Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 15:05
Des couturières de Seine-Maritime adhérent au collectif « Bas les masques ». (©Illustration/Adobe Stock)

Des couturières de Seine-Maritime adhérent au collectif « Bas les masques ». (©Illustration/Adobe Stock)

Des couturières de Seine-Maritime ont rejoint le collectif national "Bas les masques" pour exprimer leur ras-le-bol quant aux demandes de bénévolat, pour la production de masques.

« Tout travail mérite salaire. » Des couturières réparties dans toute la France, dont certaines en Seine-Maritime, ont rejoint le collectif « Bas les masques », créé il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, pour exprimer leur ras-le-bol quant à la production massive de masques en tissu. [...]

La suite ci-dessous :

Commentaire : Le gouvernement s'appuie sur le bénévolat au lieu de mettre en place une stratégie d'aide aux artisans, de réindustrialisation et relocalisation d'une production qui s'avère indispensable pour garantir l'avenir et l'indépendance industrielle, sanitaire de la France.  Et qui aujourd'hui est vitale pour les Français.  Appeler au bénévolat est inquiétant pour l'avenir.  D'autant que cela s'accompagne d'un "laissez faire, laissez passer" adressé aux grandes surfaces : aucun contrôle des prix de ces masques.     L'idéologie du marché qui peut tout, c'est fini. La faillite est là. 

C'est maintenant qu'il faut vraiment changer. 

C'est maintenant qu'il faut aider les artisans. C'est maintenant qu'il faut payer ces couturières qui travaillent.  Nous avons besoin d'elles. 

C'est maintenant qu'il faut planifier, sur le territoire français,  la relance des industries qui nous sont essentielles. 

C'est maintenant qu'il faut contrôler les prix des masques vendus.

YG.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents