Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 13:16

 

«Tant qu'un juif dans le monde craindra pour sa vie parce qu'il est juif, nous ne serons pas libres ». C'est en substance le contenu de l'une des dernières phrases des «Réflexions sur la question juive» de Sartre. Cette pensée, et le reste du livre, sont encore hélas ! d'actualité. Nous venons de le voir à Bruxelles, deux ans seulement après la tuerie de Toulouse.

 

 

GAZA : L'IMPOSSIBLE PAIX

 

Et voici qu'à nouveau l'Etat d'Israël réactive tous les antisémitismes (de droite, d'extrême-droite, religieux, djihadistes, etc.) par une politique de représailles sanglantes dans la bande de Gaza sans aucune commune mesure avec les actions du Hamas. Cette disproportion est en apparence inexplicable puisqu'elle est accompagnée par des injonctions verbales en faveur de la «paix». C'est pourquoi l'explication par le poids de l'extrême-droite israélienne sur la diplomatie de l'Etat hébreu ne tient pas la route car l'opinion publique de celui-ci se méfie de toute escalade militaire et tend à préférer des solutions négociées. En revanche, on s'explique mieux, disons, la brutalité – je réserve le mot «barbarie» aux crimes commis par les nazis et leurs amis en Europe – lorsqu'on réfléchit aux conditions concrètes de la paix dans la région.

Ces conditions ont été décrites le 22 novembre 1967 dans la résolution 242 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations-Unies, six mois après la guerre des six jours. Cette résolution, sur laquelle Israël s'est toujours essuyé les pieds sans que cela pose de problème majeur à la «communauté internationale», exigeait«l’instauration d’une paix juste et durable au Moyen-Orient »,ce qui impliquait « le retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés pendant le récent conflit »ainsi que « respect et reconnaissance de la souveraineté de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de chaque Etat de la région, et leur droit de vivre en paix à l’intérieur de frontières sûres et reconnues, à l’abri de menaces et d’actes de force».

Non seulement le retrait des territoires occupés n'a jamais été accepté par Israël, mais une politique d'implantations de colonies peut-être irréversible et assurément inhumaine a été mise en place dans ces territoires, rendant illusoires les initiatives en faveur de la paix dans la région. Nous sommes ainsi en droit de poser la question : depuis quand le martyr d'un peuple lui donne-t-il le droit d'en martyriser un autre dans le mépris des Droits de l'Homme et d'en annexer les terres au mépris du droit international ?

Et comme cette politique expansionniste n'inspire pas la sympathie, on en conviendra, un mouvement idéologique puissant aux Etats-Unis et relativement bien accueilli en France vise aujourd'hui à discréditer toute opposition au sionisme en la présentant, dans une généralisation indigne mais pas innocente, comme une forme nouvelle d'antisémitisme. Sur ce point, une partie importante de la presse française relaie les positions des officines idéologiques pro-israéliennes inspirées par une partie de l'opinion nord-américaine.

Ce qui caractérise les roquets, ce n'est pas d'aboyer de loin, c'est d'être soumis à ceux qui les dominent.

 

Pascal Acot

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> Merci pour ces précisions.  Et surtout pour la magnifique expression "Laurent le maléfique" qui est un vrai cadeau pour nous qui subissons depuis si longtemps ses méfaits en Seine-Maritime<br /> ...YG<br />
Répondre
C
<br /> Précisons à propos de la tuerie de Toulouse il y eu aussi d'autres tués non juifs.<br /> <br /> <br /> Qui s'en émeuvait plus que cela ?<br /> <br /> <br /> Le vice pro-consul des USA, Hollande, s'est engagé au dernier dîner du CRIF à combaatre tout antisémitisme et tout antisionisme.<br /> <br /> <br /> CRIF où Laurent le maléfique a son rond de serviette<br />
Répondre

Articles RÉCents