Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 14:57

Pour sortir des scandales d'évasion et de contournement fiscal, les pays dont les rentrées sont siphonnées par les paradis fiscaux doivent faire preuve de volonté politique pour contribuer à la réforme du système international.

Selon la chercheure les négociations ouvertes à l'OCDE sont l'occasion d'exiger un taux d'imposition minimum mondial aux multinationales.

Pauline Leclère, porte-parole de Oxfam a été jointe au téléphone par Godlove Kamwa.

Commentaire : Est-il vraiment sérieux de penser réformer le capitalisme de façon durable ? 

Les actionnaires veulent toujours plus de profits.   Les systèmes institutionnels, juridiques, économiques mondiaux concourent tous à perpétuer la course aux profits.  On peut gagner temporairement un taux d'imposition mondial aux multinationales.  Mais la tendance lourde est que les multinationales, tant que le capitalisme dominera le monde, chercheront à piller les pays et les nations, à démanteler les réformes, même minimes, qui les contraignent.  Elles écarteront, par tous les moyens, tout ce qui pourrait réduire leurs dividendes.  Pour cela leurs partisans, militaires, juristes, économistes, politiques, sont prêts à écraser les peuples, et à s'attaquer aux nations. 

Ce qui se passe en France avec la destruction des "conquis" de la Libération et du CNR illustre cette tendance.

C'est à la racine du mal qu'il faut s'en prendre.  C'est le capitalisme lui-même qu'il faut combattre pour lui substituer une autre logique que le profit.

Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas se battre pour faire payer les multinationales.  Il faut le faire.  Toute défaite des multinationales forcent les muscles de ceux qui les combattent.  Toute victoire des peuples, des salariés et des nations permet d'entrevoir une autre voie.  Mais c'est le système capitaliste, finalement, qu'il faut abattre car il ne peut être ni réformé, ni social.  YG.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents