Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 10:43

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Le point de vue de Jean Lévy

Nous publions les communiqués et les commentaires des organisations et mouvements qui appellent ce samedi 12 juin à manifester contre l'extrême droite.

Cependant, cette initiative, telle qu'elle est présentée, pourrait laisser croire que seuls "l'extrême-droite" menace nos libertés. Certes des groupuscules qui se revendiquent de la violence et des idées racistes développent des idées dangereuses dans notre pays.

Nous les combattons avec vigueur. 

Cependant, le pouvoir macronien aux affaires depuis 2017 s'est illustré au quotidien par ses offensives multiples contre nos libertés.

Du saccage du Code du Travail qui prive les salariés des moyens de défense dont ils disposaient, à la répression sanglante du mouvement des gilets jaunes, jusqu'aux mises en cause des libertés citoyennes de manifester -  au point que même le Conseil d'Etat a annulé certains articles des lois votées par la fraction macronienne de l'Assemblée avait votés comme contraires au droit constitutionnel ! [...]

Lire la suite ci-dessous

 

Le communiqué du PCF:

Extraits

Pour une nouvelle République sociale et démocratique, laïque, écologiste, féministe et antiraciste.

Notre pays vit un moment particulièrement dangereux.

Exploitant les peurs qu'a aggravées l'épidémie de Covid-19, les replis que provoquent les licenciements et la précarité, les divisions d'une société que ravagent les reculs de la République et la casse des services publics, l'insécurité qui mine le vivre-ensemble et le terrorisme islamiste qui endeuille régulièrement la nation, le pouvoir macronien et la droite se livrent une surenchère calamiteuse avec l'extrême droite. Ils nourrissent les divisions de la société française en remettant en cause les libertés publiques, en concentrant toujours plus les pouvoirs institutionnels et économiques, en criminalisant les militant·e·s syndicaux et associatifs et en alimentant les assignations identitaires qui favorisent le racisme et l'antisémitisme, la stigmatisation de secteurs entiers de la population en raison de leurs origines, religions, de leur genre ou de leur orientation sexuelle.[...]

Lire l'intégral avec le point de vue de Jean Lévy ci-dessous :

Au Havre et à Rouen aussi

Sur actu.fr.  Extraits

"Elles sont une vingtaine d’organisations – associations et syndicats – à appeler à marcher « pour les libertés et contre les idées d’extrême-droite« , samedi 12 juin 2021 au Havre (Seine-Maritime) à 15h30, au départ de l’hôtel de ville. À Rouen également, un défilé est prévu pour répondre à cet appel national. Il partira à 14h30 de Saint-Sever."

Les signataires havrais de l'appel dénoncent

« Un climat politique et social alarmant »

« Depuis un an, associations et syndicats subissent une vague de restrictions de leurs libertés, permise par quatre projets de loi successifs depuis le début de la pandémie (loi contre le séparatisme, loi sécurité globale notamment). Sur certaines manifestations, on a bien senti des pressions sur les organisateurs pour qu’elles ne se fassent pas »

Lire l'intégral ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents