Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 08:34

Communiqué du Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP).
 

Le 9 janvier 2015.

 

Le M’PEP continuera, plus que jamais, son combat pour la laïcité, la liberté d’expression et l’indépendance de la presse, contre le néolibéralisme, le libre-échange, l’Union européenne.

 
Le peuple de France doit se lever pour combattre sans merci un ennemi qui doit être clairement désigné : le fondamentalisme islamique. Tel est le contenu sur lequel le peuple doit se rassembler. Dans ce combat, la laïcité est une arme décisive. Pourtant, depuis des années, la laïcité a été attaquée, directement ou sournoisement. On parle désormais de « fondamentalisme » ou « d’intégrisme » républicain, on ajoute « ouverte » à la laïcité sous le mauvais prétexte qu’elle serait « fermée ». La pensée laïque ne méprise pas les modes de représentation portés par les discours religieux mettant en jeu les forces de l’ « autre monde » (les dieux), mais leur dénie toute légitimité pour définir le lien politique dans la cité, notamment lorsqu’ils contestent les bases scientifiques du savoir. La laïcité est un instrument d’émancipation. L’individu peut alors s’extraire de sa détermination sociale : il ne se réduit pas aux caractéristiques hasardeuses et subies de son origine familiale, ethnique, religieuse ou de genre. La laïcité, dans son principe même, est une arme très efficace, qui prémunit notre société contre une dérive majeure confirmée par l’histoire : la tendance à l’invasion de l’autorité publique par le religieux. L’idée laïque a toujours permis de lutter contre une mainmise de l’ordre religieux et moral sur la loi qui se traduit inévitablement par une oppression arbitraire sur la liberté de conscience et d’expression, sur les religions minoritaires et sur la condition féminine. La loi de 1905 donne à la laïcité un contenu positif : la garantie de la liberté de conscience. L’État laïque permet à tous de choisir, ou non, une option spirituelle et religieuse, d’en changer ou d’y renoncer. Les religions ont pris une place exorbitante dans l’espace public, alors que les athées et les agnostiques, bien plus nombreux, sont ignorés.
 
D’autre part, la barbarie islamiste a des causes profondes qu’il faut comprendre si on veut y mettre un terme en profondeur. Telle n’est pas la voie dans laquelle semblent s’engager les principaux partis politiques qui appellent aux rassemblements du 11 janvier. Ces partis auraient dû appeler le peuple – tout le peuple – à manifester, au-delà des appartenances partisanes et sans exclusion. Il doit être clair, toutefois, que si le peuple doit se rassembler pour combattre son ennemi, le débat politique doit se mener sur la responsabilité des uns et des autres dans la situation présente. La mondialisation néolibérale, en cours depuis le tournant des années 70 et 80 est la première cause de la montée du fondamentalisme islamiste. En aggravant les inégalités entre pays et à l’intérieur de chaque pays, les politiques néolibérales menées désormais sur la presque totalité de la planète génèrent pauvreté, misère matérielle et morale, déliquescence des liens sociaux, qui peuvent susciter chez certaines victimes de ces politiques une rage et une soif de donner un sens à leur vie en combattant le système qui leur paraît être à l’origine de leur exclusion. Au néolibéralisme, il faut ajouter les actions suicidaires menées par l’OTAN en Afghanistan, en Lybie, en Syrie, en Irak, au Yémen, et celles menées par les gouvernements israéliens contre le peuple palestinien. C’est toute la politique menée par l’Occident qui doit être revue de fond en comble. Tous les partis qui appliquent les politiques néolibérales, qui soutiennent l’OTAN et les gouvernements de l’État d’Israël ont une part de responsabilité dans la montée du fondamentalisme islamique. Marine Le Pen et le Front national ont également leur part de responsabilité quand ils ne cessent d’encourager les propos et comportements racistes à l’égard des Arabes et des Musulmans, quand l’immigré devient le bouc émissaire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents