Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 16:10

Lu sur le site du SNES-FSU

Cette semaine, en entendant certaines chroniques matinales ou en lisant certains articles décortiquant le rapport de l’OCDE sur le salaire des professeurs, on est en droit de se poser une question : s’agit-il de journalisme ou de propagande à dessein ?

Il semblerait que le rapport de l’OCDE publié il y a 10 jours contredise celui publié l’année dernière et permette de conclure que les professeurs français ne sont pas si mal payés que cela en rapport à leurs voisins de l’OCDE. Corollaire tiré un peu hâtivement par certains « journalistes », il n’y aurait pas vraiment besoin de revaloriser les salaires des professeurs mais éventuellement d’inventer des primes individuelles qui permettraient de revaloriser certains mais pas d’autres, entretenant en cela une opposition entre premier et second degré. Tout ceci avec comme seul objectif que les professeurs ne subissent pas trop de perte avec la réforme des retraites.[...]

Lire la suite ci-dessous :

Ce que réclame le SNES :

  • accélération des débuts de carrières (commencer la carrière à l’actuel 4e échelon) ;
  • aménagement des fins de carrières avec allégement du temps de service ;
  • accès à la classe exceptionnelle pour tous avant le départ en retraite.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents