Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 13:50

Cet article est reposté depuis A contre air du temps.

Extrait

"

LA CHINE ET LE DÉFI DE LA CRISE RUSSO-UKRAINIENNE

Par Nkolo Foé

Membre du Conseil Consultatif International de l’Institut Chine-Afrique

(Académie chinoise des sciences sociales) dans le Journal Mutations du 21 avril 2022

COMMENT L ’EUROPE ET L’AMÉRIQUE INTERPRÈTENT-ELLES LA POSITION CHINOISE SUR LA CRISE RUSSO-UKRAINIENNE ?

Depuis l’engagement militaire de la Fédération de Russie en Ukraine, les démocraties capitalistes, soutiens diplomatiques, économiques, financiers et militaires indéfectibles de l’Ukraine, accusent la Chine d’entretenir le flou, de louvoyer et de rechigner à désigner formellement le président russe comme l’agresseur.

Pour nombre d’idéologues et hommes politiques occidentaux, la réserve et la prudence des autorités chinoises équivalent ni plus ni moins à «un soutien sans faille à Vladimir Poutine», notamment, en raison de «l’amitié sans limites actée par l’accord de coopération du 4 février 2022» à Pékin.

Tel est notamment le point de vue de Nicolas Bavarez, membre du comité directeur de l’Institut Montaigne et président du groupe de travail «Affaires étrangères et défense» dudit think tank libéral basé à Paris et éditorialiste au journal de droite Le Figaro.

A l’appui de sa thèse, l’idéologue français cite pêle-mêle

- le refus chinois d’appliquer les sanctions internationales,

- l’abstention de la Chine lors du vote à l’ONU,

- l’inclination de la classe politique chinoise et des médias à relayer le «narratif de Moscou» qui rejette sur l’OTAN la responsabilité de la guerre.

Pour être complet, l’éditorialiste du Figaro présente la guerre d’Ukraine comme «le laboratoire de l’axe des régimes autoritaires et de leur stratégie visant à faire émerger un monde post-démocratique et post-occidental».

William Burns, le directeur de la CIA, va dans le même sens dans son discours au Georgia Institute of Technology le jeudi, 14 avril 2022. "

Lire l'intégral ci-dessous :

Partager cet article
Repost1

commentaires

Articles Récents