Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 13:58
Violences insupportables pour Laurent Berger - Une pancarte, il est vrai un tantinet moqueuse - Des militants joyeux au siège de la CFDT, occupation tranquille et festive plutôt que militants CFDT malmenés - On n'a pas trouvé d'autres images concordant davantage avec les accusations dudit Berger - Les médias parlent d'"intrusion" ...Violences insupportables pour Laurent Berger - Une pancarte, il est vrai un tantinet moqueuse - Des militants joyeux au siège de la CFDT, occupation tranquille et festive plutôt que militants CFDT malmenés - On n'a pas trouvé d'autres images concordant davantage avec les accusations dudit Berger - Les médias parlent d'"intrusion" ...

Violences insupportables pour Laurent Berger - Une pancarte, il est vrai un tantinet moqueuse - Des militants joyeux au siège de la CFDT, occupation tranquille et festive plutôt que militants CFDT malmenés - On n'a pas trouvé d'autres images concordant davantage avec les accusations dudit Berger - Les médias parlent d'"intrusion" ...

Où est la violence ? Faut-il se plaindre que les gilets jaunes et des militants syndicaux s'emparent de la symbolique révolutionnaire ?  Elle est dans tous les livres d'histoire et jusque dans les chants révolutionnaires repris dans les cérémonies officielles - Et des historiens prestigieux ont su populariser les sans-culottes parisiens et leur rôle dans notre révolution française : Jaurès, Matthiez, Soboul, Vovelle, Mazauric ...  Quoi d'étonnant que des hommes et des femmes porteurs des valeurs de la révolution française sachent s'emparer de ses symboles dans des manifestations contre l'injustice sociale et le viol de la souveraineté populaire
Où est la violence ? Faut-il se plaindre que les gilets jaunes et des militants syndicaux s'emparent de la symbolique révolutionnaire ?  Elle est dans tous les livres d'histoire et jusque dans les chants révolutionnaires repris dans les cérémonies officielles - Et des historiens prestigieux ont su populariser les sans-culottes parisiens et leur rôle dans notre révolution française : Jaurès, Matthiez, Soboul, Vovelle, Mazauric ...  Quoi d'étonnant que des hommes et des femmes porteurs des valeurs de la révolution française sachent s'emparer de ses symboles dans des manifestations contre l'injustice sociale et le viol de la souveraineté populaire
Où est la violence ? Faut-il se plaindre que les gilets jaunes et des militants syndicaux s'emparent de la symbolique révolutionnaire ?  Elle est dans tous les livres d'histoire et jusque dans les chants révolutionnaires repris dans les cérémonies officielles - Et des historiens prestigieux ont su populariser les sans-culottes parisiens et leur rôle dans notre révolution française : Jaurès, Matthiez, Soboul, Vovelle, Mazauric ...  Quoi d'étonnant que des hommes et des femmes porteurs des valeurs de la révolution française sachent s'emparer de ses symboles dans des manifestations contre l'injustice sociale et le viol de la souveraineté populaire

Où est la violence ? Faut-il se plaindre que les gilets jaunes et des militants syndicaux s'emparent de la symbolique révolutionnaire ? Elle est dans tous les livres d'histoire et jusque dans les chants révolutionnaires repris dans les cérémonies officielles - Et des historiens prestigieux ont su populariser les sans-culottes parisiens et leur rôle dans notre révolution française : Jaurès, Matthiez, Soboul, Vovelle, Mazauric ... Quoi d'étonnant que des hommes et des femmes porteurs des valeurs de la révolution française sachent s'emparer de ses symboles dans des manifestations contre l'injustice sociale et le viol de la souveraineté populaire

Déclaration de l’ANC

dimanche 26 janvier 2020 par ANC

Nous sommes dans un pays où la violence du capitalisme est chaque jour plus forte.
Alors que nous sommes l’un des pays les plus riches du monde, il y a ici plus de dix millions de chômeurs, quatre millions de mal logés, des milliers de familles sans électricité et sans chauffage, des jeunes qui n’ont que la précarité comme perspective, des salariés qui se lèvent chaque matin pour faire des heures de transports afin d’aller gagner un revenu qui ressemble plus à une aumône qu’à un salaire, des millions de gens condamnés à vivre dans des cités ghettos où le service public est de plus en plus absent…

Et quand le peuple se révolte il se trouve face à un pouvoir qui au lieu d’entendre accentue la répression au point que depuis plus d’un an on ne compte plus les éborgnés, les mains arrachées et les multiples blessés dûs aux violences policières dont n’ont plus l’apanage les seuls syndicalistes ou jeunes issus des quartiers populaires.

Dans ce combat d’une violence terrible contre le monde du travail il s’en trouve certains pour « s’offusquer », « ne pas partager », « ne pas cautionner », voire « condamner » des actions menées par des jeunes en colère et des travailleuses et travailleurs en lutte.
Il en est même qui veulent bouter la CGT hors des ports !!

Sans nous immiscer dans les débats syndicaux l’ANC tient à donner son point de vue d’organisation communiste.
- Nous tenons à saluer le courage et la détermination de toutes celles et tous ceux qui luttent pour un avenir meilleur et parmi lesquels se trouvent les membres de l’ANC impliqués dans l’action syndicale
- Nous soutenons toutes les formes d’action que le combat de classe se donne et rappelons que ceux qui crient contre les organisations syndicales aujourd’hui ne sont que les héritiers de ceux qui, pendant des décennies ont interdit le droit de grève
- Notre repère n’est pas la légalité qui n’est que le reflet de ce que le peuple peut arriver à gagner à un moment donné de son histoire, mais la légitimité, qui, comme le disent les juristes, est le fait qui précède le droit.
- L’ANC fait confiance aux travailleurs pour leurs choix sur les formes d’action, le moment de les mettre en œuvre et les cibles qu’ils déterminent qu’il s’agisse du patronat, du pouvoir ou de leurs complices
- Les travailleuses et travailleurs en lutte peuvent compter sur le soutien indéfectible et déterminé de l’ANC dans leur combat et si des forces de répression veulent s’exercer.

Déclaration adoptée à l’unanimité à l’assemblée générale de l’ANC du 25 01 2020

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents