Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 15:22
Manifestation, le 11 janvier 2013 à Paris, après l’assassinat des militantes. Manifestation, le 11 janvier 2013 à Paris, après l’assassinat des militantes.

Manifestation, le 11 janvier 2013 à Paris, après l’assassinat des militantes.

Par

Publié le

Dans la galaxie des crimes inexpliqués, il y a ces meurtres sans coupable. Énigmes humaines sur lesquelles les enquêteurs se brisent les dents durant de longues années. Et puis il y a ces autres affaires qui, même si l'auteur a bien été appréhendé, gardent tout leur mystère, des réelles motivations du tueur jusqu'aux identités d'éventuels complices. Comme cet encombrant dossier du triple assassinat de militantes kurdes, trois femmes froidement exécutées en plein cœur de la capitale il y a maintenant huit ans par Ömer Güney, un trentenaire de nationalité turc.

En 2015, il est renvoyé devant la Cour d’Assises spécialement composée pour "assassinat, participation à un groupement formé en vue de la préparation d'actes de terrorisme et tentative d'évasion". Dans son ordonnance de renvoi, la magistrate souligne "les accointances avec le service de renseignement turc (MIT) avec lequel il était en contact". Mais le procès n’aura jamais lieu. Ömer Güney meurt en prison à la fin de l'année 2016 d'une tumeur au cerveau emportant avec lui l’extinction de l’action publique à son égard ainsi que ses secrets.

"Un dossier explosif pour le pouvoir turc"

Suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents