Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 06:00

Extraits :

"L’enjeu est de construire une société démocratique dans laquelle le peuple souverain décide des politiques à mettre en œuvre en toute matière."

"... cela est impossible dans le cadre de l’Union européenne qui est un des piliers essentiels de la mondialisation néolibérale."

et une citation, d'une actualité criante :

« Les États-Unis d’Europe sont également possibles, comme une entente de capitalistes européens... Dans quel but ? Dans le seul but d’étouffer en commun le socialisme en Europe », écrivait Lénine en 1916 

 

 

Macron a martelé durant des mois sa volonté « d'union nationale » pour faire face à la « crise » sanitaire et économique, invoquant même le retour des «  jours heureux » et de la souveraineté…
Mais l’union nationale existe déjà, de fait : c’est celle des classes dominantes toujours plus avides de profits quel qu’en soit le prix pour le peuple : austérité, chômage, précarité, pauvreté…

Depuis des décennies c’est à la souveraineté nationale des États que s’attaque la mondialisation néolibérale. Les stratégies mises en place déconnectent les structures et les choix économiques des capacités d’interventions des parlements nationaux. Elles découplent ainsi les politiques économiques des pressions démocratiques nationales.

La reconquête de la souveraineté nationale ne vise pas seulement la production de masques et de gel hydro-alcoolique ou de médicament. L’enjeu est de construire une société démocratique dans laquelle le peuple souverain décide des politiques à mettre en œuvre en toute matière.
Cela n’est possible que par la démondialisation. Et cela est impossible dans le cadre de l’Union européenne qui est un des piliers essentiels de la mondialisation néolibérale.

[...]

La suite sur le site du Pardem : https://pardem.org/actualite/la-serie-demondialisons/1060-demondialisons-la-serie-episode-9

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents