Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 15:15
© Archives / France Télévisions - Repris sur le site de France Normandie

© Archives / France Télévisions - Repris sur le site de France Normandie

Coronavirus en Normandie : décès d'un salarié de l'usine Renault Cléon

C'est par un communiqué du syndicat CGT du site situé près d'Elbeuf (Seine-Maritime) que l'on apprend la mort d'un employé âgé de 56 ans.
 

Par Richard Plumet

L'homme travaillait à l'usine Renault de Cléon en tant que salarié de maintenance. Hier soir, (dimanche 22 mars 2020) on apprenait sa mort, victime du coronavirus.

C'est le syndicat CGT de Renault Cléon qui, dans un communiqué, annonçait ce décès, en relayant l'émotion et le bouleversement de l'ensemble des salariés de cette usine de construction de moteurs et de boites de vitesse du constructeur automobile.

"Nous ne savons évidemment pas si c’est à l’usine qu’il a contracté cette maladie. Mais ce dont nous sommes certains, c’est que les mesures prises par la direction étaient complètement insuffisantes dès le début de la pandémie en France." [...]
 
Lire la suite ici : https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/rouen/coronavirus-normandie-deces-salarie-usine-renault-cleon-1804898.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20200323-[info-image1]&pid=726375-1458206835-639c8bda
 

Réaction à cette triste nouvelle

Tout d'abord, toutes nos condoléances à la famille et aux proches de ce salarié.

En Seine-Maritime, tout le monde connait Renault et ses usines.  Quasiment chacun d'entre nous  connait au moins un salarié Renault ou un membre de sa famille.

Cela nous touche.

Les moteurs de voiture sont-ils indispensables en ces temps de pandémie, pandémie de surcroît encore mal connue ?  Promiscuité, manque de masques, de gel, organisation du travail dangereuse : Les entreprises ont mis leurs salariés en danger.  Nos gouvernants ont tardé.  Le premier tour des municipales a eu lieu.  Au nom de la démocratie ?

Au nom de la concurrence libre et non faussée, de la prétendue efficacité du système capitaliste, tout a été soumis à la rentabilité.  Y compris nos vies.  Des décisions criminelles ont été prises ces dernières années : manque de budget pour la recherche sur les coronavirus, destruction du stock de masques et non réapprovisionnement,  gel hydroalcoolique insuffisant, manque de tests.  Les privatisations puis délocalisations des industries pharmaceutiques et d'une partie importante de leur production ont détruit notre indépendance en matière de santé. Aucune étude sérieuse sur les conséquences n'ont été réclamées par les différentes majorités législatives et les gouvernements successifs qui ont fait ce choix.  Et pourtant les alertes, venant notamment des syndicats des branches concernées, n'ont pas manqué.  On les a accusés de "faire de la politique"

Nos médecins, nos soignants, donnent le maximum, au risque de leur vie, mais ignorent encore beaucoup de cette maladie et des réponses à apporter.  Ils nous supplient de rester confinés, mais le gouvernement ne prend pas les mesures qui s'imposent.

Ce salarié a-t-il contracté la maladie à l'usine ?  Dimanche 15 mars en allant voter ? En allant faire ses courses ? A-t-il été sous-informé, comme nous tous, des précautions à prendre, alors que les expériences chinoise, coréenne ... nous apprenaient déjà beaucoup ...

Que les entreprises qui ne sont pas essentielles à la vie de chacun ferment.  Et vite.  Il en va de la santé des salariés, de leurs familles et de leurs proches.   Cela soulagera les hôpitaux et le personnel de santé.

Nos vies valent plus que leurs profits.

Yvette Genestal

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents