Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 08:36
Notre commentaire: c'est un gouvernement socialiste qui vient de décider, tout comme l'avait fait le gouvernement de droite précédent,  une diminution des subventions de l'Etat aux collectivités locales. La crise nécessiterait pourtant des politiques sociales plus importantes.  Les banques sont à l'origine de cette crise.  Ce sont elles, c'est le capitalisme mondialisé, qui réclament maintenant le remboursement des dettes dont leur politique spéculative est responsable.  Ce ne sont pas les salariés, les retraités, les chômeurs, les familles qui doivent payer pour elles.  Il faut annuler ces dettes.

maire-conseil.jpg

Le gouvernement réfléchit à une nouvelle et forte baisse des dotations versées par l’Etat aux collectivités locales qui doivent déjà faire face aux diminutions programmées pour 2014 et 2015, 1,5 milliards d’euros chaque année, au nom de la réduction "du déficit public". Mais le Président de la République et le Premier ministre ont affirmé que les 30 milliards d’euros de baisse de charges sociales et fiscales promises d’ici 2017 aux entreprises dans le cadre du «Pacte de responsabilité» devront être financées par de nouvelles économies. Les services du Premier ministre ont donc présenté à plusieurs associations d’élus locaux une «feuille de route» prévoyant une baisse supplémentaire de 3 milliards d’euros pour chacune des deux dernières années du quinquennat.

 

Les représentants des élus locaux reçus par Matignon, toutes tendances confondues, se sont élevés contre cette diminution sans précédent, 10 % en 4 ans, des dotations de l’Etat. D’autant plus, que comme l’a fait valoir le socialiste André Laignel, secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF), les collectivités locales doivent faire face à de nouvelles charges découlant du désengagement de l’Etat : «Pour 2014 j’ai fait une estimation (…) qui est au minimum d’un milliard et demi d’euros. L’écart est donc de trois milliards. Et si vous ajoutez la perte due à l’inflation, ça fait même 4,5 milliards d’euros Le président de l’Assemblée des départements de France (ADF), Claudy Lebreton, lui aussi socialiste, prédit quant à lui que cette diminution sans précédent des dotations de l’Etat se heurtera à «beaucoup de résistance».

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents