Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 13:28
 Un soldat américain à la base de Thies, au Sénégal, en février 2016. Seyllou / AFP

Un soldat américain à la base de Thies, au Sénégal, en février 2016. Seyllou / AFP

Quelques mois après l’annonce à la Fondation Heritage de la « nouvelles stratégie pour l’Afrique par le conseiller américain à la Sécurité nationale John Bolton, la nouvelle politique des États-Unis a tué des civils, exploité les ressources de l’Afrique et utilisé le continent comme champ de bataille pour provoquer des tensions avec la Russie et la Chine.

U.S. Africa Command’s “Strategic Posture” — listing 34 military outposts — from a 2018 briefing by Science Advisor Peter E. Teil.

Image: U.S. Africa Command - Paru sur le site "The Intercept"

En février 2011, Robert Gates, alors ministre de la Défense, a déclaré à West Point que « tout futur ministre de la Défense qui conseillerait au président d’envoyer à nouveau une grande armée de terre américaine en Asie, au Moyen-Orient ou en Afrique devrait se faire examiner la tête ». Tandis que le sang était versé en Libye par les forces de la coalition de l’OTAN, tuant des centaines de gens depuis le ciel et offrant une couverture aux extrémistes religieux pour en tuer des milliers d’autres, le conseil de Gates a été sans doute suivi et l’engagement armé a été utilisé à plein, tranquillement et discrètement, en particulier en Afrique.

L’un des projets de la « guerre contre le terrorisme » dont l’administration Obama a hérité de l’administration Bush était le Commandement Afrique des États-Unis, ou AFRICOM. Au moment où Donald Trump a accédé à la présidence en 2016, l’AFRICOM était devenu un monstre de 250 millions de dollars. Une grande partie de la politique de l’AFRICOM consiste à entraîner les forces locales en se concentrant sur la « lutte contre le terrorisme ». Jessica Piombo, rédactrice en chef de The US Military in Africa: Enhancing Security and Development? écrit : « [L’]armée américaine a tenté de créer de nouveau programmes qui incluent une série d’acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux dans des programmes de sécurités qui vont au-delà de la formation et de l’équipement des armées africaines. »[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents