Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 18:21

 

 

par Jean LÉVY

 

 sur son blog

 

 

Au lendemain du meurtre d’un touriste français en Algérie par les fascistes « verts », CANEMPECHEPASNICOLAS , qui a toujours dénoncé leurs crimes, ne peut être qu’indigné par de tels actes barbares.

 

Cependant, notre sentiment de colère et de mépris n’est pas sélective, contrairement à l’attitude des cercles dirigeants de notre classe politique et des médias à leur dévotion.

En effet, les djihadistes n’en sont pas à leur coup d’essai.

 

Tout au long de ces dernières années, leurs bandes ont commis massivement de tels actes en Syrie.

Nous attendons toujours l’écho de l’indignation des autorités officielles françaises. Il est vrai, que les victimes des exécutions publiques – déjà diffusées par vidéo par les assassins (vidéos tellement horribles que « canempechepasnicolas » s’est refusé à les publier), – étaient, outre femmes et enfants, des soldats réguliers des forces armées syriennes…

 

Or, seules celles-ci étaient alors stigmatisées par le gouvernement français, dont l’ennemi déclaré était exclusivement le gouvernement légal du président Assad qui  défendait l’intégrité de son pays..

 

Faut-il rappeler les propos du ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, appelant directement à l’élimination des dirigeants syriens…Et en août 2012, le gouvernement Hollande prêt à lancer ses missiles sur Damas, sans aucun souci des victimes civiles potentielles, qu’impliqueraient de tels bombardements…

 

L’activité assassine des bandes djihadistes ne date donc pas d’hier. Celles-ci pendant une décennie ont ensanglanté l’Algérie. Attentats, massacres de masse  ont fait 100.000 victimes.

Et durant ces années, nos médias stigmatisaient par priorité le gouvernement d’Alger et son armée, dénoncés comme responsables d’atrocités…

 

Faut-il rappeler la guerre d’Afghanistan, celle menée à l’époque  contre les Soviétiques par les djihadistes, armés et entrainés par l’US Army. Ils étaient portés aux nues par nos médias qui voyaient en eux les « soldats de la liberté », alors qu’ils brûlaient les écoles, violaient et tuaient les femmes coupables de vouloir lire, écrire et souscrire à la modernité.

 

En fait, ces bandes ne sont devenues « ennemies » que lorsque, s’étant émancipées de la tutelle occidentale, elles ont pris pour cibles les intérêts directs des Etats-Unis et des Etats européens, des « blancs » en quelque sorte.

 

Bien sûr n’efface pas le caractère barbare des groupes se réclamant d’Al Qaida, de ses filiales ou plus récemment, de l’Etat islamique. Le meurtre  du touriste français n’en est que la dernière illustration. La forme de l’exécution, son exploitation médiatique ne peut que faire horreur.

 

Mais le gouvernement et les  médias face au dernier crime, ont, semble-il, la mémoire courte. Quand, durant la guerre d’Algérie,  les autorités françaises de l’époque ont fait trancher la gorge au soldat Yveton pour avoir militairement fait cause commune avec ses frères algériens en état d’insurrection nationale, y avait-il une différence notoire entre la guillotine française et la hache djihadiste ?

 

Ce rappel n’excuse pas le meurtre d’un citoyen français, étranger à toutes ses horreurs.

 

Mais l’hypocrisie a des limites qu’il fallait rappeler.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents