Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
4 décembre 2022 7 04 /12 /décembre /2022 16:43
Affaires McKinsey : Macron tranquille, « il n’a pas grand-chose à craindre »

Le Parquet National Financier, a été créée par François Hollande profitant de l’aubaine de l’affaire Cahuzac. Possédant une compétence nationale, il était le moyen de centraliser les affaires politico-financières. Ce qui permettait d’étouffer celles qui étaient de nature à gêner le parti socialiste, et activer celles qui pouvaient permettre de mener des raids judiciaires. Cette triste officine dont la composition fut surveillée comme le lait sur le feu, a bien rempli son office. Le dossier le plus emblématique est bien évidemment celui du printemps 2017 avec l’opération menée dans le but de disqualifier la candidature de François Fillon, candidat officiel de la droite à l’élection présidentielle. Avec l’objectif irréfutable François de permettre l’élection d’Emmanuel Macron qui était le véritable candidat du PS, la présence du calamiteux Benoît Hamon n’étant là que pour faire diversion. Le comportement du PNF pendant le premier quinquennat a confirmé que le nouveau président pouvait compter sur sa sollicitude.

Nous avons décrit dans notre livre (auquel on renvoie) les méthodes utilisées pour remplir cette mission. Du dossier Alstom au coffre-fort de Benalla, en passant par les affaires Kholer, Ferrand, Delevoye et autres, la haute fonction publique judiciaire a démontré que son choix de 2017 n’était pas dû au hasard et qu’elle entendait ne faire aucun chagrin au système Macron.

Surprise le 24 novembre dernier avec le communiqué du patron du PNF recruté par Emmanuel Macron, nous apprenant la poursuite d’une enquête préliminaire contre McKinsey en matière fiscale et l’ouverture de deux informations judiciaires avec désignation d’un juge d’instruction. Comme d’habitude le système médiatique s’est emparé de cette information et nous a raconté à coups d’approximations et de contresens une histoire qui n’est pas la bonne. Non, il faut être clair, c’est une « infox », les magistrats du PNF n’ont pas brutalement décidé de se pencher sérieusement sur les dérives juridiques, judiciaires et morales du macronisme.

[...]

La suite :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents