Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
22 juillet 2019 1 22 /07 /juillet /2019 15:06
Le Tiers état supportant le clergé et la noblesse - Une doléance majeure : impôt pour tous et égalité devant l'impôt

Le Tiers état supportant le clergé et la noblesse - Une doléance majeure : impôt pour tous et égalité devant l'impôt

Quelques extraits

Suppression des taxes et péages :  Bondeville-sur-Fécamp donne des précisions afin de démontrer les effets nuisibles des banalités, article 5 :" ... nous en avons la preve par monsieur larchevesque de rouen au titre dabbé de fecamp il empesche les marchand du royaume ainsy que letranger dentrer des farinnes dans la ville ou il faut luy payer des droits... il a fait arester et vendre des voitures chargées de farinnes les faisant arester dans les rues, et meme apres declaration quon aloit les transporte dans des fief qui ne luy apartienne pas netant pas le seul seigneur de la ville, et sans avoir egard au lettre patentte de sa majeste qui permet le Commerce des grains et farinnes... il y a plus il a fait saisir les chevaux et le pain que les boulengés portoient au pauvres a leur domicille dans les paroisses ou il pretend avoir droit de banalité..."

 

 

Dans leur cahier, les habitants d’Ancourteville-sur-Héricourt déclarent dans l’article 1 : que Messieurs les abbées Prieurs Curés ainsi que les Seigneurs et nobles comme Sujets exemplaires de létat devrais payer comme les autres pour les Grandes routte ainsi que la taille et Capitation au prorata du revenu Ennuel qu'ils se jouissent (du revenu annuel dont ils bénéficient) dans les Paroisses... [...]

 

Ourville semble résumer parfaitement l’essentiel du problème posé par cette fiscalité écrasante : ... Mais il nous sera permis de nous plaindre de suporter des Impots agravants qui decouragent lartisant abiment le mercenaire et enerve le Cultivateur ; [...]Cette surcharge d’impots dont est passible le tiers Etat, ne provient que des privileges dont Jouissent les Eclessiastiques de Tous ordres, la Noblesse, et Tous ceux qui possedent des Charges (a la plupart tirée du tiers Etat) tendantes a etre ennoblie ou leurs enfants, ou pour jouir des privileges des nobles. [...]

 

Lire davantage ici : http://www.noctes-gallicanae.fr/Normandie/doleances-cany.htm

 

Dans l'Aude également : Le livre intitulé "Les cahiers de doléances audois", écrit par Gilbert Larguier, paru en 1989 à l'occasion du bicentenaire de la Révolution, offre un aperçu de ce que nos ancêtres réclamaient, espéraient.

Extraits

 A Blomac (21 feux, ou foyers), les habitants réclament "la suppression des droits de péages sur les rivières et les chemins" et "reculer les douanes aux barrières du royaume"

A Carcassonne (800 feux), on souhaite que "toutes les contributions royales, provinciales et municipales soient réparties sur toutes les personnes quelconques dans la juste et exacte proportion de leur faculté". On réclame également  la suppression des péages est réclamée pour "une libre circulation à l'intérieur du royaume".

A Fa, on dénonce aussi le train de vie des grands de ce monde : "Le luxe et le faste ont dépravé entièrement les moeurs dans tous les états, cause de ruine, d'une infinité de crimes." Proposition : "Créer de gros impôts sur tout ce qui ne serait que de luxe et de faste."

Source : https://www.lindependant.fr/2019/02/12/impots-peages-en-1789-des-cahiers-de-doleances-audois-deja-marques-par-des-questions-dargent,8010923.php

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents