Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 14:09

Cet article est reposté depuis Le blog de Roger Colombier.

2ème photo : La Croix - 7 juin 2016
2ème photo : La Croix - 7 juin 2016

2ème photo : La Croix - 7 juin 2016

Témoignage de L Blum au procès de Riom :

J'entends encore, quand on discutait les augmentations de salaires, Lambert-Ribot disant : " Comment, vous ne vous contentez pas de tels taux! Mais quand les ouvriers de France ont-ils jamais vu une augmentation générale des salaires de cette importance?... " Et Benoît Frachon de répondre : " Et quand donc, en France, avez-vous vu un mouvement ouvrier de cette ampleur et de cette importance? " »

Dans une interview diffusée en 1969, Benoît Frachon, de la CGT, se souvient de cette réunion historique.  « La discussion a été assez rapide (...)  La puissance du mouvement ouvrier était telle !  La grève des ouvriers et les occupations des usines étaient soutenues par une grande partie de la population.  Nous y sommes allés au début de l'après-midi et nous sommes sortis à la fin de l'après-midi. Et l'accord était virtuellement réalisé.» Source :https://www.leparisien.fr/societe/dans-le-retro-en-1936-le-front-populaire-ouvre-la-voie-aux-conges-payes-01-06-2016-5848289.php

Partager cet article
Repost1

commentaires

Articles RÉCents