Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 16:40

Lu sur le blog-CGT de Dieppe.  Cliquez sur le titre ci-dessous pour accéder au blog.

 

2013-07-24-Catastrophe-Bretigny-France-01
Un nouveau rapport sur le déraillement de Brétigny qui a fait sept morts l'an dernier, devait être présenté mercredi d'après France Info. La radio a pu le consulter. Ce rapport dénonce la réduction des moyens matériels et humains à la SNCF, notamment la baisse massive du nombre d’agents chargés du contrôle de la voie.

Après la catastrophe de Brétigny-sur-Orge, les experts judiciaires avaient déjà parlé d'un réseau ferroviaire délabré, ce que la SNCF avait contesté. Un nouveau rapport sur le déraillement qui a fait sept morts l'an dernier devait être présenté hier. Ce rapport a été demandé par les élus du Comité d'hygiène et de sécurité (CHSCT) de l'établissement ferroviaire du Sud-Ouest francilien. C'est le cabinet d'experts Aptéis qui l'a réalisé.

Des extraits avaient déjà fuité. Mais France Info a pu consulter dans le détail ce document. Il évoque une baisse massive et continue du nombre d'agents de la SNCF chargés de la surveillance de la voie. Et surtout il fournit des chiffres.

Des effectifs divisés par deux ou par trois

Sur le secteur de Brétigny 1, autrement dit la zone dans laquelle s'est produit l'accident, il y avait, en dehors de l'encadrement, 16 agents chargés de la surveillance en l'an 2000 selon le rapport. Et ils n'étaient plus que 8 en 2012. Soit une diminution de moitié.

Sur un secteur un peu plus large maintenant, sur la zone Brétigny, Dourdan et Etampes : en 1985, on comptabilisait environ 150 agents de surveillance. En 2013, ils n'étaient plus que 44. Soit trois fois moins, toujours selon les tableaux contenus dans ce rapport.

Des travaux identifiés en 2011,... prévus pour 2016

Des agents donc beaucoup moins nombreux, même si récemment la SNCF a commencé à corriger le tir, avec des recrutements supplémentaires.

Autre point important, il concerne l'aiguillage sur lequel s'est produit le déraillement de Brétigny. Dès 2011, l'appareil de voie avait été identifié comme devant être remplacé, mais son remplacement n'avait été programmé que pour 2016. Les auteurs du rapport s'étonnent d'un délai aussi important - 5 ans - surtout pour une zone très dense où circulent des trains à vive allure.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents