h, à compter du mardi 10 juin prochain à 19h.

 

Après l'ANI, la hausse de la TVA, le "pacte de responsabilité", les attaques contre les intermittents, les hôpitaux, le gel du traitement des fonctionnaires et maintenant ce passage en force sur la réforme ferroviaire, il est clair que le gouvernement PS, a fait le choix définitif de se suicider politiquement pour satisfaire les intérêts de classe du patronat.

 

Face à cette attaque de classe, nous n'avons donc rien à attendre de négociations à froid, rien à attendre d'amendements parlementaires, nous ne devons compter que sur nous-même, que sur nos propres forces pour les mettre genoux à terre et défendre nos intérêts de classe.

 

La grève reconductible est notre arme, pas pour peser sur des débats parlementaires, mais pour paralyser l'économie du pays, pour contraindre ce gouvernement au service de la finance de retirer son projet de loi mortifère et anti-social, et imposer une autre réforme.

 

Une réforme tenant dans la réintégration de RFF au sein de l'EPIC SNCF et dans l'unification de toute la famille cheminote sous un même statut de haut niveau, au sein d'un grand monopole public, au service des intérêts populaires en matière de transport ferroviaire de voyageurs et de marchandises.

 

En nous plaçant ainsi en état de légitime défense sociale, en nous poussant ainsi à la lutte à mort contre cette attaque sans précédent de nos droits sociaux, le gouvernement joue un jeu dangereux : il prend le risque de fédérer autour de cette locomotive cheminote en colère, un train des luttes fédérant tous les travailleurs sur qui les coups pleuvent depuis trop longtemps...

 

A NOUS DE TRANSFORMER CETTE ATTAQUE HISTORIQUE CONTRE LES CHEMINOTS, EN DÉFAITE HISTORIQUE DE CE GOUVERNEMENT AUX ORDRES DE LA FINANCE !

 

 

 

SOURCE

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents